Foot et société
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de sab8969 à 22/10/2017 11h24
EDF Objectif 2019
Dernier message de chloe0887 à 22/10/2017 11h02
EDF Objectif 2019
Dernier message de sab8969 à 22/10/2017 10h37
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Quand un mari prive sa femme de football


Publié le 18 septembre 2015 | Foot et société
Par Foot d'Elles


Quand un mari prive sa femme de football

Niloufar Ardalan, capitaine de l'équipe nationale de futsal de l'Iran, est privée de la Coupe d'Asie qui débutera le 21 septembre en Malaisie. Son mari, un journaliste sportif local, lui a interdit le voyage en confisquant son passeport. Le motif : elle doit être présente pour la rentrée de son fils...


 

 

 

 


Ça se passe en Iran. Niloufar Ardalan, capitaine de l'équipe nationale de futsal, est privée de la Coupe d'Asie qui débutera le 21 septembre en Malaisie. Son mari, un journaliste sportif local, lui a interdit le voyage en confisquant son passeport... La raison ? C'est bientôt la rentrée, alors il faut que maman soit à la maison.

Cela faisait des semaines qu'elle s'entraînait pour ça. Être capitaine de son équipe nationale dans un grand tournoi, c'est le rêve de tous les sportifs. Il y a un tas de manières de manquer une compétition. On connaissait les blessures, les suspensions ou encore le manque de considération d'un coach. Nous en découvrons aujourd'hui une nouvelle, rapportée par l'Associated Press d'après le site iranien Fararu.com. En Iran, Niloufar Ardalan, capitaine de l'équipe nationale de Futsal, s'est vue confisquer son passeport par son mari, se trouvant ainsi dans l'impossibilité de voyager en Malaisie avec ses coéquipières pour disputer la Coupe d'Asie de Futsal (21-26 septembre).

 

Une pratique légale en Iran
Une attitude parfaitement légale dans cet état où un homme peut empêcher sa femme de quitter les frontières du pays. Selon l'Associated Press, l'homme en question, un journaliste sportif, a choisi de retenir sa femme afin qu'elle soit présente pour le premier jour d'école de leur fils de 7 ans. Une autre source citée par AP - mais qui parait cependant moins fiable - ajoute que la décision du mari ferait suite à une dispute du couple sur les droits de la femme en Iran.

Niloufar Ardalan s'est exprimée sur les réseaux sociaux ce mardi, déclarant notamment que la presse étrangère avait exagéré son cas. Elle reconnaît tout de même qu'elle manquera la compétition et appelle le gouvernement à modifier cette loi qui empêche une femme de quitter le pays sans l'accord de son mari. "Je ne suis qu'un soldat de l'Iran qui se bat pour porter haut les couleurs de son pays, a-t-elle déclaré. J'espère qu'un jour, une loi sera votée pour autoriser les femmes soldats à se battre pour leur pays."

 

 

Crédit photo : Shahrokh Heidari - sbs.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
21 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.