Equipe de France A
Sur nos forums
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de gromit à 20/08/2017 03h38
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de mdii62 à 20/08/2017 01h38
Matchs preparation D1F 2017-2018
Dernier message de patisstillalive à 20/08/2017 00h26
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

She Believes Cup : Retrouvailles allemandes


Publié le 03 mars 2016 | Equipe de France A
Par La Rédaction


She Believes Cup : Retrouvailles allemandes

Arrivée en Floride lundi soir, l'équipe de France féminine débute sa tournée aux Etats-Unis face à l'Allemagne à Tampa Bay. Une première édition de la SheBelieves Cup qui va permettre au staff et aux joueuses de se tourner doucement vers les Jeux olympiques en se testant face aux meilleures nations mondiales.


 

 

 

Les 25 degrés quotidiens et les palmiers plantés un peu partout dans les rues de Tampa Bay (Floride) ne doivent pas faire oublier aux Bleues pourquoi elles sont là. Avec cette première édition de la She Believes Cup aux Etats-Unis, l'équipe de France a traversé l'Atlantique pour se mesurer, une nouvelle fois, à ce qui se fait mieux sur la planète foot féminin. Après les premiers entraînements dans l'ambiance de quelques décollages d'avions, les Bleues sont entrées encore un peu plus dans le vif du sujet avec leur entraînement de veille de match. Hier, les coéquipières de Camille Abily ont pris leurs repères au Raymond James Stadium, la superbe antre des Buccanneers (franchise de football américain).


Duel entre vieux ennemis

Et quoi de mieux pour débuter cette tournée qu'une vieille connaissance. Le genre d'adversaire avec lequel il y a un long passé. Et pas souvent à votre faveur. Les Françaises ne pouvaient donc pas mieux tomber pour ouvrir la compétition avec l'Allemagne à Tampa. Un match qui fait ressortir à la surface de mauvais souvenirs en particulier à Claire Lavogez, auteure malheureuse du dernier tir au but raté en quart de finale au Mondial : « Un match à part ? Oui forcément j'ai raté ce penalty, et j'y pense. maintenant, c'est passé et en espérant que demain (aujourd'hui), on prendra notre revanche ». Si pour Philippe Bergerôo la revanche n'a pas lieu d'être, une victoire face aux Allemandes serait aussi un moyen de marquer les esprits dans une opposition pas anodine. « Oui c'est sûr que c'est un adversaire à part depuis que l'on est jeune. Moi-même, elles m'ont battue en finale de l'Euro des moins de 19 ans. Il y a un passé entre la France et l'Allemagne, mais on va aborder ce match de la même manière que les Etats-Unis ou l'Angleterre. Maintenant, la déception sera toujours là mais on a envie de passer à autre chose et se focaliser sur les Jeux et la qualification pour l'Euro », avance Jessica Houara d'Hommeaux.


Le regard vers les JO

Huit mois après cette élimination, les Bleues sont passées à autre chose et se tourner progressivement vers les Jeux olympiques. Le « projet » JO prend donc en quelques sorttes ses racines ici, même s'il reste encore du temps aux tricolores pour penser à Rio. « C'est une répétition avant les JO, c'est aujourd'hui que cela commence, ce sont de bons tests. On sait que les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Angleterre, ce sont de grosses équipes », confie Claire Lavogez. D'ailleurs, le rythme de la tournée est identique à ce qui attend les Bleues à Rio avec un match tous les trois jours. Jessica Houara d'Hommeaux s'attend à un rythme effrené mais le contexte américain est plus que motivant. « C'est sûr que c'est un gros tournoi qui va être difficile. Et cela va permettre au coach de voir comment son groupe va réagir dans une compétition comme celle-là ».

Si le groupe de Bergerôo semble être défini dans les grandes largeurs, la Floride et le Tennessee peuvent être l'occasion pour certaines joueuses de marquer des points qui leur permettraient d'être des 18 au Brésil (Philippe Bergerôo doit fournir une liste de 18 joueuses sélectionnées et quatre remplaçantes), ou a minima de convaincre le sélectionneur. D'autant qu'avec trois matches en neuf jours, il y aura évidemment un enjeu important de gestion des joueuses. Tout le monde devrait avoir sa chance sur le pré et le staff a prévu de faire tourner son onze tritulaire mais également le brassard de capitaine à chaque rencontre.

Pour ce qui est de ce soir, il devrait y avoir près de 12 000 personnes dans les tribunes, ainsi qu'un bateau pirate à mi-hauteur d'un virage qui a pour habitude de tirer des coups de canon à chaque touchdown. Le show à l'américaine.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

instagram takipçi satın al instagram takipçi satın alma instagram takipçi kasma instagramajans.com instagram takipçi satın al

Dokunmatik ekran degisimi İstanbul nakliyat Kiralık Asansör İstanbul Asansörlü Nakliyat İstanbul nakliyat İlden ile nakliyat İstanbul depolama İstanbul taşımacılık

Ankara Escort istanbul Escort Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort Gaziantep Escort izmir Escort kızılay Escort Ankara Rus Escort Eskişehir Escort Eryaman Escort