Equipe de France A
Sur nos forums
Euro 2017
Dernier message de elodieleg à 21/07/2017 10h35
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de fanol74 à 21/07/2017 10h31
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de sab8969 à 21/07/2017 10h10
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Godzilla, Paris, Ronaldo... 5 choses à savoir sur Marie-Laure Delie


Publié le 13 juillet 2017 | Equipe de France A
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Godzilla, Paris, Ronaldo... 5 choses à savoir sur Marie-Laure Delie

L’attaquante du PSG, auteure de 41 buts en championnat ces trois dernières saisons au PSG, sera particulièrement attendue en Equipe de France cet été. Voyage à la découverte d’une fine gâchette.


 

 

 

 

 

Un pur produit parisien

Si elle a passé une bonne partie de sa carrière professionnelle à Montpellier (de 2008 à 2013), Marie-Laure Delie reste un produit made in Ile-de-France. Née à Villiers-le-Bel, dans le Val d’Oise, le 29 janvier 1988, la joueuse fait ses premiers pas dans le foot au club de l'Olympique Viarmes-Asnières, puis au FC Domont où elle évolue de 2003 à 2005, avant de prendre le chemin du CNFE Clairefontaine (pendant 2 ans) puis du PSG en 2007.


Après 5 ans dans le sud, elle est revenue dans son club de cœur, où, après deux saisons galères où elle a été reléguée sur le banc, elle a repris ces dernières saisons sa place de titulaire, avant de prolonger son contrat de deux saisons l’été dernier : « Je n'ai pas vraiment hésité. Patrice Lair m'a dit qu'il voulait que je reprenne confiance, que je regagne ma place en équipe de France et qu'au PSG j'apporte mes buts, c'est ce qui est en train de se passer », expliquait-elle alors à L’Equipe. Elle a inscrit 15 buts en D1 cette saison.

 

Surnommée Godzilla

Dans une interview accordée à So Foot, en janvier dernier, la joueuse a confirmé l’existence d’un surnom assez amusant à son encontre : celui de « Godzilla », le monstre de fiction créé au Japon dans les années 50. « C’est Élodie Thomis qui m’avait surnommée comme ça, parce que j’étais assez imposante, physiquement parlant, sur un terrain. Désormais, c’est terminé. C’est plutôt Deluxe, ou Délixe », expliquait la joueuse au mètre 72. Des dimensions très éloignées de celles du reptile géant, dont le poids, estimé entre 20 000 et 90 000 tonnes, et la taille, de 50 à 100 mètres, sont très éloignés.

 

Auteure d’un but qui restera dans les annales la saison passée

« Je le répète, sur 66 rencontres de championnat, l’Olympique Lyonnais n’a perdu qu’une seule fois ». La phrase, prononcée par Gérard Prêcheur pour Foot d'Elles en juin dernier, afin d’expliquer sa réussite à la tête de club, résume également bien l’exploit dont a été auteure l’attaquante parisienne. En marquant d’une frappe à la trajectoire trompeuse (Voir la vidéo à partir de 20'), à la 82ème minute du choc de la 11ème journée de D1, entre Lyon et Paris, en décembre dernier, elle mettait fin à 35 mois d’invincibilité côté rhodanien en championnat. Et offrait les rênes du championnat à son équipe. Sans suite pourtant…



Fan de Ronaldo

Toujours dans l’entretien accordé à So Foot, la joueuse, qui avait commencé en tant que libéro sur les rectangles verts, a révélé l’identité de son idole. Quoi de plus naturel pour une buteuse accomplie comme elle l’est devenue que celle-ci soit Ronaldo, le Brésilien, double vainqueur de la Coupe du monde (1994 et 2002) et du Ballon d’Or (1997 et 2002). « J’avais ses cassettes vidéo, et j’adorais le regarder, car il avait une facilité de dribbles impressionnante pour aller marquer. Ça a été un vrai modèle. Mon seul modèle, d’ailleurs. Même si j’ai été impressionnée par Marinette Pichon, qui réussissait à marquer dans toutes les positions », concédait également la Parisienne.

 

Bientôt devant Marinette Pichon en équipe de France ?

C’est d’ailleurs devant celle-ci que Marie-Laure Delie devrait entrer définitivement dans les annales de l’équipe de France dans les années à venir. Après 115 sélections, elle totalise actuellement 65 buts en équipe de France, soit le deuxième total le plus élevé de l’histoire des Bleues, à 16 longueurs de la recordwoman, Marinette Pichon (81 buts en 112 apparitions). « Le record devra bien tomber un jour », répète l’ancienne buteuse, qui possède un ratio supérieur (0,72 buts par match) à celui de Delie (0,57). On espère pour la France que l’attaquante continuera de se rapprocher de son aînée cet été au Pays-Bas.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
4 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

google