Foot et société
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de remylemina à 15/12/2017 15h13
EDF Objectif 2019
Dernier message de sweetheart à 15/12/2017 13h47
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 15/12/2017 13h28
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Le foot féminin, enfin à portée de main (5/5)


Publié le 10 juin 2015 | Foot et société
Par Emilie Bouvet pour Foot d'Elles


Le foot féminin, enfin à portée de main (5/5)

Et si cette Coupe du Monde 2015 sonnait le réveil des médias ? Cette fois, un seul geste suffit pour voir les Bleues jouer : allumer sa télé. Deux chaînes diffusent, dont l’une sur la TNT. Eugénie le Sommer, entourée de toutes ses coéquipières et l’audimat ont fait boom pour leur premier match de la compétition. Avec 1-0, l’art et la manière, en supplément.


 

 

 

 

 

Hier à 19 heures, Laura la coach et son équipe, comme 1,5 million de téléspectateurs, avaient les yeux à Moncton, sur le stade canadien de 15 000 places. Là-bas, il est 14 heures, il fait 20°, nuageux, venteux et pluvieux. Ici, à Argenteuil, il fait bon et il souffle un air de fin d’année pour les écolières footballeuses. Le brevet attend Kenza et Camélia…

Philippe Bergerôo a opté pour un 4-4-2. En face, Mark Sampson affiche le même schéma. Laura Joyeau compte tout son effectif, sauf les sœurs, Camélia et Chainaz. Tonton, celui qui garde la maison du RFC, est là aussi. D’habitude, la figure du club assure les permanences mercredi, samedi et dimanche. L’affiche du soir ouvre les portes du club house exclusivement aux U16 féminines. Pourtant, d’autres joueurs veulent voir, comme Akram, Ahmed et Bilel, en U16 et U17. Mais le terrain les appelle avec une session de détection, avenir oblige.


« Le sommet »

L’arbitre grecque siffle le coup d’envoi et les Bleues engagent. A la 8’, alors que la 9 tricolore obtient un corner, Imène lit son nom, sans prononcer la lettre finale. Laura reprend : « le sommet » ? Rires collectifs, « Le Sommet » restera ! A la 13’, gros plan sur le banc, Philippe Bergerôo prenant des notes. « Il lui fait quoi lui ? » ajoute la milieu droit du RFC. « Lui, c’est le sélectionneur » répond Laura « Le coach, si tu veux ». « Ah oui, comme toi ! »

A la 21’, une faute sur Eugénie le Sommer permet d’obtenir un coup-franc sur le côté gauche. Louisa Necib se présente, gros plan. « Tu as vu, elle est maquillée ? » lance le débat entre Kelly, Rezlen et Salwa. A la 29’, nouveau tir, Eugénie Le Sommer et son pied droit envoient le ballon au fond. 1-0 Laura commente « J’en étais sûre qu’elle allait le mettre », Imène « Voilà, c’est Le Sommet » et Kelly « En plus, la goal a touché le ballon ». Chaque action sur le terrain et gros plan sont des occasions de rebondir sur le comportement et le fair-play, des précisions sur le temps de jeu et la géographie, les similitudes et différences avec les équipes masculines, les transferts et carrières. Aussi sur la vie des joueuses en dehors du foot : « Elles ont quel âge ? », « Elles doivent travailler à côté, en plus ? ». A la 41’, Sarah Bouhaddi boxe le ballon des poings et Kelly, la gardienne, réagit aussitôt « Comme elle était sur le ballon ! Tu as vu Laura ? ». Souci technique, plus d’image sur le grand écran, l’équipe se retourne et Kenza lance « Hey, Tonton ! Qu’est-ce qui se passe avec l’abonnement ? ». Les vannes fusent jusqu’au retour de connection avec le Canada.


Les yeux rivés foot

Les discussions passent par les jeux vidéos : « Vous avez entendu parler du nouveau jeu de foot avec des joueuses ? Douze nations différentes. » Laura satisfaite « Tant mieux, comme ça on pourra jouer aussi ! » Neuf tirs à un pour les troisièmes du classement FIFA face aux Anglaises. C’est la mi-temps et les regards se détournent vers les fenêtres. Toutes regardent et encouragent alors leurs coéquipiers à l’entraînement, sous haute tension pour les détections. A la reprise, retour de Soumeya et son groupe devant l’écran bleu. Quand Kenza Dali est annoncé à la 71’, c’est Imène qui est ravie : « Génial, elle entre. Regarde, elle est trop forte ! »

Les joueuses du RFC échangent aussi sur les anciennes du coin. Marie-Laure Délie a eu aussi pour coach la mère de Laura à Domont, il y a quelques années. L’ancienne joueuse et jeune coach des U16 féminines a baigné dans la culture footballistique avec ses parents et ses frères. Un autre nom revient, celui d’une footballeuse avec qui elles ont joué : Magou Doucoure, 14 ans, milieu droit, recrutée par le PSG l’année dernière. Applaudissements, les Bleues sont victorieuses, sous les yeux des Argenteuillaises. Elles se retrouveront dès dimanche prochain sur le terrain, pour la fête du club.

 

 

 

 

 

Retrouvez les précédents épisodes de la série :

- Episode 1 : "Des ballons d'en bas aux buts en Coupe"

- Episode 2 : "Les Bleues, un but et la victoire, sous les yeux du RFC Argenteuil"

- Episode 3 : "L'expérience du tournoi mixte avec Jaden, Josue et Nabil"

- Episode 4 : "En match, collectif à rude épreuve"

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.