Foot et société
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de jodilon à 24/09/2017 20h17
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

UEFA : Les chiffres encourageants du football féminin


Publié le 20 décembre 2016 | Foot et société
Par La Rédaction


UEFA : Les chiffres encourageants du football féminin

L'UEFA a publié hier son étude annuelle sur le football féminin et force est de constater que les chiffres sont très encourageants à tous les niveaux. Le football féminin progresse partout en Europe, et notamment en France. Ce qu'il faut retenir de l'étude.


 

 

 

 

 

 

Comme chaque année, l'UEFA a publié son rapport sur le football féminin. Des chiffres de nouveau encourageants et en hausse dans presque toutes les catégories. À commencer par le nombre de joueuses enregistrées, qui a augmenté d'environ 70 000 sur toute la zone, une augmentation de 6%. Parmi les pays les plus dynamiques, six ont plus de 100 000 joueuses enregistrées, parmi lesquels la France, aux côtés de l'Allemagne, l'Angleterre, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède, des nations fortes de la discipline en Europe.

Depuis la saison 2012-2013, le nombre de joueuses pro et semi-pros a fortement augmenté, pour passer de 1303 pour la saison 2012-2013 à 2853 en 2016-2017, une augmentation de 119% en cinq ans. A noter également la forte hausse du nombre d'entraïneures, de 13 353 en 2015-2016, à 17 553 en 2016-2017, soit une augmentation de 31% en un an. Les chiffres sont en hausse également pour le nombre d'équipes nationales, le nombre de spectateurs... et le budget alloué au football féminin, qui a plus que doublé en cinq ans (+ 102%), et qui a augmenté de 5% depuis la saison passée pour dépasser la barre des 100 millions (101,7).

 

La France en résumé

 

Du côté de la France, sans surprise le nombre de licenciées a fortement augmenté pour atteindre 106 612 pour cette saison. Une augmentation de 83% depuis la saison 2011-2012, et de 24,7% depuis la saison dernière, pour 21 112 joueuses supplémentaires qui ont permis à la France d'entrer dans le cercle fermé des joueuses comptant plus de 100 000 licenciées. A noter cependant une baisse du nombre de licenciées de plus de 18 ans ; 28 819 la saison passée, elles sont moins de 28 000 cette année pour une baisse effective de l'ordre de 3%.

D'autres chiffres sont en hausse depuis le dernier rapport. Le nombre d'équipes senior est passé de 1806 à 2050, le nombre de joueuses professionnelles de 102 à 126, dont 29 étrangères (26 la saison passée), engagées par onze clubs différents dans l'élite, contre neuf la saison passée. 

À signaler, une légère baisse du budget alloué au football féminin, qui de 10,5 millions d'euros la saison dernière est passé sous les 10 millions (9 824 946). Le football n'est pas non plus le sport féminin collectif le plus populaire. Il s'agissait du basket-ball l'année, et du handball cette année, deux sports populaires qui récoltent des médailles dans les grandes compétitions.

Si le ratio entraîneurs masculins et féminins n'a pas changé car tous les chiffres sont en augmentation (90/10), le nombre de femmes possédant une licence UEFA A est passé de 27 à 82. Il y a également plus d'arbitres, 801 cette saison contre 701 la saison passée. 

Pour terminer, un signe très encourageant en vue de la Coupe du monde 2019 que la France organisera, le nombre moyen de spectateurs aux matches de l'équipe nationale a fortement augmenté ces dernières saisons (+13 500 par rapport à 2011-2012) pour atteindre les 15 500 cette saison, une hausse de 4 100 depuis la saison passée (11 200), soit 38%.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.