Euro 2017
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 26/09/2017 16h21
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 26/09/2017 16h14
D1 F 2017-2018
Dernier message de johnjhee69 à 26/09/2017 15h28
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

A. Dekker : « Jouer l'Euro à domicile sera intense et magique ! »


Publié le 27 novembre 2016 | Euro 2017
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


A. Dekker : « Jouer l'Euro à domicile sera intense et magique ! »

Avec son mètre quatre-vingt deux et sa carrure, la Néerlandaise Anouk Dekker n'est pas du genre à passer inaperçue. Arrivée à Montpellier en janvier dernier, la milieu de terrain de 30 ans revient sur ce choix et évoque ses ambitions avec le club de l'Hérault, mais également avec la sélection avec laquelle elle jouera l'Euro à domicile cet été. Entretien.


 

 

A cause d'une blessure au mollet, tu n'es malheureusement pas au rassemblement international avec la sélection néerlandaise*. Alors pour commencer, peux-tu nous donner de tes nouvelles ?

Anouk Dekker : « Je vais bien, merci. J'ai repris les entrainements collectifs la semaine dernière et j'étais dans le groupe pour le match de championnat contre Rodez. Je me sens bien mais c'était malheureusement un peu trop juste pour être complètement prête pour disputer les matches amicaux avec la sélection néerlandaise.

 

Quel est ton sentiment sur le tirage de l'Euro et sur le groupe A, dans lequel vous évoluerez avec la Norvège, la Belgique et le Danemark ?

- C'est un groupe difficile mais tellement excitant en même temps. On va devoir jouer tous les matches à fond, et ce sera aussi le cas pour chaque équipe dans ce groupe. C'est encore plus chouette de jouer contre un pays voisin comme la Belgique. Cette rencontre se jouera à Tilburg, non loin de la frontière blege, alors nous espèrons que cela soit synonyme d'un stade complet, rempli de supporters néerlandais et belges ! La Norvège et le Danemark sont des équipes fortes mais nous les connaissons bien car nous avons déjà joué contre elles un bon nombre de fois. Avec la Norvège en premier match, nous devrons démarrer fort, mais c'est beau de commencer cet Euro à domicile contre le plus gros concurrent du groupe.

 

L'été prochain, vous jouerez cette compétition à domicile. Qu'est-ce que cela représente pour toi et est-ce une pression supplémentaire ?

- Tout d'abord, je trouve ça vraiment trop cool qu'un si grand tournoi final soit organisé aux Pays-Bas. Jouer l'Euro à domicile sera intense et magique ! Forcément cela amènera un peu plus de pression, car nous voudrons montrer une belle image et jouer du mieux possible devant notre public. Personnellement, je vais vraiment essayer de transformer cette pression en énergie positive pour pouvoir être plus forte et tout donner sur le terrain ! Après, j'imagine que les matches se joueront dans des stades combles et nous ne sommes pas encore vraiment habituées à cela dans le football féminin. Il y aura beaucoup de membres des familles, des amis, des connaissances pour partager ces moments avec nous... et ça non plus ce n'est pas quelque chose que l'on peut vivre tous les jours.

 

Tu as rejoint le Montpellier Hérault SC depuis bientôt un an déjà. Es-tu heureuse d'avoir fait ce choix ? Et que t'apporte cette expérience ?

- Je suis très contente d'avoir décider de changer les habitudes que j'avais au FC Twente pour quelque chose de nouveau en France, avec Montpellier. Ici, je peux me focaliser à 100% sur le foot. Aux Pays-Bas, je travaillais encore dix-huit heures par semaine à côté, et c'est un autre style de vie. Je pense que jouer dans une équipe avec des internationales d'autres pays et aussi contre de nouveaux adversaires me permet de progresser et d'évoluer encore plus en tant que joueuse.

 

Footballistiquement parlant, quelles sont les principales différences entre le style français et le style néerlandais d'après toi ?

- Contrairement à ce que certains pourraient penser, le jeu est beaucoup plus tactique et moins physique aux Pays-Bas. La possession et la conservation de balle sont très importants et du coup cela joue avec plus de patience qu'en France. En revanche, j'ai l'impression que l'on voit plus d'actions individuelles de qualité ou d'exploits individuels, ici en France.

 

Quel est ton regard sur les performances de Montpellier et le niveau de la D1 française ?

- Nous aurions aimé gagner un titre ou accrocher quelque chose la saison dernière, comme la Coupe de France ou un ticket pour la Ligue des champions, mais nous n'avons malheureusement pas atteint cet objectif. Cette saison, c'est encore ce que nous voulons et nous travaillons dur pour cela. Je pense que le niveau de la D1 française est globalement meilleur que celui du championnat néérlandais. En plus, cela permet de jouer quelques matches contre des équipes qui font parties des meilleures d'Europe.

 

Justement, penses-tu que le MHSC puisse rivaliser avec Lyon et Paris cette année ?

- Nous avons vraiment un bon groupe, assez jeune, mais avec un mélange de joueuses aux qualités et aux styles différents. Pour moi, c'est un avantage. Je pense que Lyon reste le grand favori pour le titre de champion cette saison encore, mais cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas les battre. Chaque match est différent et parfois cela peut se jouer sur un peu de chance aussi. Nous n'avons pas encore joué contre Lyon cette saison, donc je suis très curieuse. Malheureusement, nous avons perdu 1-0 contre le PSG, mais le championnat est loin d'être terminé alors nous continuerons de donner le maximum à chaque match, et j'espère qu'à la fin de la saison, on verra à quel point on s'est battu avec ces équipes pour obtenir la meilleure place au classement.

 

Entre Montpellier et la sélection, la saison 2016-2017 s'annonce bien remplie... Quels sont tes objectifs ? 

- De toute évidence, cette saison va être bien chargée pour moi oui, mais pour une joueuse c'est génial d'avoir des années comme celle-ci. Je veux tout donner avec le MHSC pour se rapprocher de la première place et essayer de gagner la Coupe de France. Ensuite, je veux évidemment faire un super Euro avec la sélection néerlandaise. Le rêve se serait de devenir championne d'Europe à domicile !

 

Enfin, quelle est la phrase que tu aimes le plus dire en français ?

- « A quelle heure ? » (Rires). En fait, chez moi aux Pays-Bas, nous sommes relativement ponctuels et précis lorsque l'on programme quelque chose. J'ai l'impression qu'en France, on passe pas mal de temps à attendre même lorsque l'on a pris rendez-vous. Du coup, je demande souvent et plusieurs fois qu'on me confirme l'heure pour être sûre (Rires) ».

 

 

* Défaite 2-3 face à la Belgique jeudi dernier, et rencontre face à l'Angleterre (mardi 29)

 

 

Propos recueillis par Sandrine Dusang 

 

 

Crédits photos : FC Twente/Goalphoto, rtvoost, MHSC

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.