Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 18/12/2017 12h58
D1 F 2017-2018
Dernier message de apsolou à 18/12/2017 08h14
EDF Objectif 2019
Dernier message de nanard1 à 18/12/2017 05h11
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Soyaux : Goursat relève son premier défi


Publié le 11 juin 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Soyaux : Goursat relève son premier défi

Nommé il y a quelques semaines, Nicolas Goursat prend le relai de Jean Paredès sur le banc de l'ASJ Soyaux. A 30 ans, le jeune technicien va connaître sa première expérience de haut niveau sur le banc avec pour objectif de


 

 

 

Après deux saisons avec les U19, le voilà dans le grand bain. Nicolas Goursat a été nommé entraîneur de l'ASJ Soyaux pour la saison prochaine il y a quelques semaines. Le jeune technicien de 30 ans prend la suite de Juan Paredes dans un club qu'il connaît bien.


D'un Soyaux à l'autre

Le football, Nicolas Goursat l'a en grande partie connu à Soyaux. Il y a fait sa carrière de joueur (jusqu'en DHR) mais pas dans cet ASJ là, dans l'autre club car les entités féminines et masculines sont séparées. Après avoir eu des expériences au niveau régional chez les jeunes, Nicolas Goursat a travaillé pour la cellule de recrutement des Girondins de Bordeaux pendant huit saisons. Ce n'est qu'en 2014 qu'il rejoint les rangs de l'ASJ Soyaux féminin où il prend en charge les U19.

En reprenant le flambeau de Juan Paredes sur le banc de la D1, il va donc connaître sa toute première expérience du haut niveau sur un banc de touche : « Cela va être ma toute première expérience, mais je ne l'aborde pas forcément avec de l'appréhension. On est attendu au tournant un peu quand on prend un poste comme cela, surtout que l'on connait un peu la réalité d'un club comme Soyaux (financière et humaine). Avec la montée du professionnalisme en France, on s'attend à souffrir. Aujourd'hui, on pourrait dire que nos résultats en D1 tiennent du miracle. Charge à nous de travailler sérieusement encore pour maintenir Soyaux au haut niveau ».


La jeunesse dans la continuité

Avec ses 30 ans et son inexpérience du haut niveau, Nicolas Goursat sera l'entraîneur le plus jeune de Division 1 la saison prochaine. Il pourra aussi profiter des compétences de son prédécesseur qui conservera un rôle de manager et sera notamment présent sur le banc de touche lors des matches (Nicolas Goursat ne disposant pas encore de tous les diplômes requis pour entraîner en D1, s'occupera du sportif). « Le président voulait assurer une certaine continuité. Juan Paredes garde un rôle au sein du club. Sa présence sera aussi importante, il va occuper une fonction de manager sportif mais on travaillera en binôme avec le staff ».

Il ne devrait donc pas y avoir de bouleversement dans le jeu sojaldicien. Conscient des forces et faiblesses de son groupe, Nicolas Goursat veut capitaliser sur le travail effectué pour faire progresser ses joueuses et décrocher le maintien : «  Forcément, je vais amener ma personnalité mais pas bouleverser ce qui a été fait depuis deux, trois saisons. Soyaux a toujours eu une base défensive athlétique et cohérente. Il faut faire progresser les joueuses d'un point de vue tactique et technique où on a vu certaines lacunes cette saison. On a affaire à un groupe jeune, beaucoup de joueuses ont du mal à franchir le pallier au niveau mental. Il faudra produire un football efficace ».


Le mercato, première épreuve

Si la première journée de l'exercice 2016-2017 devrait se dérouler fin août-début septembre, la saison a déjà commencé en coulisses. Puisque les discussions autour d'éventuels transferts sont déjà en cours un peu partout. A Soyaux, la joueuse qui est le centre de nombreuses attentions se nomme Laura Bourgouin (23 ans). La milieu de terrain sojaldicienne, au club depuis 2013, a réalisé une saison intéressante avec dix buts incrits en championnat. Elle s'est aussi faite remarquer lors de la Coupe du monde militaire en Bretagne remportée par l'équipe de France où elle a été observée par Philippe Bergerôo lors de la finale. Il se pourrait même que son nom apparaisse dans la liste élargie du sélectionneur pour les Jeux olympiques. D'où un certain nombre de convoitises : « Laura, c'est l'une de nos priorités. Aujourd'hui elle est bien à Soyaux dans un environnement où elle se sent bien. Après elle a des sollicitations, a fait de belles performances, cela attire les convoitises. On fait le forcing pour la conserver. Pour le moment, c'est positif », concède Nicolas Goursat. L'autre joueuse qui aurait pu avoir des envies d'ailleurs, c'est Gwendoline Djebbar, mais sa blessure risquerait de sérieusement compliquer les choses. Elle est dans « l'état d'esprit de rester  et de se soigner ». Les conserver dans l'effectif serait déjà une première victoire surtout pour Bourgouin. Ensuite, si le staff pouvait disposer d'un groupe de « dix-huit à vingt joueuses de niveau D1, avec un renfort par ligne ce serait parfait ». L'été commence tout juste. 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.