Actus
Sur nos forums
D1 féminine 2016-2017
Dernier message de fanol74 à 27/03/2017 12h12
D1 féminine 2016-2017
Dernier message de bougezvous à 27/03/2017 11h55
D1 féminine 2016-2017
Dernier message de chris69 à 27/03/2017 11h30
Toutes les discussions

Que retenir du mercato hivernal ?


Publié le 01 février 2017 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Que retenir du mercato hivernal ?

Alors que la période des mouvements de joueuses a pris fin avec deux arrivées et un départ au PSG, retour sur un mercato hivernal agité en D1, tout particulièrement du côté du top 3 où Lyon, Montpellier et Paris ont vu grand et recruté des internationales de haut niveau.


 

 

 

 

Top 3 : un recrutement "top niveau international"

Neuf joueuses ont rejoint l'Olympique lyonnais, Montpellier et le Paris Saint-Germain cet hiver, le club de la capitale étant le plus actif au rayon des arrivées avec quatre recrues. Parmi ces neuf joueuses, cinq ont signé un contrat jusqu'à la fin de la saison, des contrats courts donc, voire très court dans le cas d'Amandine Henry (PSG) attendue dans son club de Portland pour la reprise du championnat en avril. 

 

OL

Trois joueuses ont rejoint le décuple champion de France en titre : l'attaquante star états-unienne Alex Morgan, pour six mois et peut-être une année supplémentaire, et deux défenseures centrales, la Canadienne Kadeisha Buchanan, avec un contrat sur plusieurs années, et l'Allemande Josephine Henning, pour six mois. Deux joueuses ont quitté le club, prêtées à Grenoble en D2 (la gardienne néo-zélandaise Erin Nayler et la jeune défenseure Julie Piga). Avec ce recrutement, Lyon a tapé fort à tous les niveaux. Avec un effectif déjà pléthorique et plein d'internationales, le club s'est notamment renforcé au poste de défenseure centrale qui était celui où il avait le moins de profondeur, tout en préparant un départ éventuel de sa capitaine Wendie Renard en fin de saison. Et avec Alex Morgan en attaque, Lyon s'est offert une joueuse de top niveau championne du monde en titre tout en réalisant un gros coup marketing.

 

Montpellier

Du côté de Montpellier, deux joueuses ont signé un contrat sur le long terme, la Belge Janice Cayman et la Suédoise Stina Blackstenius. Les deux attaquantes sont venues renforcer un secteur qui n'a pas toujours réussi à se mettre en évidence contre Lyon et le PSG ces dernières années. Les deux joueuses se sont rapidement mises en évidence en marquant des buts décisifs, la Suédoise marquant le but de la victoire contre Paris en championnat. Avec ce recrutement, Montpellier semblait armé pour remplir ses objectifs de titre (championnat et/ou Coupe de France) ou de qualification en Ligue des champions. Si rien n'est perdu, la grave blessure de Sofia Jakobsson, la meilleure buteuse du championnat, hier à l'entrainement, est un gros coup dur pour le club héraultais qui a perdu une pièce maitresse de son effectif pour la fin de saison.

 

PSG

À Paris, ce sont quatre joueuses qui ont rejoint le club, dont trois à court terme dans les derniers jours du mercato. Si Ashley Lawrence, comme sa compatriote et amie Kadeisha Buchanan, a signé un contrat sur le long terme, Amandine Henry, qui s'est entrainée un mois avec le groupe avant de voir son arrivée officialisée, la Brésilienne Formiga, et la Macédonienne Natasa Andonova, annoncées hier, ont un contrat les liant au club jusque la fin de la saison. Avec Lawrence, Paris a renforcé son couloir gauche privé de Laure Boulleau et qui vient de récupérer Perle Morroni. Avec Amandine Henry et Formiga, ce sont deux références mondiales au poste de milieu défensive qui ont rejoint le club, alors que la prometteuse Natasa Andonova, ailière ou attaquante, devrait avoir l'occasion de faire parler sa technique et son sens du but, mais pas en Ligue des champions.

