Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de bougezvous à 24/10/2017 09h44
EDF Objectif 2019
Dernier message de sab8969 à 24/10/2017 09h23
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 24/10/2017 09h08
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Pour la D1, Nîmes a les crocs


Publié le 21 août 2015 | Actus
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


Pour la D1, Nîmes a les crocs

Auteur d'une belle saison 2014-2015, le Nîmes Métropole accède à la D1 pour la première fois de son histoire. A moins de quinze jours de la reprise du championnat, Foot d'Elles en a profité pour faire le point et en connaître davantage sur le club du Gard. Présentation.


 

 

 

 

En D2 depuis 2010, le Nîmes Métropole Gard FF aura su et dû faire preuve de patience pour accéder à l'élite du football féminin. En terminant premières de leur groupe de D2, les Gardoises se sont enfin ouvert les portes de la D1. Avec un bilan comptable de 17 victoires, 2 matches nuls et 3 défaites, les joueuses de Gilles Agniel et Emmanuel Gros ont terminé en tête du groupe C avec 75 points et cinq points d'avance sur l'Olympique de Marseille, leur plus grand rival durant la saison. En s'offrant les services de plusieurs « anciennes » Montpelliéraines en 2013, il faut avouer que le Nîmes Métropole s'était donné les moyens de réussir. Parmi ces dernières, l'attaquante Elodie Ramos, aura grandement participé au succès des Crocos en inscrivant 21 buts sur la saison, la plaçant au rang de troisième meilleure buteuse du groupe, derrière Laury Jesus (26 buts, Claix) et Marie-Pierre Castera (23 buts, Toulouse).

 

Sans Bretigny mais avec un effectif de grande qualité
En ce qui concerne le recrutement, le club gardois n'aura pas flambé cet été, mais enregistre tout de même les arrivées de Laurie Saulnier et Audrey Gaillardet, en provenance du FCF Monteux. Le club espérait au moins deux autres recrues dont Sandrine Brétigny, mais finalement cela ne s'est pas fait. Emmanuel Gros, co-entraineur du Nîmes Métropole relativise : « Cela aurait été intéressant d'avoir ces joueuses bien sûr, mais nous avons vraiment un effectif de grande qualité. Le retour de blessure de Ludivine Diguelman va également faire du bien, au même titre que Maéli Roux qui a peu joué la saison passée. Ces joueuses peuvent presque être considérées comme des recrues, et pas des moindres, mais nous espérons encore l'arrivée d'une ou deux joueuses pour compléter ce bel effectif ».

 

Le maintien mais pas seulement
Le principal objectif nîmois sera évidemment de se maintenir parmi l'élite mais les deux entraineurs de l'équipe nîmoise évoque également les notions de plaisir, d'expérience, de progression et de continuité. Emmanuel Gros nous a confié : « Gilles Agniel et moi sommes ravis et excités de voir notre équipe à ce niveau et aux côtés des grands clubs que sont Lyon, Paris, Montpellier et les autres. C'est une véritable fierté pour nous. Nous avons une équipe capable de faire de belles choses et à l'aise techniquement, alors il faudra prendre la mesure rapidement et apprendre vite ». Si pour le moment le club n'a pas fusionné avec le Nîmes Olympique, certains « accords » ont tout de même permis au Nîmes Métropole de bénéficier de nouvelles structures, puisque les joueuses évolueront cette saison au stade des Costières (ou annexe) lors de leurs matches à domicile.

 

Les joueuses à suivre

Ludivine Diguelman dont nous parlons plus haut fera sans doute partie des joueuses sur lesquelles il faudra avoir un oeil. Habile techniquement, rapide et expérimentée, la gauchère pourrait emmener un gros plus au collectif nîmois. Il faudra également avoir un oeil attentif sur Elodie Ramos, scoreuse de l 'équipe, et Zohra Ayachi qui semblait de plus en plus en jambes en fin de saison dernière. Evidemment, il devrait y'en avoir d'autres, mais laissons un peu de place pour les surprises...

 

 

 

 

Propos recueillis par Sandrine Dusang

 

Crédits photos : ffnmg.net

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
4 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.