Actus
Sur nos forums
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de sweetheart à 14/12/2017 18h01
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de gromit à 14/12/2017 17h33
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Paris, plus qu'une élimination


Publié le 02 mai 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Paris, plus qu'une élimination

Pour le compte de la demi-finale retour de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain n'a fait illusion qu'un gros quart d'heure avant d'inévitablement céder face à un Olympique lyonnais en total contrôle. Les Fenottes s'imposent 1-0 et filent en finale. De son côté, le PSG file vers des semaines qui s'annoncent complexes.


 

 

 

Avant le coup d'envoi, tout aurait pu prêter à rêver. Une demi-finale retour de Ligue des champions, au Parc des Princes, sur une pelouse magnifique avec deux clubs français majeurs. Mais au bout d'une seconde et demi, on revient vite à cette triste réalité du moment. Que ce match n'intéressait pas grand monde tant il était dénué d'intérêt ou presque. A part voir une réaction d'orgueil des joueuses de Farid Bensiti. Mais la performance parisienne n'aura pas permis de redonner un peu d'attrait à cette rencontre.

 
Le mal parisien semble profond

Si les coéquipières de Carolionie Seger ont tenté de faire illusion lors du premier quart d'heure de jeu, l'inévitable fossé entre un Olympique lyonnais ultra-dominateur et un PSG perdu dans un tunnel sans lumière, s'est inexorablement creusé au fil des minutes. Mais le fossé a semblé également se creuser en interne côté parisien. Malgré de la volonté, on a vu parfois des joueuses tenter de régler d'innombrables incompréhensions en vain. On a aussi vu un Farid Benstiti s'agiter de son banc de touche mais les Parisiennes ont, elles, très peu vu de près la surface de réparation lyonnaise et n'ont pas ruéssi à metre en danger Sarah Bouhaddi qui a passé une soirée plutôt tranquille Porte d'Auteuil, malgré des tentatives de Moroni (23'), Cristiane (38') ou Rosana (65'). En revanche, les Fenottes ont été beaucoup plus efficaces. Et il a d'abord fallu une bonne Ann-Katrin Berger pour repousser les premières tentatives de Lotta Schelin (9' et 16') avant que la Suédoise ne trouve la faille (44') sur un service de Wendie Renard.

Derrière l'ouverture du score, les Lyonnaises ont géré très tranquillement la deuxième période. On pourra tout de même regretter que les Parisiennes n'aient pas été à la hauteur de l'ensemble de cette demi-finale car une demi-finale de Ligue des champions au Parc des Princes, cela reste plus qu'alléchant. Comme prévu, les travées du stade ont été très clairsemées... Pour ne pas dire vides. Franchement dommage. Tout comme d'apprendre à la mi-temps dans les travées du stade que des négociations seraient en cours entre le club lyonnais et certaines joueuses parisiennes ce qui prouve que le mal est profond... Les semaines à venir s'annoncent houleuses.

 
L'OL, à la conquête du triplé

Dans ce match et cette double confrontation, au-delà du cas parisien, il ne faudra pas oublier au passage le niveau de performance de cet OL. Les joueuses de Gérard Prêcheur ont d'abord remis les pendules à l'heure à l'aller de bien belle manière et ont prouvé qu'elles étaient en route pour aller conquérir pour la troisième fois la scène européenne. Avec la ferme intention d'écrire l'histoire et la conviction que cette machine là va être très compliquée à arrêter à Reggio Emilie même pour Wolfsburg. Au-delà de cette troisième couronne, l'OL va débuter trois semaines et demi cruciales où les Fenottes devront aller chercher ce fameux triplé. Celles pour lesquelles elles courent depuis le début de la saison. Celles qui permettront à l'OL d'asseoir un peu plus sa suprématie.

 

 


Compositions d'équipe :

PSG : Berger – Morroni, Erika, Delannoy, Houara – Seger, Cruz, Dali, Dahlkvist– Cristiane, Rosana

Olympique Lyonnais : Bouhaddi – Tarrieu, Renard, Bathy, Bremer, - Kaci, Henry, Thomis, Necib - Hegerberg, Schelin,

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
39 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.