 

S'il est impossible de tirer des conclusions sur le club ayant le mieux réussi son recrutement, la fin de saison s'annonce passionnante entre les trois clubs, même si le PSG a (à l'heure actuelle) du retard en terme de points, et qu'il va falloir pour Montpellier apprendre à faire sans Jakobsson. Pour l'OL et le PSG, le recrutement a également été effectué en vue de la Ligue des champions, car les deux clubs seront opposés à deux équipes de très haut niveau qui ne sont pas non plus restées les mains dans les poches à l'intersaison. Le Bayern Munich (adversaire du PSG) a notamment recruté Fridolina Rolfö tout en récupérant plusieurs de ses blessées de longue date, et Wolfsburg (adversaire de l'OL) a signé Pernille Harder et est en train de récupérer Caroline Hansen. La situation des gardiennes est cependant compliquée actuellement alors que la défense n'est pas le point fort du club.

 

 

Le tableau des mouvements

 

 

Les autres mouvements en D1

La lutte pour la 4e place

Plusieurs clubs sont restés très calmes : Juvisy, Rodez et l'OM (plus de dix recrues estivales et en pleine dynamique positive) n'ont pas bougé, alors que Saint-Etienne a vu Namnata Traoré retrouver la région parisienne avec Val d'Orge. Guingamp a recruté une joueuse de qualité pour renforcer son milieu de terrain et tenter de terminer la saison dans le top 4, Léa Le Garrec. Du côté de Soyaux, à la lutte avec les cinq équipes susmentionnées, une arrivée (Anne-Laure Davy) et deux départs importants (Madison Krauser, Lydia Belkacemi). Mais le plus important certainement, c'est le retour de blessure de Gwendoline Djebbar, qui a fait son retour sur le terrain fin janvier lors du match reporté face à Albi.

Ces six clubs, tous en course pour terminer la saison à la quatrième place, où dans la première partie de tableau, ont principalement misé sur la continuité, avec un ajustement judicieux pour Guingamp, une dynamique positive sur laquelle surfer pour Marseille et Saint-Etienne, la volonté de compter sur les retours de blessure comme "mini-recrutement" pour Juvisy, Rodez et Soyaux. 

 

La lutte pour le maintien

Les trois équipes les plus directement concernées par le maintien, à savoir Bordeaux, Albi et Metz, ont toutes les trois recruté. Du côté de Bordeaux, pas de départ à signaler, mais deux arrivées : Delphine Chatelin, ancienne pilier de Toulouse, et Ghoutia Karchouni, ancienne grande espoir du football féminin français ralentie par des blessures, qui voudra retrouver le fil de sa carrière après une expérience outre-Atlantique à Boston en NWSL. Du côté d'Albi, c'est l'attaque qui a été renforcée malgré le départ de Tatiana Solanet. En plus de l'arrivée de Sabrina Barbe en octobre (mais qui n'avait pas joué), la Serbe Milica Mijatović et Laurie Saulnier viennent renforcer un secteur en difficulté, avec seulement deux buts inscrits depuis le début du championnat. Objectif maintien désormais avec un coup de boost logiquement espéré en attaque.

Du côté de la lanterne rouge messine, où Lauren Silver et Danielle Rotheram, qui n'ont pas convaincu, ont quitté le club, c'est la jeune Turco-Allemande Melike Pekel, internationale turque, qui a rejoint le club en provenance de l'équipe B du Bayern Munich (22 buts en 43 matches depuis 2014, 1 but en quatre apparitions avec l'équipe fanion). Avec plusieurs très jeunes joueuses, Metz compte également sur l'expérience emmagasinée en première partie de saison pour tenter de changer le cours d'une saison très mal embarquée.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
43 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Ankara Rus Escort