Actus
Sur nos forums
NWSL 2017
Dernier message de shamrock à 29/05/2017 20h45
NWSL 2017
Dernier message de patisstillalive à 29/05/2017 20h32
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de gromit à 29/05/2017 19h02
Toutes les discussions

Laura Georges : «Le public a fait une vraie différence»


Publié le 30 mars 2017 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Laura Georges : «Le public a fait une vraie différence»

Une fois leur qualification en demi-finale de la Ligue des champions acquise face au Bayern Munich, les joueuses et l’entraîneur du PSG se sont- forcément -montrés satisfaits en zone mixte après la rencontre.


 

 

 

 

 

 

Irene Paredes : «Ça a été une partie difficile, l’équipe a fait une très bon travail sur le terrain et mérite cette qualification.
Contre le Barça, ça va être un match génial, Barcelone est une très bonne équipe, très forte tactiquement, et on va travailler au mieux afin de passer le prochain tour face à cette formation. Forcément ça risque d’être une partie un peu spéciale pour moi, j’espère qu’on livrera un grand match là-bas».

 

Laura Georges : «Ça nous tenait à cœur de poursuivre l’aventure, on était frustrées du match aller et on voulait montrer un autre visage ce soir. Ce n’était pas non plus un match parfait il reste des choses à améliorer, mais c’était un peu le scénario idéal de marquer rapidement et de revenir aux vestiaires avec deux buts d’avance.

Le match aller nous a aidé dans le sens où on s’est dit que rien n’était joué. Ça nous a aussi montré qu’il ne suffisait pas que de faire du beau jeu, qu’il fallait aussi marquer des buts. C’est ce qui a changé dans cette deuxième manche, on a été décisives devant les cages.

On a eu une ambiance magnifique, on en avait besoin, on l’attendait, les gens ont répondu en nombre à l’annonce, on les remercie. Ca a fait une vraie différence, ça nous a fait du bien.

Le Barça [que le PSG affrontera en demi-finale, NDLR] ? Oui, ce sera vraiment particulier, on sait que chez les garçons, ça a été vraiment compliqué, il y a eu une réelle désillusion. Maintenant, il faudra avant tout jouer pour nous. Ce ne sera pas une revanche pour nous, peut-être pour les espagnoles puisque nous les avions éliminé l’année passée [en quart de finale, NDLR]. On a forcément le désir de jouer à nouveau au Parc des Princes, avec ce désir que l’enceinte devienne un lieu de rendez-vous régulier en Ligue des champions, voire plus».

 

 

Eve Perisset : «On se sent soulagées, on avait à cœur de bien débuter le match, d’obtenir une victoire après avoir manqué d’efficacité en Allemagne. Ce soir tous les ingrédients étaient réunis pour que l'on gagne, et ça nous a permis d’obtenir cette qualification.

Est-ce qu’on a senti les joueuses du Bayern fébriles ? Non, on savait que dès qu’elles étaient pressées elles jouaient très rapidement et elles balançaient le ballon, c’est ce qu’on a mis en place dès le début. Sur le but de Cristiane, d’ailleurs, on presse haut et c’est ce qui permet la récupération et amène à son beau but du gauche. Le public nous a fait du bien, on a pris le match par le bon bout, et c’est ce qui nous a permis de gagner 4-0 ce soir.


Ca va faire évoluer le foot féminin au PSG et même dans la région parisienne, il faut qu’on continue à aller plus loin et à atteindre nos objectifs dans les trois compétitions. Au début de saison, personne ne nous voyait arriver à ce stade, en championnat on a eu quelques difficultés mais on garde espoir, en Ligue des champions on se donne les moyens d’être là, on va tout faire pour aller en finale, et en Coupe de France il ne reste plus qu’un match pour accéder à la finale. Ca va être difficile d’atteindre tous ces objectifs mais on n’a pas peur».

 

 

Patrice Lair : «Bravo aux filles, bravo à ce groupe qui continue de progresser. Aujourd’hui on a su être intelligents, on avait travaillé les phases arrêtées avant le match, ça a marché d’entrée, tant mieux. 

Le Parc des Princes ? C’est sympa, sympa par rapport à Charléty (sourire). C’est un bonne enceinte, j’aime bien le camp des loges, mais c’est vrai qu’il y a quelque chose dans ce stade, ça peut donner quelque chose d’énorme pour la demi-finale si on arrive à faire un résultat intelligent là-bas. Il peut y avoir un gros match retour ici, pourquoi pas afin de se qualifier pour la finale.

La comparaison avec les hommes ? On est le Paris Saint Germain, on va essayer de porter le plus haut les couleurs du club. J’ai envie d’aller très loin avec le PSG, j’ai envie que chez les hommes ou chez les femmes, on soit digne de ce club. Barcelone ça peut être quelque chose, et pour moi ça peut être un levier supplémentaire pour motiver mes filles.

Je félicite mon staff, qui a fait un travail énorme. Moi j’étais prêt à partir à Noël, mais il y a des gens qui m’ont beaucoup aidé, comme par exemple Olivier Létang (directeur sportif du PSG, NDLR). Ca n’a pas toujours été facile mais ce soir c’est une récompense, et puis quand, dans le vestiaire, ce sont les filles qui n’ont pas joué ou qui n’ont pas été convoquées qui font le plus de bruit, on voit qu’il y a quand même un groupe.

C’est une super soirée pour cette première au Parc [cette saison, NDLR], j’espère qu’il y en aura d’autres… Je vais me battre dès demain matin pour qu’on puisse jouer ici en demi-finale, et je crois que le club commence à comprendre certaines choses…»

 

Propos recueillis par Vincent Roussel

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Ankara Rus Escort