Equipe de France A
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de chrdollar à 19/10/2017 09h00
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 19/10/2017 08h14
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 19/10/2017 08h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Angleterre-France : un ensemble brouillon


Publié le 22 octobre 2016 | Equipe de France A
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Angleterre-France : un ensemble brouillon

Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes. Aujourd'hui, retour sur le match Angleterre-France.


 

 

 

 

Sarah Bouhaddi : 5

Elle n'a pas eu d'arrêt à faire et a relâché un ballon potentiellement dangereux, au-delà de ça, elle s'est montré présente quand il le fallait, que ce soit dans ou hors de sa surface.

 

Amel Majri : 4

Face à une défense regroupée, elle n'a rien apporté offensivement, et n'a pas toujours été présente défensivement, bien suppléée par Wendie Renard. Comme l'ensemble des joueuses françaises, trop de déchet et manque de justesse technique.

 

Wendie Renard : 5,5

Elle fait le job et tenu la baraque même si les Anglaises se sont procurées peu d'occasions. Plusieurs inteventions justes, et une bonne présence en fin de match face à la rapide Nikita Parris.

 

Laura Georges : 5,5

Dans l'ensemble, elle a tenu la baraque derrière avec son acolyte retrouvée Wendie Renard, même si elle n'a pas été beaucoup sollicitée par l'attaque anglaise. Pas toujours juste dans ses relances toutefois.

 

Jessica Houara d'Hommeaux : 4,5

Elle a fait le job défensivement, en revanche, elle n'a rien apporté offensivement dans un match ou ses montées ou celles de Majri auraient pu permettre d'apporter du surnombre.

 

Kheira Hamraoui : 4,5

Sa justesse technique est une de ses principales qualités, mais elle n'en a pas fait étalage hier soir, avec trop de déchets et de mauvaises passes dans la moitié de terrain adverse pour apporter le danger.

 

Elise Bussaglia : 4,5

A l'instar de sa comparse Kheira Hamraoui, trop de déchets et de passes ratées pour apporter un déséquilibre ou le danger. Avertie dès la cinquième minute de jeu. Remplacée par Sandie Toletti (69'), auteure d'une entrée intéressante, disponible, et surtout, de la première frappe cadrée du match côté français, à la 74e minute...

 

Gaëtane Thiney : 4,5

Elle s'est battue, cela ne fait aucun doute, et a offert une belle passe dans l'intervalle pour Eugénie Le Sommer en fin de première période (37'). Mais engluée dans une défense compacte, elle n'a pas réussi à faire la différence et a elle aussi réalisé de mauvaises passes.

 

Kadidiatou Diani : 4

Elle n'a touché quasiment aucun ballon en première période, et à peine plus en seconde. Plus souvent dos au jeu et bas sur le terrain qu'en position de débordement, elle n'a rien apporté offensivement et n'a donc pas permis d'écarter le jeu. Remplacée par Delphine Cascarino (80') pour la première sélection de la jeune Lyonnaise, auteure d'un débordement suivi d'un corner.

 

Claire Lavogez : 4,5

Elle a réalisé une première demi-heure intéressante, avec de l'envie et de la combativité. Avec un peu d'espace dans son couloir, elle a été soit mal servie, soit a raté ses rares centres. Un apport trop pauvre sur les côtés dans un tel match, comme son homologue du couloir droit Diani. Remplacée par Clarisse Le Bihan (72').

 

Eugénie Le Sommer : 4,5

A l'instar de Thiney, elle a dû faire face à une défense très regroupée qui ne lui a pas permis de trouver des espaces, même si elle est parfois descendue d'un cran pour jouer entre les lignes (très rapprochées). Sur une belle ouverture de Thiney, elle a probablement eu la meilleure occasion française mais elle a trop poussé son ballon et pas vu le retour de Lucy Bronze (37'). Remplacée par Camille Catala (90'), pour son retour après trois ans sans sélection.

 

Angleterre

Si la France n'a pas réalisé un grand match, l'Angleterre non plus, qui a également manqué de justesse technique. On peut regretter que l'équipe ait décidé de jouer la défense à domicile -n'autorisant que de très rares centres venant des côtés-, ce qui a abouti à un match très fermé où les occasions fut rares d'un côté comme de l'autre, également parce que le déchet technique n'aura pas permis d'accélérer le jeu. Mais l'Angleterre continue à progresser notamment au niveau tactique, et Mark Sampson a pu faire tourner en l'absence de plusieurs cadres, et essayer de nouvelles joueuses dans un match de haut niveau sur le papier. Mais ce sont bien Lucy Bronze ou encore Jill Scott qui ont été les joueuses les plus en vue du côté des Lionesses, la première se montrant décisive et présente sur son côté droit.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
19 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.