Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de regis84 à 12/12/2017 19h39
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 12/12/2017 19h11
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de mikaeru à 12/12/2017 19h08
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

LDC : Wolfsburg tout en maitrise


Publié le 24 avril 2016 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


LDC : Wolfsburg tout en maitrise

Après la très large victoire de Lyon face au PSG, l'autre demi-finale aller mettait aux prises Wolfsburg et Francfort. Les Louves n'ont pas fait dans le détail en s'imposant 4-0 face au champion d'Europe, à la peine. Isabel Kerchowski, Alex Popp, Babett Peter et Ramona Bachmann ont inscrit les but de Wolfsburg. Une finale OL-Wolfsburg se profile sauf énorme surprise


 

 

La première demi-finale entre l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain étant déjà pliée, on espérait plus de suspense entre Wolfsburg et Francfort. Ce ne fut pas le cas, puisque Wolfsburg a déjà fait la différence en gagnant 4-0. Et s'il ne faut pas sous-estimer Francfort, il semble improbable de voir le champion d'Europe retourner la situation.

 

Wolfsburg en maitrise

Les Louves n'ont pas tardé à mettre leur empreinte sur la première période, en confisquant le ballon et se créant deux belles occasions dans les cinq premières minutes de jeu. Alex Popp ratait le cadre (4') et Ann-Kathrine Kremer s'interposait de justesse sur une déviation de la tête de Popp (5'). Mais il ne fallait pas attendre pour voir les joueuses de Ralf Kellerman ouvrir logiquement le score. Bien lancée dans le couloir droit, Ramona Bachmann centrait fort devant le but depuis le couloir droit, un ballon que personne ne touchait à l'exception d'Isabel Kerchowski au deuxième poteau, qui prenait le temps de contrôlait et de placer le ballon (7').

Malheureusement pour Francfort, perdu sur le terrain, Wolfsburg allait marquer encore à deux reprises lors de cette première période à sens unique. Très active, que ce soit en défense ou en attaque, Alex Popp était récompensée de ses efforts suite à une action initiée par Elise Bussaglia (très en vue lors des 45 premières minutes) et Ramona Bachmann. L'attaquante allemande frappait sans contrôle une balle enroulée et puissante qui laissait Kremer sans réaction (28'). Babett Peter enfonçait le clou à quelques minutes de la pause parfaitement servie par Bussaglia, d'une tête piquée qui frappait le poteau avant de terminer sa course dans le but (42'). Il ne manquait quasiment rien à Zsanett Jakabfi pour inscrire un quatrième but (45+1'). 3-0 à la mi-temps, la différence semblait faite.

 

Kremer termine le travail

L'entrée en jeu de Kerstin Garefrekes pour la seconde période et le replacement de Saskia Bartusiak en défense centrale avaient pour conséquence de voir Francfort proposer autre chose qu'en première période. Mandy Islacker frappait même au but, pour la première fois du match (47'). Le jeu était plus équilibré, et un but de Francfort n'était pas à exclure. Mais voilà que Kremer, auteure de bonnes interventions mais également de grosses sautes de concentration (comme cette sortie qui permettait à Alex Popp de tenter un lob lointain, heureusement pour Francfort non cadré 50'), réalisait une énorme faute de main qui permettait à Ramona Bachmann, la première surprise, à inscrire le 4e but des Louves (58').

Si l'entrée de Sophie Schmidt à la place de Jackie Groenen (64') permettait à Francfort d'être plus dynamique et de se montrer légèrement plus dangereux, Almuth Schult passait une après-midi très tranquille. Wolfsburg, qui aura vu Lara Dickenmann sortir sur blessure, a fait la différence dès le match aller, remporté donc 4-0, et avec de nombreuses occasions supplémentaires qui aurait pu rendre le score encore plus lourd. Si l'écart n'est pas le même qu'entre Lyon et le PSG, les Louves ont fait le plus dur face à une équipe très timide et en difficulté défensivement et il semble compliqué pour Francfort de retourner la situation dans une semaine. On se dirige tout droit vers une nouvelle finale (après 2013) Olympique Lyonnais-Wolfsburg. 

 

 

Les compositions : 

Wolfsburg : Schult, Jakabfi (Wullaert 63'), Fischer, Peter, Popp, Bachmann (Pajor 76'), Dickenmann (Blässe 82'), Wedemeyer, I.Kerschowski, Goessling, Bussaglia

Francfort : Kremer, Störzel, Hendrich, Marozsán, Laudehr (Ogimi 90'), Priessen (Garefrekes 46'), Groenen (Schmidt 64'), Islacker, Crnogorčević, Bartusiak, Kuznik

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.