Foot et société
Sur nos forums
NWSL 2017
Dernier message de shamrock à 29/05/2017 20h45
NWSL 2017
Dernier message de patisstillalive à 29/05/2017 20h32
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de gromit à 29/05/2017 19h02
Toutes les discussions

8 bonnes nouvelles pour la place des femmes dans le sport


Publié le 21 mars 2017 | Foot et société
Par Fabienne BROUCARET pour Foot d'Elles


8 bonnes nouvelles pour la place des femmes dans le sport

Le 8 mars est toujours l’occasion d’événements, d’annonces et d’initiatives en faveur des droits des femmes. Que faut-il retenir de ce cru 2017 sur le terrain sportif ? Voici les 8 bonnes nouvelles qui prouvent que les choses avancent de manière positive.


 

 

 

 

1/ Des retransmissions télé en hausse

Les chiffres du CSA ne sont pas encore consolidés, mais le pourcentage des retransmissions sportives à la télé dédié à la pratique féminine est en augmentation. « On atteint la barre des 20% pour 2016 », a soufflé Françoise Sauvageot, vice-présidente du CNOSF lors de la troisième édition du Sport Stratégies Day qui mêlait débats et pitchs de start-ups spécialisées dans le monde du sport. Pour rappel, ce pourcentage était de 7% en 2012 et de 14% en 2014 (1).


2/ « Des Buts pour Elles »

500 euros par but marqué lors de la 29e journée de Ligue 1 et de Domino’s Ligue 2. Voilà comment la Ligue de football professionnelle et la Française des Jeux ont constitué une jolie cagnotte de 32 000 euros en un week-end pour financer des actions en faveur du football féminin (accès à la pratique pour toutes, mixité, bénévolat et gouvernance, etc.). Comment sera utilisée cette somme ? Un appel à projets est ouvert jusqu’au 10 avril. Après examen des dossiers, cinq lauréats seront récompensés le 15 juin prochain dans le cadre de l’Assemblée Générale de la LFP. En attendant, l’opération fut déjà un succès sur les réseaux sociaux.

 

3/ Un nouveau collectif d’expert.es du sport

Son nom ? Egalsport. « Nous souhaitons montrer qu’il existe des femmes compétentes pour parler du sport, qu’il s’agisse de haut niveau, de management, de médias, de droit, de sciences ou encore d’économie, précise Patricia Costantini. Il y en a assez que les expertes ne soient sollicitées que pour parler du sport féminin ! Notre répertoire a aussi pour vocation de rassembler des hommes ayant une expertise sur la problématique femmes/hommes, ou spécialiste du sport au féminin. » Vous pouvez candidater en remplissant le formulaire en ligne (plus d'informations ici).

 

4/ Un salon entièrement dédié au sport féminin

La première édition du salon international du sport féminin aura lieu du 15 au 18 juin 2018, à la Porte de Versailles. La marraine de ce nouvel événement ? Christine Kelly, qui a initié les 24h du sport féminin quand elle était au CSA et préside désormais la fondation Alice Milliat.

 

5/ Lancement des « Egéries » du sport féminin

Afin de promouvoir et développer le sport féminin, le ministère des Sports vient de lancer les « Égéries du sport féminin ». Dix-sept personnalités sportives ou médiatiques mettent ainsi leur notoriété et leur image au service d’un club féminin pour le mettre en valeur et améliorer sa visibilité. Allison Pineau, la capitaine de l’équipe de handball de Brest, en fait partie et a déjà un objectif bien en tête : « J’espère qu’un jour on ne parlera plus de sport féminin mais de sport tout court ! » Sont également mobilisées : l’animatrice Isabelle Giordano pour Issy Paris Hand, la PDG de France Télévisions Delphine Ernotte pour l’AC Bobigny 93 Rugby, la cheffe d'orchestre Zahia Ziouani pour le Lille Métropole RC Villeneuvois, la journaliste Agathe Auproux pour le Paris SG, la PDG de la RATP Elisabeth Borne… Mais aussi des hommes. Parmi les ambassadeurs, l’ancien sélectionneur Raymond Domenech, l'ex-rugbyman Sébastien Chabal, le chef Thierry Marx, le médecin et présentateur Michel Cymes, le PDG d’Engie Gérard Mestrallet ou encore l'ancien basketteur Richard Dacoury pour le Tango Bourges Basket.

