Division 2
Sur nos forums
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de nanard1 à 17/10/2017 09h39
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de guitou à 17/10/2017 09h26
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de sdusang à 17/10/2017 09h04
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

P-Y Thomas (Le Puy) : « Obtenir le maintien, nous pouvons y arriver »


Publié le 11 février 2017 | Division 2
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


P-Y Thomas (Le Puy) : « Obtenir le maintien, nous pouvons y arriver »

Actuellement 11e du groupe B, le Puy Foot 43 vit une saison compliquée. L'équipe auvergnate qui avait obtenu son maintien en D2 en terminant 6e l'an passé, va devoir batailler cette saison encore pour éviter la relégation. L'entraîneur ponot, Pierre-Yves Thomas, évoque la situation de son équipe et nous fait part de ses ambitions pour la fin de saison. Entretien.


 

 

Pour sa sixième saison en D2, votre équipe semble en difficulté et se trouve en position de relégable (11e) avec seulement cinq points au compteur. Comment l'expliquez-vous ?
Pierre-Yves Thomas : « C'est assez simple. Nous avons perdu cinq, six joueuses cadres qui travaillaient un peu loin du Puy et qui ont souhaité arrêter pour mener à bien leurs projets professionnels dans leur ville d'origine. C'est donc compliqué de se passer de ces joueuses d'expérience qui avaient évolué en D1 et qui étaient très influentes au niveau du groupe. C'est en quelque sorte la fin d'un cycle, mais nous savions que cette saison serait une saison de transition et cela explique les difficultés que nous rencontrons actuellement. Le Puy est une petite ville et nous n'avons pas de moyens importants pour recruter et faire venir des joueuses de l'extérieur. Nous sommes donc aujourd'hui dans une phase de reconstruction avec des jeunes du club, et nous allons essayer de faire en sorte de la passer du mieux possible afin de rester en D2.

 

Quel bilan dressez-vous de votre saison jusque là ?
- Le groupe est très jeune et nous avons utilisé des 18 ans assez régulièrement depuis le début de la saison pour justement palier aux départs, mais aussi pour les préparer au niveau D2 et préparer l'avenir. Cela met un certain temps bien sûr, et en plus de ça, nous avons aussi eu quelques blessures. Je pense que même si nous ne sommes pas très bien classés, nous n'avons jamais été très loin finalement. Les résultats obtenus jusque là ont été assez serrés, avec un ou deux buts d'écart maximum, à part sur les deux confrontations contre Toulouse où cela a été plus compliqué (4-0 et 3-0). Avec la refonte du championnat et le niveau qui augmente, je pense que nous sommes montés d'une division plutôt que de s'être simplement maintenu en D2. C'est vraiment sympa d'évoluer à ce niveau et c'est une chance, mais maintenant il faut trouver les armes pour profiter de cette chance le plus longtemps possible.

 

Au-delà du fait d'avoir encaissé pas mal de buts (23), c'est finalement le nombre de buts inscrits qui semble le plus inquiétant (6 buts marqués en 13 rencontres). A quoi est-ce dû selon vous ?
- Nous avons parfois été obligé de faire reculer nos meilleures attaquantes pour consolider notre assise défensive, alors forcément nous avons moins marqué. La semaine dernière, nous avons fait jouer Coraline Biaggini en défense centrale alors que c'était notre deuxième meilleure buteuse la saison passée... Forcément cela rend les choses plus compliquées pour marquer, mais parfois c'est nécessaire pour essayer de ne pas perdre. Nous récupérons Laura Bruchet, qui revient d'une opération des ligaments croisés, et je pense pourra vraiment nous apporter quelque chose offensivement. Cela aidera peut-être certaines joueuses à retrouver l'efficacité qu'elles avaient les saisons précédentes également.

 

 

Ce week-end vous jouerez contre le Val d'Orge, leader du groupe. Comment abordez-vous ce match et quels seront vos objectifs ?
- L'objectif est de ramener au moins un point et donc de ne pas perdre. Toulon avait réussi à surprendre le Val d'Orge et à décrocher un bon match nul lors de la 3e journée (1-1), alors nous essaierons de faire la même chose. Le Val d'Orge a beaucoup de qualités et même si elles n'avaient pas été très efficaces chez nous au match aller, elles avaient quand même gagné 2-0 donc voilà. On respecte parfois trop les leaders ou les équipes de tête dans le football féminin, c'est bien, mais il ne faut pas que cela nous fasse partir perdants avant même d'avoir disputé la rencontre. Un match de football reste un match de football, et il y aura peut-être des opportunités à saisir pour faire basculer la rencontre en notre faveur et décrocher au moins un nul.

 

D'après vous, quels éléments pourraient vous permettre le maintien en D2 à la fin de la saison ?
- Comme je l'ai dit tout à l'heure, nous aurons sans doute besoin d'être plus efficaces offensivement et encore plus solides défensivement pour réussir à obtenir le maintien, mais je pense nous pouvons y arriver. Nous allons avoir des confrontations directes contre des équipes qui sont encore menacées par la relégation donc il faudra que nous soyons performants sur ces matches pour les gagner. Nous devons retrouver notre niveau physique et moral pour pouvoir rivaliser avec les autres équipes qui joueront le maintien ».

 

 

 

Propos recueillis par Sandrine Dusang

 

 

Crédits photos : Le Puy Foot 43 Auvergne

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.