Equipe de France A
Sur nos forums
Euro 2017
Dernier message de foot42 à 23/07/2017 22h33
Euro 2017
Dernier message de thenightwalker à 23/07/2017 22h24
Euro 2017
Dernier message de dovensi à 23/07/2017 22h16
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bruno Bini : "Je veux gagner quelque chose"


Publié le 31 mai 2013 | Equipe de France A
Par Oicem Saidoun


Bruno Bini : Je veux gagner quelque chose

Bruno Bini n'a pas caché son ambition très longtemps lors de l'annonce de sa sélection pour l'Euro ce vendredi matin à Paris. Le coach des Bleues espère bien remporter l'Euro 2013 cet été en Suède. Après avoir délivré sa liste devant la presse, l'entraineur s'est exprimé, insistant beaucoup sur sa soif de victoires et celle de ses joueuses.


"On y va pour gagner. On met tout en place pour, ensuite le ballon est rond pour tout le monde." Sans perdre son habituel sens de la philosophie, Bruno Bini a rapidement rappelé les objectifs de son équipe pour l'Euro 2013 en Suède (10-28 juillet). Après avoir annoncé une liste plutôt classique, le sélectionneur de l'Équipe de France de football féminin s'est exprimé sur la position des Tricolores à 40 jours du début du tournoi. "On fait partie des trois ou quatre équipes favorites, a-t-il reconnu. On assume cela très bien. Vous savez, les gens ne sont pas fous à l'extérieur, quand on joue ainsi contre l'Allemagne, le Brésil, qu'on voit Lyon en finale et Juvisy en demie... Et puis les autres nations ont pris des infos puisque la D1 est un peu devenue un eldorado pour les footballeuses européennes. Il y a des Allemandes, des Suédoises, ça parle un peu forcément."

Conscient de la difficulté de la tâche qui attend sa sélection, l'entraineur des Bleues a remis les choses en contexte. "Aux JO, on a vu que cela pouvait se jouer à peu de choses, surtout en demi-finale, a-t-il rappelé. On s'est remis en question, on a continué à travailler. Dans ce genre de compétitions, il y en a deux en une, les poules et les matches à élimination directe. Bien sûr, il faut absolument qu'on sorte des poules, on n'est plus comme en Finlande en 2009."

Pour réussir, le staff tricolore a choisi d'axer la préparation sur la récupération des joueuses. Pour Bruno Bini, le travail sera de rendre son équipe efficace, en attaque et en défense, à travers du travail technique, tactique, mais aussi mental.


Bruno Bini présente ses joueuses devant les bénévoles de la Ligue de football amateur
 

"Remontées comme des pendules"


Interrogé par un confrère sur la motivation de ses joueuses, Bruno Bini s'exclame : "elles veulent vraiment être championnes d'Europe. Elles sont remontées comme des pendules." La défaite des Lyonnaises en finale de Ligue des champions change-t-elle la motivation des Bleues ? Le sélectionneur répond par la négative : "je ne crois pas. Elles sont très affectées, elles méritaient de gagner sur ce match. Aujourd'hui elles sont dans le même état d'esprit, elles veulent gagner quelque chose. Les plus acharnées, je pense que ce sont celle comme Camille Abily, qui n’a pas gagné le Championnat d'Europe des moins de 19 ans avec nous (2003 NDLR), car elle était un peu blessée. Gaëtane Thiney, Elodie Thomis, Sarah Bouhaddi ont gagné ce trophée, et veulent le faire désormais avec les A. Et moi aussi je veux gagner quelque chose, je suis fait comme les autres."


23 joueuses, un luxe, mais des choix


Pourquoi cette joueuse plutôt qu'une autre ? Bruno Bini a dû répondre aux questions classiques sur ces choix. Seule surprise de la liste, Karima Benameur "correspond très bien à ce poste de numéro 3, a expliqué le sélectionneur. Laetitia (Philippe) était souvent blessée, Méline (Gérard) n'a pas encore connu de rassemblement. Karima a pris beaucoup de maturité avec le PSG au fil de la saison. Je garde vraiment un œil sur Méline et Laetitia quand même et je pense qu'il faudra donner une chance à Méline à un moment ou un autre". Concernant le milieu de terrain, et le retour d'Amandine Henry, le sélectionneur a simplement glissé dans un sourire "son heure est arrivée".

Sur le plan offensif, Bruno Bini a "préféré prendre Bret' (Sandrine Brétigny NDLR) car elle connait la maison, elle a déjà vécu des compétitions comme ça, elle sait ce que c'est de peut-être ne jouer qu'un quart d'heure." Cette dernière, venue à Clairefontaine pour le rassemblement des B, était ravie de la nouvelle : "je l’ai appris hier soir, raconte l'attaquante. On est arrivé à Clairefontaine avec l’Équipe de France B, on a mangé avec les A hier soir et Bruno m’a dit de venir ce matin à 8h00 au château. Je suis surtout contente de rejoindre ce groupe, je pense que ça récompense ce que j’ai fait cette année. Je suis partie à l’étranger et j’ai eu des moments difficiles qui sont récompensés aujourd’hui."

"Avec 23 joueuses, j'ai un certain confort, je suis presque à la tête d'une PME maintenant, appréciait le coach. C'était difficile pour les derniers choix, savoir si je prends plutôt une défenseuse de plus ou une attaquante. J'aurai peut-être un autre choix à faire s'il y en a une qui ne pas venir parce qu'elle est blessée. [...]  Lundi, sortira une liste de 28 joueuses. Peut-être qu'il y aura des surprises... Au moins une..."

Prochaine étape pour les Bleues demain à Valenciennes (18h00) pour affronter la Finlande. Les Tricolores passeront ensuite aux choses (très) sérieuses le 16 juin prochain pour le premier stage de préparation à l'Euro 2013.


 
Les Bleues, lancées ?

Crédit photos : FFF.FR
Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
2 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.
instagram takipçi satın al

google

Dokunmatik ekran degisimi İstanbul nakliyat Kiralık Asansör İstanbul Asansörlü Nakliyat İstanbul nakliyat İlden ile nakliyat İstanbul depolama İstanbul taşımacılık