Coupe de France
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de odilon91 à 10/12/2017 18h48
D1 F 2017-2018
Dernier message de gidelon à 10/12/2017 17h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 10/12/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

La logique aura-t-elle raison ?


Publié le 12 mars 2015 | Coupe de France
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


La logique aura-t-elle raison ?

Après une bonne trêve internationale, la Coupe de France reprend ses droits ce week-end. Au programme des demi-finales, le FC Rouen, petit poucet de la compétition, recevra l'Olympique Lyonnais, tenant du titre. Dans l'autre rencontre, Saint-Etienne sera opposé à Montpellier. Présentation.


 

 

 

Les semaines passent et ne se ressemblent pas. Si depuis une dizaine de jours, tous les regards étaient tournés vers les différents tournois internationaux, ils seront ce week-end fixés sur la Coupe de France. La finale approche et l'affiche semble se dessiner, mais l'heure est aux demi-finales pour le moment et comme nous le savons tous : dans le foot -et le sport en général-, la logique n'est pas toujours respectée.

 

Quand le petit poucet rencontre l'ogre

 

Samedi, le stade Robert Diochon sera le théâtre d'une énorme affiche pour les joueuses du FC Rouen, qui recevront l'Olympique Lyonnais. Si les Lyonnaises sont les tenantes du titre et prétendent à la victoire finale chaque saison, il en est tout autre pour les Normandes. En effet, ces dernières n'avaient jusque-là jamais réussi à sortir des premiers tours de la compétition. Autant dire que le parcours des Rouennaises cette saison est d'ores et déjà historique pour le club. Un parcours durant lequel le FC Rouen aura été auteur de quelques exploits, lui permettant de se hisser jusqu'à cette demi-finale. Une victoire 6-0 contre Issy lors des 32es de finale, et l'élimination de Vendenheim -pourtant légèrement favoris- en quarts notamment. Evidemment, on a du mal à croire que les Normandes puissent résister aux Lyonnaises pour qui le doublé Coupe/Championnat est désormais le mot d'ordre de la fin de saison. Cette demi-finale est bien sûr très attendue du côté du Petit-Quevilly, où tout est mis en oeuvre pour accueillir au mieux l'armada d'internationales lyonnaises, et faire de cette rencontre une grande fête. Quoiqu'il en soit et quelque soit l'issue du match, les Rouennaises auront de quoi être fières.

 

 

Des Vertes assez mûres pour Montpellier ?

 

C'est dimanche après-midi que se jouera la deuxième demi-finale entre Saint-Etienne et Montpellier. Les deux formations montrent un visage « version 2015 » bien plus séduisant que celui du début de saison. Les Amazones n'ont depuis perdu que contre le Top 5 de la D1, et parfois sur des scores serrés : Guingamp (2-3), Juvisy (0-1) et... Montpellier (0-1). En plus de leurs bonnes performances en championnat, les Héraultaises restent, elles, sur une belle victoire face à Juvisy en quarts de finale de la Coupe (2-1). Stéphanoises comme Montpelliéraines ont toutes vécu de beaux parcours en Coupe de France par le passé et auront sûrement à coeur de rééditer l'aventure. Du côté du MHSC, on compte sept participations à des finales pour trois victoires, alors que les Stéphanoises ont, elle, pris part à deux finales pour en remporter une. Petit point d'expérience supplémentaire pour les Héraultaises donc. En revanche, il existe aussi un bon point pour les Vertes, puisque leur seul titre en Coupe de France remonte à 2011, et c'est justement face à Montpellier qu'elles s'étaient imposées aux tirs au but (0-0 à la fin du match, puis 3-2 t.a.b). Nul doute que les Vertes auront ce match en tête dimanche.

 

 

 

Une trêve fatigante ?

 

Comme évoqué récemment la trêve internationale peut paraître longue pour certains clubs, mais qu'en est-il pour les formations particulièrement touchées par les différentes sélections ? La fatigue, pourrait-elle jouer un quelconque rôle dans ces demi-finales ? On peut se poser la question pour Lyon et Montpellier qui ont dû préparer leurs matches avec de nombreuses absentes, parties sur les différents tournois internationaux et qui ont enchainé les matches quasiment toutes les 48 heures. Si les effectifs et l'expérience de ces deux clubs devraient leur permettre d'être tout de même performants, la fatigue pourraient bien se faire sentir dans les jambes de certaines joueuses. Cette éventualité pourrait-elle offrir une chance supplémentaire à Rouen et Saint-Etienne ? Réponse ce week-end...

 

 

 

 

Crédits photos : Fred FC Rouen Fem., mhscfoot.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.