Coupe de France
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 17/12/2017 19h27
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 17/12/2017 18h14
D1 F 2017-2018
Dernier message de rach63 à 17/12/2017 17h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

A Avignon, le foot féminin frappe à la porte


Publié le 09 janvier 2016 | Coupe de France
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


A Avignon, le foot féminin frappe à la porte

Petit poucet de ces 32e de finale de Coupe de France, l'Avenir Club Avignonnais reçoit le Puy Foot 43 Auvergne ce dimanche (14h30). Pour leur première saison, les joueuses de l'Aveyron vivent une belle histoire, vitrine d'un projet d'ensemble de développement pour un football féminin mixte. Coup de projecteur.


 

 

 

Au sein de l'Avenir Club Avignonnais, il y a une certaine inexpérience du football féminin. Et pour cause, l'équipe s'est montée seulement l'année passée. « Du coup, tout le monde croît à un exploit face au Puy, mais j'essaie de relativiser, il faut rêver modérément », prévient Christophe Cattelain, entraîneur des féminines. En même temps, il y a de quoi croire à l'exploit et à cette magie de la Coupe de France.


« Apprendre à jouer sous pression »

Car pour la première fois de son histoire, l'AC Avignon s'apprête à jouer un 32e de finale de Coupe de France féminine. Après avoir éliminé trois clubs de Division d'Honneur (dont l'OGC Nice après réclamation), la belle histoire continue avec la réception ce dimanche du Puy Foot 43 Auvergne, pensionnaire de Division 2. « Cela nous permettra de nous étalonner face à une équipe supérieure comme lors des tours précédents. Face à une équipe de Division d'Honneur, les erreurs se paient cash, et cela sera encore plus vrai face au Puy », insiste Christophe Cattelain avant de rajouter : « C'est paradoxalement le match le plus facile à préparer. Pendant les vacances de Noël, je ne voulais pas couper pour garder le rythme mais au final les filles en voulaient plus que moi et ont imposé ce système d'entraînements (trois par semaine) ». Un dispositif que le coach n'avait jamais réussi à mettre en place à Monteux en D2.

L'idée principale : ne pas être ridicules. « Ce serait le pire. Mais je pense que l'on pourra rivaliser par séquences », espère le technicien. De plus, il devrait y avoir du monde autour du terrain ce week-end pour jouer le douzième homme car l'équipe est déjà bien suivie. Sûrement grâce aux excellents résultats de cette première saison. Invaincu et sans but encaissé depuis le début de saison, Avignon, troisième avec un match de retard sur les deux premiers, se balade et est un prétendant sérieux à la montée.

 

Un projet socio-éducatif

À Avignon, le football a une histoire. Avec le passage en Ligue 1 en 2010-2011 des garçons avec l'entité AC Arles-Avignon notamment. L'héritage est encore présent puisque les jeunes féminines profitent du terrain d'honneur.

Il faut y comprendre là que le football a connu de nombreux chapitres. L'AC Avignon est né en 2010 suite au dépôt de bilan de « Avignon Foot 84 ». Avec un projet bien précis  sous l'impulsion de Jean-Christophe Magnaud, le président : populariser la pratique à Avignon aux filles des quartiers sous un angle socio-éducatif. « L'aspect de mixité sociale est important car nous nous situons dans une ZEP ». Ce projet socio-éducatif, le club l'a déjà enclenché avec les jeunes garçons. Dans cette volonté de développement, une convention a été signée avec le lycée Victor Hugo de Carpentras dont Christophe Cattelain est le responsable de la section UNSS. Désormais, l'objectif est de transposer le dispositif dans l'école de football féminin. Dans cette mission, cet Avignonnais de cœur est épaulé par Erwan Poddeur, éducateur délégué aux féminines au club. Un nouvel exploit ce week-end attirerait probablement encore plus de joueuses aux portes du stade Léon Dulcy.

 

 

Crédit photos : Facebook / Avenir Club Avignonnais section féminine

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
2 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.