Foot et société
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 17/10/2017 11h31
EDF Objectif 2019
Dernier message de papaye à 17/10/2017 11h26
D1 F 2017-2018
Dernier message de tben08 à 17/10/2017 11h24
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

La mixité poursuit son chemin en Belgique


Publié le 02 avril 2015 | Foot et société
Par Foot d'Elles


La mixité poursuit son chemin en Belgique

Après avoir vu la création d'une ligue autour de Bruxelles où la mixité est une règle imposée, la province du Luxembourg (sud du pays) réfléchit à l'élaboration d'équipes réserves mixtes. Eclaircissements.


 

 

 

 

 

L'équipe CFA du Paris Saint-Germain s'est imposée 2-0 grâce notamment à un but d'Anissa Lahmari. Oui, vous lisez bien, si ce n'est pas près d'arriver en France, l'idée d'une équipe réserve mixte poursuivrait son chemin en Belgique, selon l'Avenir.net. Plus précisemment dans la province du Luxembourg. Un projet qui prendrait exemple sur les pratiques des pays nordiques dans leurs divisions les plus basses de leur football.

Ce concept de mixité dans les équipes de football s'est déjà développé en Belgique. Depuis 2008, une ligue de futsal aux alentours de Bruxelles s'est créée avec cette idée principale : au moins une fille par équipe et lorsqu'elle marque cela compte double. Dans la province du Luxembourg (sud du pays), les forfaits d'équipes et les rencontres en infériorité numérique s'accumuleraient dans les divisions féminines.Certains joueurs d'équipes réserves ont montré un certain enthousiasme à l'initiative. Et peut-être que cette formule permettrait à des futures joueuses, encore hésitantes, de franchir le pas de la compétition.

 

Le soutien d'Aline Zéler

Evidemment, la principale question soulevée par cette initiative est l'aspect physique. Mais une joueuse comme Camille Abily en France pourrait rendre bien des services à une équipe de Promotion d'Honneur par exemple. Une référence du football belge comme la Bastognarde Aline Zéler, capitaine de l’équipe nationale féminine, est bien décidée à appuyer le projet à 100 %. Et elle a déjà confié qu’elle n’hésiterait pas à participer elle aussi à ces rendez-vous du dimanche matin une fois sa carrière au plus haut niveau féminin terminée. Si c'est le cas, les clubs amateurs seront très certainement nombreux à sa porte. 

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.