Foot et société
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h43
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h28
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 24/10/2017 00h46
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Des ballons d'en bas, aux buts en Coupe (1/5)


Publié le 26 mars 2015 | Foot et société
Par Emilie Bouvet pour Foot d'Elles


Des ballons d'en bas, aux buts en Coupe (1/5)

Elles ont entre 13 et 16 ans et se retrouvent deux fois par semaine sur le terrain. L'équipe féminine du Racing Club d'Argenteuil est menée par une capitaine de navire charismatique : Laura. Entraîneure du haut de ses 20 ans, Laura tente d'inculquer son amour du ballon à rond à son équipe mais pas seulement. En faire de futures femmes. Premier focus sur l'entraînement.


 

 

 

 

 

90 minutes après la sonnerie de fin des cours, les dix collégiennes et lycéennes sont en tenue, crampons et chaussettes hautes, pour multiplier les tours de terrain. Changement de son : la voix de Laura pour mener au diapason l'équipe de football à 7 du Racing Club d'Argenteuil. Elle a 20 ans, douze années de foot derrière elle, une deuxième saison comme coach dans les jambes et des années de victoires et projets pour son équipe et club, devant elle. Chaque mercredi et vendredi soir, elle dispose d'une heure trente minutes sous les projecteurs du stade Mimoun, Jaurès, Delaune, Coudray ou Marais pour orchestrer l'entraînement et pousser à maturité ses graines de joueuses de 13 à 16 ans. 

 

"Elle plonge?"

Parmi elles, Kelly. Quatorze ans, déjà une carrure et une prestance, trois ans de pratique et surtout une omniprésence. Elle porte le brassard et verrouille les cages du Racing FC. La capitaine et gardienne recadre et mène son groupe droit au but avec naturel et rapidité. Sur la pelouse, comme au vestiaire, elle fuse. Au programme, trois exercices physiques et techniques : conduite de balle avec stop ballon au plot, travail d'appuis et de pas chassés. "Hey, en trottinant !", scande Laura, un troisième œil dans le dos. Les groupes alternent. Kelly a enfilé les gants, habite les buts et se déploie sur chaque ballon. Entraînement sur mesure pour elle. Ce soir-là, c'est le papa de Chainaz et Camélia qui donne un coup de pouce au club et vise ses filets "Oui, elle plonge !"

 

A l'heure où les autres esprits et corps adolescents grandissent, les joyeuses joueuses sont nourries de collectif, vivent de solidarité et pratiquent déjà le dépassement de soi. Pour jouir du plaisir de jouer, une seule condition : être sérieuse à l'école : les bulletins trimestriels passent entre les mains et sous les yeux de Laura. Aucune feinte possible, elle est intransigeante : "je ne suis pas leur copine, mais à la fois proche et à l'écoute".

Déjà du chemin parcouru jusqu'au bout du rêve pour porter les crampons, joueur sur pelouse deux fois par semaine et posséder sa licence dans un club. L'essentiel des 10 d'Argenteuil a commencé à jouer en bas de chez elles, aux Côteaux, Val d'Argent nord et sud.

 

 

 

 

 

 

 
 
 
Crédit Photo : Hacene Ouahes
Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.