Coupe de France
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 18/02/2018 05h47
D1 F 2017-2018
Dernier message de gromit à 18/02/2018 01h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 17/02/2018 18h46
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

CDF : C'est parti pour les 32es !


Publié le 05 janvier 2018 | Coupe de France
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


CDF : C'est parti pour les 32es !

Ce dimanche 7 janvier, se joueront les premiers matches de l'année 2018 ! En effet, c'est ce week-end que tout le monde rechausse les crampons pour disputer les 32es de la Coupe de France, avec l'entrée en lice des clubs de D1. Un programme riche pour débuter l'année. Tour d'horizon.


 

 

 

Trente-deux rencontres en un seul jour, voilà de quoi bien démarrer 2018 ! Dimanche, la Coupe de France reprend ses droits et les clubs de D1 profitent de l'occasion pour faire leur entrée dans la compétition. Au programme, trois rencontres à 13h00, et vingt-sept autres à 14h30.

 

Des clubs de D1 déjà en danger
Lors de ces 32es de finale, le Paris Saint-Germain accueillera Lille pour la seule rencontre opposant deux clubs de D1. Un match qui annonce d'ores et déjà la sortie d'une des équipes de première division, alors même qu'elles font leur entrée à ce tour. Évidemment, la probabilité que le PSG, actuel deuxième de D1, se fasse éliminer par Lille, actuel septième, semble très -très- faible, surtout quand on se remémore la rencontre de championnat entre les deux clubs. En effet, lors de la 3ème journée, en septembre dernier, les Parisiennes avaient tranquillement déroulé devant leur public et s'étaient imposées 6 buts à 1. Le LOSC qui s'était fait éliminer par Juvisy en 16es de finale la saison dernière, n'aura sans doute pas l'occasion d'aller jusque-là cette année. À moins que...
Deux autres rencontres pourraient réserver une surprise à des pensionnaires de D1. La première verra le FC Fleury, 10e de D1 qui lutte pour éviter la zone rouge, accueillir l'AS Nancy Lorraine, 2e de son groupe et meilleure attaque de D2. Si la différence de niveau entre D1 et D2 est parfois importante, le doute persiste sur l'issue de ce match malgré le renfort annoncé de Claire Lavogez dans les rangs de l'équipe essonnienne.
La seconde verra Rodez se déplacer sur le terrain du FC Aurillac-Arpajon. Mal classé en D2, le club auvergnat d'Aurillac (10e du groupe B) ne devrait pas poser trop de problèmes aux Aveyronnaises, même si les Rafettes vivent une saison compliquée en championnat pour le moment.

 


Coup de balai sur les clubs de D2

Si il y a bien une certitude sur ces 32es de finale, c'est qu'au minimum quatre pensionnaires de D2 seront éliminés dès ce dimanche, puisque parmi les rencontres de ce tour, quatre affiches verront des clubs de D2 s'opposer l'un à l'autre : La Roche/Saint-Malo, Vendenheim/Yzeure, Dijon/Grenoble, et Arras/ESAP Metz.
Arras, 2e du groupe A, semble avoir été le mieux loti avec l'ESAP Metz pour adversaire (8e du groupe B), et devrait logiquement s'imposer sans trop de difficultés. En revanche, il paraît bien plus compliqué de se prononcer sur les vainqueurs des trois autres rencontres avec des protagonistes qui évoluent dans le même groupe de D2 et qui sont au coude-à-coude au classement. En effet, Dijon, leader du groupe B, retrouvera le Grenoble Foot 38, avec qui il bataille cette saison pour l'accession à la D1. Une rencontre qui s'annonce comme l'une des plus serrées, voire la plus serrée, de ces 32es de finale de Coupe de France. Un peu dans le même registre, il y aura aussi le duel entre l'ESOF La Roche et l'US Saint-Malo, respectivement classé sixième et cinquième du groupe A, et qui essaient de ne pas laisser filer le Top 3. Enfin, même si Yzeure (6e, GpB) est légèrement favori face à Vendenheim (7e, GpB), le club de l'Allier, devra être solide et sérieux pour ne pas connaître la même déconvenue qu'en championnat, où les Fédinoises étaient venues décrocher une victoire 2 buts à 1 en terre auvergnate.

 

Les « petits » qui peuvent y croire
L'un des charmes de la Coupe de France, c'est aussi de pouvoir parler de clubs que l'on ne connait que très peu au niveau national. Ceux que l'on appelle en général les « Petit Poucet » de la compétition. Difficile de tous les passer à la loupe au stade des 32es de finale, mais en y regardant de plus près, certains clubs qui évoluent au niveau régional ont un peu plus de chance que d'autres de pouvoir poursuivre l'aventure...
L'AS Bruyères Foot, est le seul club à évoluer dans un championnat régional 3 (Essonne, Île-de-France), ce qui fait de lui le plus petit des « Petit Poucet ». Le tirage au sort lui vaut d'accueillir le FC Chéran (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes), pensionnaire de régional 1 et actuellement neuvième au classement. Si une victoire des Essonniennes serait un exploit, celui-ci ne semble pas inaccessible pour le petit club francilien. Deux autres matches peuvent permettre à des clubs de régional 2 de continuer à y croire et qui sait, de peut-être s'ouvrir les portes des 16es de finale. D'abord, l'ES Montrond les Bains (Loire, Auvergne-Rhône-Alpes) qui recevra le FCF Monteux (Régional 1- Vaucluse, PACA), mais aussi le Villeneuve d'Ascq FF (Nord, Hauts-de-France) qui accueillera lui son voisin du FC Lillers (Régional 1- Pas-de-Calais, Hauts-de-France). Contre des adversaires qui évoluaient en D2 il y a à peine deux ans, la tâche ne s'annonce pas simple pour les Montrondaises et les Villeneuvoises, mais avec envie et détermination, la magie de la Coupe de France pourrait peut-être opérer...

 

 

À voir aussi : Le programme des 32es

 

 

 

 

Crédit photo : dfco.fr

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.