Division 2
Sur nos forums
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de doubi35 à 26/06/2017 00h47
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de elekami à 25/06/2017 23h19
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de gasconha à 25/06/2017 22h45
Toutes les discussions

Val d'Orge, la régularité récompensée


Publié le 25 janvier 2017 | Division 2
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Val d'Orge, la régularité récompensée

Leader de son groupe de D2, Val d'Orge va affronter ce dimanche Vendenheim lors d'un match reporté. L'occasion de revenir sur la belle première partie de saison du club francilien, dont la régularité a été récompensée avec une première place méritée et qui a surpris le club lui-même.


 

 

 

Leader à la trêve avec cinq points d'avance sur ses plus proches poursuivants, Val d'Orge a fait mieux que les objectifs fixés par le club. À quelques jours de son premier match de l'année 2017 face à Vendenheim, retour sur la première partie de saison, le groupe, le match de dimanche avec Nicolas Carric, l'entraineur du club francilien.

 

Leader à la trêve

Seul club de D2 invaincu sur la première partie de saison, Val d'Orge a logiquement terminé l'année 2016 à la première place de son groupe, avec un petit matelas de cinq points d'avance sur ses plus proches poursuivants et ses principaux concurrents pour la montée annoncés au début de saison, Dijon, Grenoble et Toulouse. Pour Nicolas Carric, l'entraineur du club francilien, c'est la régularité qui a fait la différence. D'ailleurs, le club n'a pris la tête du classement que dans les dernières journées de la première partie de saison, grâce au faiblissement de Dijon, leader depuis le début de saison. Les Essonniennes ont pris seules la tête pour la première fois au soir de la 10e journée suite à une victoire nette face aux joueuses dijonnaises, justement, avant de creuser leur avance lors de la 11e journée, la dernière de 2016, en gagnant alors que ses plus proches poursuivants, Dijon, Grenoble et Vendenheim, perdaient ou étaient accrochés. 

Auparavant, les quatre clubs annoncés comme les favoris avaient tenu leur rang en occupant le haut du tableau, aux côtés du surprenant Vendenheim. Avant que le groupe bascule, en l'espace d'une semaine, juste avant la trêve. Nicolas Carric, interviewé en début de saison, ne revoyait pourtant pas son objectif de top 5 annoncé à la hausse. "On n'aurait jamais cru être là en début de saison. Mais l'objectif reste le même. Forcément, on a envie d'y rester, mais on va continuer à prendre les matches les uns après les autres". Accroché par Toulouse et Toulon (seule demie contre-performance de la première moitié de saison face à une lanterne rouge en réussite contre les "gros") lors des trois premières journées, Val d'Orge a ensuite déroulé, ne partageant les points qu'avec Grenoble. Tout n'a pas été facile, pourtant, mais "l'équipe a su rester mobilisée et réussi à s'accrocher dans les matches plus compliqués".

 

Un groupe d'expérience

Cette réussite, Val d'Orge la doit évidemment en grande partie à son groupe, composé de nombreuses joueuses ayant une belle expérience de la D1. Troisième de son groupe la saison dernière après avoir passé ses trois premières saisons en D2 plutôt en bas de tableau, le club a connu des départs importants à l'intersaison, à l'image de Luce Ndolo Ewele, sa meilleure buteuse -de loin- pour Guingamp en D1, mais il a également recruté fort, avec notamment plusieurs anciennes de Juvisy, le club voisin. Selon Carric, ces joueuses "apportent au quotidien, dans la rigueur, la mentalité... quand l'équipe est moins bien, elles sont capables de faire la différence et nous ont permis de ne pas perdre des matches qui étaient plus compliqués".

Si l'entraineur de Val d'Orge sait que l'équipe sera plus attendue en seconde partie de saison, il compte également sur le retour de plusieurs joueuses qui n'ont pas beaucoup joué en première partie de saison -où il s'est appuyé sur un noyau dur et restreint de joueuses- pour cause de blessures, à l'image de Lilas Traika ou Gwenaëlle Butel. "Un mini-recrutement", pour Carric, alors que le club ne devrait pas accueillir de nouvelle joueuse à moins d'une belle oppportunité d'ici à la fin du mois. Pour l'instant, pas question d'évoquer une quelconque montée en D1 car le chemin est encore long, et il passera dès ce week-end par une solide équipe de Vendenheim.

 

Vendenheim

Ce week-end, Val d'Orge va disputer un match important face à Vendenheim, qui a réalisé également une belle phase aller et compte actuellement sept points de retard sur le club francilien. Une contre-performance du leader resserrerait les positions en tête du groupe. Val d'Orge l'avait emporté à l'aller face à une équipe qui ne lui réussit pas vraiment, et voudra donc logiquement réitérer cette performance pour conserver son avance en tête du classement. Pour Nicolas Carric, Val d'Orge et Vendenheim "sont deux clubs qui se ressemblent, avec peu de moyens. Deux clubs à échelle humaine." La différence réside principalement dans le recrutement : là où Val d'Orge recrute plutôt "des joueuses de D1 en fin de cycle, revanchardes, à la recherche d'un nouveau challenge", Vendenheim compte plus sur un effectif -très- jeune et la présence du Pôle voisin de Strasbourg. Bien que leader avec une belle avance sur son adversaire du week-end, Carric est loin de sous-estimer Vendenheim, dont il admire le travail effectué depuis de longues années. Pour lui, le solide club alsacien peut décider de l'issue du championnat. À Val d'Orge de faire valoir son expérience face à la jeunesse alsacienne ce dimanche.

 

 

Crédit photos : fcfvo.com, Giovani Pablo

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
6 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort