Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 17/12/2017 19h27
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 17/12/2017 18h14
D1 F 2017-2018
Dernier message de rach63 à 17/12/2017 17h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Le Brésil pour ne pas terminer bredouille


Publié le 18 août 2016 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Le Brésil pour ne pas terminer bredouille

Le rêve olympique du Brésil a été brisé par la Suède, l'enjeu désormais est de savoir se remobiliser pour ne pas repartir sans médaille au cou. Il en va de même pour le Canada, qui voudra réitérer sa performance d'il y a quatre ans en obtenant une nouvelle médaille de bronze. Présentation.


 

 

 

Le Brésil va-t-il terminer sans médaille ? L'interrogation est réelle à la veille de la petite finale qui décernera la médaille de bronze. Après avoir été éliminé par la Suède en demi-finale, le Brésil va faire face à un Canada qui a raté son match contre l'Allemagne et qui veut réitérer sa performance d'il y a quatre ans. Un gros combat en perspective et un match à ne pas rater.

 

La dernière chance du Brésil

C'est un match avec beaucoup d'enjeu que le Brésil va disputer demain face au Canada. Non seulement parce qu'une des deux équipes terminera la compétition sans médaille, ce qui serait un nouveau revers pour le Brésil à domicile, mais également parce que c'est probablement le dernier match olympique, voire international, pour une légende du football féminin, Formiga. Face à la Suède, la Seleção n'a pas su venir à bout d'une défense au point, et malgré plus de trente tirs, s'est montré au final plutôt assez peu dangereux. C'était le troisième match consécutif du Brésil sans inscrire le moindre but, ce qui est problématique, d'autant plus que la défense canadienne a été plutôt convaincante lors de ce tournoi. Le pays-hôte devrait toutefois récupérer Cristiane pour de bon, puisqu'elle a pu disputer la fin de la rencontre face à la Suède. Pour l'attaquante du PSG aussi, il s'agit probablement de son dernier match, au moins olympique, alors qu'elle détient le record de buts marqués dans la compétition (14).

 

La plus grande source d'inquiétude pour ce match est la condition physique des Brésiliennes, qui viennent d'enchainer deux prolongations, la dernière sous une grosse chaleur, et qui va rencontrer un adversaire physique -qu'elle connait bien- qui n'en a disputé aucune. Ce sera à n'en pas douter un désavantage de taille, et il faudra probablement que la Seleção fasse la différence rapidement dans le match pour espérer la médaille. Car malgré l'enjeu, malgré le soutien du public, ses difficultés en attaque et sa condition physique en question n'inclinent forcément pas à l'optimisme. Mais voilà, il reste 90 minutes, il y a au bout une médaille devant son public, le Brésil voudra terminer sur une bonne note. Terminer sans médaille serait un immense crève-coeur, au-delà de la déception naturelle d'une quatrième place. Rien n'est joué, et l'on attend ce match avec impatience.

 

La volonté de bisser du Canada

Le Canada n'a pas réussi à faire mieux qu'il y a quatre ans en atteignant la finale, passant à côté de son match contre l'Allemagne. Si Kadeisha Buchanan a inutilement permis à l'Allemagne de prendre l'avantage, le Canada n'a pas su réagir, et a buté sur Almuth Schult quand il a appuyé sur l'accélérateur. Le choix de John Herdman de repasser en 433 en laissant Diana Matheson sur le banc pendant une heure n'était pas le bon, et l'Allemagne a pu gérer la rencontre. L'objectif désormais pour le Canada, la médaille de bronze, comme il y a quatre ans. Et dans tous les cas, la satisfaction d'une génération montante qui confirme ses promesses alors que plusieurs piliers de l'équipe devraient prendre leur retraite bientôt.

Le Canada ne partira pas vraiment favori de cette rencontre, mais il a les atouts en main pour accrocher la médaille. D'une part, parce qu'il sera plus frais physiquement, ce qui est avantage certain. D'autre part, parce qu'il a montré, notamment contre l'Australie, qu'il pouvait défendre fort. Il n'est donc pas exclu de voir le Canada attendre le Brésil, inefficace offensivement depuis trois matches, avant d'accélérer en fin de match. Ce serait tactiquement la chose à faire, même si on espère du spectacle et des buts pour ce qui sera l'avant-dernier match du tournoi. Ce qui est certain, c'est que l'ambiance devrait encore une fois être au rendez-vous.

 

Le duel à distance

Brésil-Canada, c'est également l'opportunité d'observer deux des légendes de ce début de 21e siècle (Formiga et Cristiane exceptées) : Marta et Christine Sinclair. Deux talents offensifs rarement vus, qui ont marqué plus de 100 buts en sélection. Les deux capitaines, qui ont évolué ensemble aux Etats-Unis, ont une grande estime l'une pour l'autre. Sinclair est d'ailleurs la partenaire préférée de Marta en attaque avec Cristiane, selon les dires de la capitaine brésilienne. Il est assuré que Sinclair va continuer l'aventure avec le Canada plusieurs années, en reculant dans le terrain certainement. On espère que c'est également le cas du Brésil, dont la génération montante se fait attendre. Parce que si elle n'a pas su trouver l'ouverture lors des trois derniers matches, elle est l'une des rares joueuses au monde à pouvoir faire la différence à n'importe quel moment en offrant des gestes techniques de toute beauté. L'une de ces deux légendes va terminer sans médaille au cou. L'autre ajoutera au choix une troisième médaille olympique à son palmarès (Marta), l'autre une deuxième (Sinclair).

 

Crédit photo : canadasoccer

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.