Equipe de France A
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h07
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h06
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 19/10/2017 20h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

France-Allemagne : Un ensemble laborieux


Publié le 04 mars 2016 | Equipe de France A
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


France-Allemagne : Un ensemble laborieux

Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


 

 

 

Sarah Bouhaddi : 3

Peu sollicitée par l'Allemagne, elle a été en difficulté sur une frappe puissante mais plutôt axiale et lointaine de Dzsenifer Marozsan, et surtout, elle a offert un corner qui s'est transformé en but, même si elle ne peut pas grand chose sur le but en lui-même.

 

Amel Majri : 3,5

A l'exception d'une ou deux bonnes interventions en début de match, elle a souvent abandonné son couloir défensivement, mettant trop de temps à se replacer. Elle a en plus peu pesé offensivement, ne réalisant qu'un seul débordement au sein d'une équipe qui avait besoin d'élargir le jeu.

 

Griedge Mbock : 6

Une des deux meilleures Françaises ce soir. La jeune défenseure a réalisé un match plein malgre une ou deux erreurs et s'est montrée décisive à plusieurs reprises. Elle aurait même pu se montrer décisive de l'autre côté du terrain. Une satisfaction, alors que la charnière titulaire n'était pas là.

 

Sabrina Delannoy : 4,5

Elle a été prise à défaut à plusieurs reprises mais s'est également montrée décisive. Elle a été plus en vue après la pause. Un match correct dans l'ensemble même si elle a une nouvelle fois eu du mal à se mettre en route.

 

Jessica Houara d'Hommeaux : 6

La meilleure Française avec Griedge Mbock. Peu vue offensivement en première période, elle s'est aventurée au-delà de la ligne médiane en deuxième période tout en se montrant présente et solide défensivement.

 

Kheira Hamraoui : 5

Après un bon début de match, elle a eu tendance à disparaitre par moments. Cependant, et malgré quelques pertes de balles, elle a su utiliser son physique pour récupérer de nombreux ballons et son jeu de passe pour trouver des ouvertures ou calmer le jeu.

 

Elise Bussaglia : 4,5

La capitaine du jour a été présente à la récupération mais n'a pas pesé offensivement,  se montrant plutôt discrète face à Lena Goessling. Remplacée par Camille Abily (70') qui a perdu plusieurs ballons et est battue à deux reprises sur le corner allemand victorieux.

 

Louisa Necib : 3,5

Décevante, la meneuse de jeu n'a pas assez pesé sur le jeu de l'équipe de France. Elle a cependant offert un caviar à Eugénie Le Sommer que sa coéquipière n'a pas su convertir. Remplacée par Elodie Thomis (70'), auteure de deux débordements ayant résulté par un corner.

 

Eugénie Le Sommer : 4

Peu vue et peu en vue en première période, au cours de laquelle elle a perdu plusieurs ballons. Meilleure en seconde période, plus percutante. Elle a été toute proche d'inscrire un but à deux reprises. Au vu du peu d'occasions créées au cours de la rencontre, elle aurait dû marquer et ouvrir le score (52').

 

Claire Lavogez : 3

De la bonne  volonté, mais n'a pas pesé du tout. Remplacée par Marie-Charlotte Léger qui n'a pas vraiment eu l'occasion de se montrer.

 

Marie-Laure Delie : 4

Dans un rôle ingrat, esseulée et peu aidée par ses coéquipières, elle a réalisé un début de match intéressant avant de s'éteindre progressivement en deuxième période. Intéressante dans ses remises et sa présence pour conserver la balle. Aurait mérité d'aller disputer son duel avec Schult, mais l'arbitre en a décidé -de façon assez incompréhensible- autrement (14'). Remplacée par Kadidiatou Diani, auteure d'une frappe non cadrée sur corner.

 

Alemagne

Du côté allemand, le collectif a montré un visage plus séduisant que du côté français. On notera toutefois deux joueuses en particulier : Leonie Maier, la buteuse du soir, a réalisé un match plein, inépuisable dans son couloir droit où elle a beaucoup fait souffrir la défense française et Amel Majri. Son entente avec Isabel Kerchowski fut également très intéressante. L'autre joueuse est logiquement Almuth Schult, la gardienne qui a la dure tâche de remplacer la légende Nadine Angerer dans les buts allemands. Ce soir, Schult a répondu présente. Peu sollicitée par une équipe de France inoffensive la majeure partie du match, elle a réalisé un premier arrêt de grande classe en toute fin de première période sur une tête d'Eugénie Le Sommer, avant de se montrer de nouveau décisive lors d'un duel avec l'attaquante lyonnaise.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
18 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.