Equipe de France A
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de mamounette à 21/10/2017 23h08
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 21h04
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 20h35
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Ukraine-France en trois points tactiques


Publié le 28 octobre 2015 | Equipe de France A
Par Foot d'Elles


Ukraine-France en trois points tactiques

Après chaque match de l'équipe de France amical ou officiel, Foot d'Elles vous propose une analyse tactique de la rencontre, avec l'avis de notre consultante Sandrine Dusang. Après la victoire en Ukraine (0-3), focus sur trois points : l'entame de match, le jeu sur les couloirs et la créativité des tricolores.


 

 

 

L'entame de match
Face aux Pays-Bas, l'équipe de France était passée complètement à côté de sa première demi-heure de jeu. En Ukraine, les Bleues ont réagi face à une faible opposition mais ce n'était pas l'entame parfaite. "L'entame de match des Bleues n'a pas été spécialement bonne, même si elle n'a pas été spécialement mauvaise non plus. Ce qui est sûr c'est qu'elles peuvent faire bien mieux. Les tricolores ont mis un moment à rentrer dans leur match, et ont commis beaucoup trop d'erreurs techniques en début de rencontre face à une défense ukrainienne qui ne voulait rien lâcher et était bien regroupée dans sa moitié de terrain", analyse Sandrine Dusang, consultante Foot d'Elles. Face à une équipe qui a refusé le jeu, la défense tricolore n'a pas vraiment été mise en danger dès les premières minutes et on est vite tombé dans un schéma attaque-défense. "Même si les Bleues ont rapidement pris possession de la balle, leur première vraie occasion s'est faite attendre. Je pense que l'équipe de France a manqué de justesse dans la distribution au milieu de terrain (Abily/Bussaglia), mais aussi dans les remises d'Eugénie Le Sommer lorsqu'elle décrochait. Pendant la première demi-heure de jeu, rares sont les joueuses à être passées en un contre un ... reflet d'un manque de "jus" et de lucidité, constaté sur l'ensemble de la première période (ou presque)".

 

Le jeu sur les couloirs 

Lorsqu'une équipe domine une rencontre et possède la majorité du temps le ballon, elle doit changer de rythme, multiplier les schémas offensifs et ne pas s'entêter à passer par l'axe souvent bouché par la densité des défenseures adverses. Ce n'est pas pour autant que les Bleues ont su exploiter au mieux les couloirs : "Dans les couloirs, on attendait de voir ce que l'association Majri (gauchère)/Kaci (droitière) pouvait donner... Personnellement, je n'ai pas été spécialement convaincue. En début de rencontre, beaucoup de ballons ont été perdus en percussion dans les couloirs (Asseyi, Kaci, Majri), car la solution du dédoublement n'était pas proposée et que la porteuse de balle se retrouvait face à un mur jaune. Cela a été mieux en deuxième période, même si par moments, les Bleues n'ont peut-être pas assez profité de certaines fausses pistes pour créer les décalages et s'ouvrir des opportunités de buts supplémentaires. Griedge, qui pour moi, n'est pas latérale, s'est moins projetée vers l'avant, mais l'a relativement bien fait quand elle l'a fait. Au final, elle a perdu peu de ballons. Nous avons vu assez peu de combinaisons entre Griedge M'Bock et Vivi Asseyi sur le couloir droit finalement. Certainement parce que Vivianne Asseyi profite de sa vitesse et de sa percussion..."

 

La créativité et les prises d'initiative
Au cours de cette rencontre, comme on pouvait s'y attendre, l'équipe de France a monopolisé le ballon. Mais trop souvent les Bleues sont restées dans un schéma "classique" pour tenter de déstabiliser le bloc ukrainien. Cette victoire en Ukraine a manqué de folie. "Si une chose m'a frappé pendant la rencontre, c'est peut-être le manque de créativité et de prises d'initiatives offensives des Bleues. Je suis peut-être un peu dure, parce que je sais que ce n'est pas toujours évident d'attaquer face à une équipe bien regroupée dans son camp, mais le peu de fois où les filles se sont "lâchées", il y a eu but ou grosse occasion de but. Les Bleues ont semblé manquer d'une peu de peps pour donner plus de vitesse au jeu et trouver davantage de décalage entre les lignes. Les buts ont été marqués lorsque les joueuses ont vraiment pris une décision. Si à un moment donné, on ne prend pas sa chance alors on ne peut pas marquer. Mais bon la victoire est là et c'est l'essentiel pour l'instant."

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.