 

 

 

6/ Une brochure de sensibilisation pour les 12-15 ans

L’association Les Dégommeuses a imaginé une brochure pour déconstruire les stéréotypes de genre et les préjugés qui pèsent sur la pratique du football, encore trop souvent considéré comme « masculin ». "A toi de jouer - Filles et garçons égaux sur tous les terrains" s'adresse prioritairement aux 12-15 ans. L’objectif ? Encourager les filles à jouer au foot, mais aussi convaincre les garçons que les filles ont toute leur place sur les terrains ! Tests, témoignages, BD, jeux et rappels historiques à l’appui (à télécharger gratuitement).

 

7/ Elles courent, elles courent !

Beau succès pour la première édition de la Lycéenne Maif Run organisée par l’UNSS. Elles étaient symboliquement 2024 participantes à Paris, plusieurs milliers également dans les autres villes de France comme Caen, Bordeaux, Ajaccio et Montpellier. A noter qu’en marge du Schneider Electric Marathon de Paris, le Salon du Running, qui ouvrira ses portes du 6 au 8 avril à près de 90 000 visiteurs, proposera pour la première fois un « Vestiaire des runneuses ». Cette zone rassemblera des marques spécialisées, des animations, des conférences animées par les bloggeuses Marine Leleu, Anne Dubndidu et Camille Pic, mais aussi des conseils de pros. Une bonne idée quand on sait que 40% des visiteurs sont des femmes. Maire-Amélie Juin, intervenante chez Urban Challenge, confirme : « Le point de départ, ce sont nos différences physiologiques. Outre la période menstruelle, nous avons des hanches plus larges, nous risquons plus de blessures au niveau des fessiers. En conséquence les femmes sont plus dans l’endurance, quand les hommes, plus musculeux, jouent sur la vitesse. Les femmes ont donc des besoins spécifiques. On pourrait croire que le côté compétition est réservé aux hommes, mais de plus en plus de femmes développent cet esprit du dépassement de soi, d’aller chercher des temps et des résultats. Nous sommes donc de plus en plus attentives à tout ce qui peut améliorer les petits détails. »

 

8/ « Footworking » et « Les Sprinteuses », Saison 2

Lors de la 3ème édition du Sport Stratégies Day, 12 créateurs de start-up ont défilé sur scène pour présenter leur produit ou service. Parmi eux, seulement trois femmes. Pour féminiser le monde du numérique et du sport, le programme « Les Sprinteuses », imaginé par l’incubateur Paris Pionnières et l’accélérateur de start-up dédié au sport Le Tremplin, accompagne depuis l’an dernier des entrepreneures. Le but ? Susciter des vocations. Pour cette deuxième saison, ce sont cinq start-up qui vont être sélectionnées, et non plus trois. Les candidates peuvent postuler en ligne jusqu’au 18 avril. Et ainsi espérer succéder à la vice-championne olympique Sarah Ourhamoune qui faisait partie des premières lauréates pour Boxer Inside, son projet de gants de boxe connectés. Le ballon rond peut, lui aussi, être un tremplin pour l’emploi. Après une première édition réussie à Lyon en 2016, le tournoi « Footworking », organisé par Foot d’Elles en partenariat avec la FFSE, débarque cette année à Bordeaux. Rendez-vous le 25 novembre prochain pour mêler dribbles et networking au féminin. Une manière efficace de valoriser le sport en entreprise et la place de la femme dans celle-ci. « Faire le pari de promouvoir le football féminin, c’est faire le choix d’agir en tant que citoyen, souligne sa Présidente et fondatrice, Marianne Gazeau. Nous avons la responsabilité de faire évoluer notre société. En fédérant et en associant des entreprises mécènes autour de son projet, Foot d’Elles réussit à faire bouger les lignes. »

 

(1) Études réalisées du 8 septembre au 12 octobre 2012 et du 13 septembre au 17 octobre 2014 sur 12 chaînes (TF1, France 2, France 3, M6, D8, W9, Canal +, Canal + Sport, Sport +, Eurosport, BeIn Sport, Ma Chaîne Sport).

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Ankara Rus Escort