Foot international
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de nanard1 à 24/10/2017 07h27
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h43
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h28
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Canada 2015 : Tous les yeux seront braqués sur le ballon


Publié le 03 avril 2015 | Foot international
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Canada 2015 : Tous les yeux seront braqués sur le ballon

Le système du Hawk-Eye qui a fait ses preuves dans le monde du tennis sera, pour la première fois, utilisé lors d'une compétition FIFA féminine au mondial canadien du 6 juin au 5 juillet.


 

 

 

 

 

 

 

Il y a but ? Le ballon a-t-il entièrement franchi la ligne ? Toutes ces questions que l'on a déjà pu entendre par dizaines sur des situations de buts litigieuses dans l'histoire du football n'auront pas lieu lors de la Coupe du Monde 2015. La FIFA a officialisé le recours au système "Hawk-Eye". Pour la première fois, ce type de sytème fait son apparition dans la compétition phare du football féminin. Bien connu dans le tennis, ce système de technologie de pointe repose sur l'utilisation de sept caméras par but installées aussi haut que possible dans le stade. S’appuyant sur la dernière

technologie des caméras à grande vitesse (500 images par seconde) et sur des techniques de pointe au niveau du traitement des images, Hawk-Eye peut localiser le ballon à tout instant, même s’il n’est capté que par deux des sept caméras.

 

GOAL ou NO GOAL

Le système est précis au millimètre près et indique dans la seconde si un but a ou non été marqué en faisant vibrer la montre de chaque officiel de match tout en émettant un signal visuel. "Hawk-Eye est même capable de prendre en compte les déformations que subit le ballon lorsqu'il touche un poteau par exemple", précise Jérémy Arnaise, consultant pratice Innovation digitale chez Solucom. 

Pendant toute la compétition, les arbitres porteront au poignet une autre montre dédiée uniquement à l'usage du système : "quand une situation de but surviendra, l'arbitre recevra dans la seconde qui suit via une connexion cryptée un signal "GOAL" ou "NO GOAL" en fonction du franchissement de la ligne par le ballon". Une rapidité d'exécution que réclame la FIFA. "Tout doit se jouer dans la vitesse de traitement. La FIFA veut absolument que le jeu reste fluide". La seule chose montrée aux spectateurs sera donc une image de synthèse, "avec le mouvement de la balle à l'image de ce que l'on voit lors d'un match de tennis. Cela participe au côté spectacle du football". 

 

Un système applicable à tous? 

Pour l'instant, l'UEFA, Michel Platini en tête, ne souhaite pas développer ce système à l'inverse de la FIFA. La Coupe du Monde féminine 2015 sera la deuxième compétition FIFA qui utilisera la technologie d’Hawk-Eye après la Coupe du Monde des Clubs au Japon en 2012. Du côté des fédérations nationales, "elles rechignent à se couper de leurs clubs amateurs. Car il faut des structures avec de grands stades pour utiliser le système. Cela créerait une fracture entre le monde professionnel et le foot amateur". 

 

En ce qui concerne le mondial canadien, l’utilisation du système n’est maintenant plus conditionnée que par un test final d’installation dans chacun des stades de la compétition. 

 

 

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.