Division 2
Sur nos forums
NWSL 2017
Dernier message de elekami à 29/06/2017 01h41
NWSL 2017
Dernier message de gromit à 29/06/2017 01h29
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de giacomo à 28/06/2017 22h42
Toutes les discussions

La belle histoire brestoise


Publié le 05 novembre 2016 | Division 2
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


La belle histoire brestoise

Après sept journées de Division 2, le Stade Brestois est la bonne surprise du groupe A. Promu et toujours invaincu, actuellement deuxième derrière Lille, le club breton puise ses bons résultats dans un projet d'ensemble et une équipe féminine qui vit une belle histoire depuis sa création en 2012.


 

 

 

Comme s'amuse à le dire son président, la section féminine du Stade Brestois est en quelque sorte « un bébé ». Mais en l'espace de quelques années d'existence, le foot féminin a pris une ampleur certaine au sein du club breton jusqu'à en devenir la bonne surprise du groupe A en ce début de championnat de D2 et prendre la deuxième place derrière le favori lillois.

 
Une dynamique positive 

Pourtant, le football féminin à Brest, c'est assez récent. Ce n'est qu'en 2012 que la section est créée de toutes pièces. Ici pas de fusion avec un club existant, les dirigeants ont fait le choix de partir de zéro en district. « Quand j'ai créé l'équipe féminine en 2012, on ne savait pas trop où on allait, on voulait voir ce que cela allait donner. On a eu la chance de pouvoir mettre sur pied deux équipes. Et puis les bons résultats se sont enchaînés », se souvient Daniel Le Roux, président de l'association du club. À chaque fin de saison, l'équipe première monte dans la division supérieure pour atteindre la Diision d'Honneur où elle y reste deux ans avant de connaître la D2 cette saison.

Aujourd'hui, le Stade Brestois compte des joueuses dans toutes les catégories de jeunes de U7 à U19. Au total, le foot féminin représente une centaine de joueuses. Si la dynamique positive semble bien instaurée, le club breton ne veut pas pour autant griller les étapes sur le plan sportif mais se prend au jeu : « À la base, on voulait se stabiliser en D2 pour notre première année, et pérenniser l'équipe à ce niveau. Mais c'est vrai que depuis le début de saison on est invaincu et cela donne forcément envie de titiller les autres favoris pour la montée », confie un Daniel Le Roux enthousiaste. Pour pérenniser son équipe première au haut niveau, le président de l'association a fait venir David Brusau. Un technicien habitué aux joutes de la D2, passé notamment par Quimper, qui sait où emmener son équipe : « L'objectif, c'est le maintien forcément, rien de plus car avec la réforme on se disait que cela allait être plus dur que ça ».

 
Un vrai projet club structuré

Si en 2012, lors de la création de la section féminine, l'intégration de l'équipe a été parfois difficile au départ et était vue « d'un œil distant », aujourd'hui « la section ne déparaît plus dans le paysage, les mentalités ont évolué ». L'interaction entre les professionnels et les féminines s'améliore, même s'il y a encore du travail. Dans la nouvelle mouture du site Internet du club qui devrait être opérationnelle début 2017, une rubrique « féminines » sera créée.

Cette intégration progressive se concrétise par des moyens importants mis à la disposition de l'équipe par le club brestois. Une maison a été aménagée pour l'hébergement des joueuses, les scolarités sont également prises en charge, et deux contrats fédéraux ont été mis en place en début de saison. Sur le plan sportif et technique, les féminines disposent d'un staff médical à part entière doté d'un kinésithérapeute, d'un médecin, d'un préparateur physique, et d'un chirurgien attitré. En terme de rythme de travail, le groupe s'entraîne quatre fois par semaine (une séance est consacrée à la musculation) : « Je vois la différence par rapport à ce que j'ai connu, ne serait-ce que d'en rajouter une avec de la muscu. Cela permet de structurer la semaine d'entrainement de manière plus logique, éviter de mélanger les gammes », explique David Brusau.

Ce groupe semble programmé pour durer car au sein des joueuses qui ont participé aux rencontres en ce début de championnat, la plus âgée a 23 ans. Elles auront l'occasion de se jauger une nouvelle fois sur la pelouse du leader lillois ce week-end, grand favori pour la montée.

 

 

Crédit photo : Facebook / Stade Brestois 29 section féminine

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort