Actus
Sur nos forums
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de nanard1 à 17/10/2017 09h39
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de guitou à 17/10/2017 09h26
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de sdusang à 17/10/2017 09h04
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

OL, à 90 minutes de la decima


Publié le 07 mai 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


OL, à 90 minutes de la decima

En cas de victoire ce week-end à Soyaux (21e journée), l'Olympique Lyonnais sera sacré champion de France pour la dixième fois consécutivement. Un exploit inédit dans l'histoire du football féminin français mais aussi une première étape vers un triplé historique.


 

 

 

Il ne reste plus qu'à finir le travail. Comme à chaque fin de saison depuis dix ans maintenant, l'Olympique Lyonnais a la mission de gagner un dernier match pour officialiser son titre de champion de France de Division 1.

 
Un dixième titre inégalé

On pourrait presque basculer dans la routine tant l'OL est supérieur à l'intérieur des frontières nationales et que la D1 est un championnat à deux vitesses, mais il ne faut tout de même pas banaliser l'hégémonie lyonnaise. Avec ce dixième titre consécutif inédit, l'Olympique Lyonnais marque encore un peu plus de son empreinte l'histoire du football féminin français.

Semblant plus fort que jamais, meilleure attaque et meilleure défense du championnat, cet OL version 2015-2016 est une véritable machine à gagner. Il n'a quasiment jamais été inquiété par ses adversaires montpelliérains, parisiens ou essonniens qui n'ont pas réussi à inscrire le moindre but, même s'il y a eu des performances intéressantes de ces candidats lors de la saison. Et pourtant, en cette année post Coupe du monde, des joueuses comme Amandine Henry, Wendie Renard, Pauline Bremer ou Claire Lavogez ont connu la blessure et ont donc très peu joué. Ce qui prouve la puissance et la marge dont bénéficie l'OL sur ses concurrents nationaux. « On est confiantes, on a un gros collectif et on arrive à bien se trouver sur le terrain. On a tout simplement une bonne équipe et on va aller au bout. En tout cas, cette année elle est pour nous », confie Eugénie Le Sommer. Et avec le transfert officialisé cette semaine de l'excellente Dzsenifer Marozsan, l'armada rhodanienne sera encore plus impressionnante la saison prochaine. Sans compter les rumeurs de transfert autour de joueuses parisiennes ou américaine.

Si la saison a été moins prolifique en termes de buts inscrits que d'autres années, l'exercice 2015-2016 permettra tout de même de battre quelques records. Pour ne citer qu'elle, Ada Hegerberg a déjà battu son meilleur total de buts et si elle termine bien la saison, elle pourrait franchir la barre des 30 buts inscrits.

 
Première étape vers le triplé

Si le championnat semblait joué depuis plusieurs mois, l'Olympique Lyonnais a mis en place un projet de jeu et renforcé son équipe dans l'unique objectif de réaliser à nouveau le triplé : championnat – coupe – Ligue des champions. Afin de combler un vide abyssal causé par les deux dernières éliminations précoces en Ligue des champions au stade des huitièmes de finale lors des deux saisons précédentes (face à Potsdam en novembre 2013 et au PSG en novembre 2014). Camille Abily, toujours vigilante, est satisfaite du chemin parcouru jusque-là : « Cela nous a énormément manqué, c'est une grosse satisfaction. C'est vraiment un moment particulier de pouvoir revivre ces finales mais il faut continuer à travailler. En 2013 avant de perdre contre Wolfsburg, on avait fait un beau parcours en gagnant 9-1 contre Juvisy et on avait perdu en finale». « C'était l'objectif du début de saison, et on s'y tient pour l'instant. On est qualifié dans toutes les compétitions, et en championnat on est en bonne posture. On va aller au bout et on espère faire le triplé comme en 2012. C'est vraiment notre objectif et on ne lâchera rien », avance Eugénie Le Sommer.

 

Les Fenottes entament donc un sprint final autant excitant que sous pression. Après avoir bouclé le dossier « Division 1 » ce week-end, les joueuses de Gérard Prêcheur vont s'atteler à faire tomber Montpellier en finale de Coupe de France (dimanche 15 mai à Grenoble), puis elles se plongeront dans la préparation de leur dernier et grand objectif : la finale de Ligue des champions face à Wolfsburg (26 mai), pour un remake de la finale perdue de 2013. Si tout se passe bien pour les Lyonnaises, elles réussiraient alors un splendide triplé sur cette saison pour la deuxième fois de l'histoire du club après 2012, mais aussi, elles deviendraient la deuxième équipe la plus titrée du Vieux Continent avec trois Ligues des champions à une couronne de Francfort (titré en 2002, 2006, 2008 et 2015). De quoi marquer un peu plus l'histoire. L'obssession sur le Rhône.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.