Actus
Sur nos forums
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de sab8969 à 21/07/2017 10h10
Euro 2017
Dernier message de sab8969 à 21/07/2017 09h13
Euro 2017
Dernier message de sab8969 à 21/07/2017 09h07
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

LDC : OL-PSG aura bien lieu


Publié le 30 avril 2017 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


LDC : OL-PSG aura bien lieu

Sans forcément convaincre au match retour, l'OL et le PSG ont obtenu sans trembler leur qualification pour la finale de la Ligue des champions. La finale 100% espérée depuis le tirage au sort aura bien lieu, et ce pour la première fois de l'histoire de la compétition. Retour sur les demi-finales.


 

 

 

Depuis le 25 novembre, et le tirage des quarts de finale de la Ligue des champions (et des demies), l'idée d'une finale franco-française est devenue réelle. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, opposés aux clubs allemands en quarts, ne pouvaient se rencontrer avant la finale. Il y a un mois, les deux clubs français ont obtenu leur qualification pour les demi-finales en perdant un de leurs deux matches, mais en faisant la différence lors de leur victoire. Après avoir éliminé Wolfsburg et le Bayern Munich, les demif-finales qui s'offraient aux deux représentants français en faisaient les grands favoris pour la finale face aux néophytes à ce stade de la compétition, Manchester City et le FC Barcelone. Retour sur ces demi-finales et ce samedi 29 avril historique.

 

Manchester City et Barcelone trop justes

Pour la première fois de leur histoire, Mancuniennes et Catalanes se retrouvaient dans le dernier de la compétition, pour City pour sa première participation à l'épreuve. Si les deux équipes ont logiquement été éliminées, elles ont pu mesurer le chemin qui leur reste à parcourir pour faire partie des meilleures équipes du continent. Le FC Barcelone était trop juste de façon générale, et n'a pas fait le poids physiquement en particulier face à la puissance parisienne. Les Catalanes n'ont jamais réellement mis en danger Katarzyna Kiedrzynek (même avec le but inscrit) malgré les qualités de l'équipe qui a développé un jeu attendu et toujours agréable à regarder. A l'aller comme au retour, et même si le PSG n'a pas forcé au Parc des Princes, Barcelone n'avait tout simplement pas les armes, d'autant plus que Paris avait décidé de faire la différence dès le match aller.

Le bilan est malgré tout positif pour Manchester City, qui a découvert le haut niveau lors du match aller et n'a pas su répondre au défi, et s'est vite adapté pour obtenir une victoire de prestige au Parc OL. En pleine progression, la jeune équipe anglaise inexpérimentée à ce niveau de compétition a su réagir face à une équipe lyonnaise qui n'a il est vrai pas montré son meilleur visage à domicile. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit au final d'un résultat très positif pour les Mancuniennes que l'on devrait rapidement revoir jouer les premiers rôles dans la compétition dans les années à venir, avec une base défensive solide qui lui permet de pouvoir construire.

 

Liens utiles : 

Lyon prend une option sur la finale

Paris aussi

 

 

Lyon et Paris en gestion

Favoris de leur oppositions respective, l'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain se sont logiquement qualifiés pour la finale, faisant respecter la hiérarchie dès le match aller pour gérer à domicile au retour. Le PSG a fait la différence en une heure de jeu au match aller et a géré ensuite, avec une marge certaine par rapport à son adversaire. S'il pouvait exister des questions sur le match aller, étant donné que le club de la capitale avait perdu deux de ses trois rencontres à l'extérieur depuis le début de la saison dans la compétition, il a vite douché les espoirs barcelonais en répondant présent  et efficace d'entrée de jeu. Grâce à ses deux victoires, le PSG retrouve donc la finale de la Ligue des champions deux ans après sa défaite contre Francfort.

Le bilan est peut-être plus mitigé pour l'OL qui ne pourra se satisfaire de sa défaite à domicile et de la prestation qui l'a accompagnée, d'autant plus qu'il s'agit de la deuxième défaite consécutive du tenant du titre à domicile. On retiendra plutôt la performance du match aller face à une équipe retranchée en défense qui ne lui a offert aucun rythme. Ce fut certainement une opposition intéressante pour l'équipe lyonnaise qui a su inscrire trois buts face à une défense compacte composée en majeure partie de joueuses chevronnées au niveau international. 

 

Liens utiles : 

Paris en finale

Lyon aussi

 

 

 

 

Le public a répondu présent

Si les spectateurs étaient venus en nombre pour les matches aller, avec un record à la clé pour le Mini Estadi pour la réception du PSG, c'est l'affluence des matches retour qui a particulièrement marqué. Peut-être moins du côté du Parc OL alors qu'il s'agit de la meilleure affluence de ces demi-finales (19 214 spectateurs), tout simplement car le record datant d'il y a un an n'a pas été battu (3000 personnes de plus). Côté parisien, où il est souvent compliqué de se faire déplacer les foules pour du football féminin, alors que l'équipe avait battu son record au match précédent déjà, plus de cinq milles personnes supplémentaires ont fait le déplacement pour un nouveau record (19 192 spectateurs). Surtout, l'ambiance a été au rendez-vous avec des Ultras au rendez-vous et un stade réceptif. Les affluences à Lyon et Paris ont contribué à faire de ce samedi un jour historique pour le football féminin français, de très bon augure à deux ans de la Coupe du monde.

 

Classement des buteuses

Alors que Zsanett Jakabfi (Wolfsburg) et Vivianne Miedema (Bayern Munich), huit buts chacune, étaient éliminées en quart de finale (la première, blessée, n'ayant pas eu l'occasion de faire monter son total), plusieurs joueuses étaient à l'affût, parmi lesquelles la Barcelonaise Jenni Hermoso, la Parisienne Cristiane et les Lyonnaises Eugénie Le Sommer et Camille Abily. Lors des quatre matches des demi-finales, seules Cristiane et Le Sommer ont trouvé le fond des filets, à une reprise, pour revenir à deux buts du duo de tête. Il leur faudra marquer au moins un doublé en finale pour terminer en tête du classement.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
8 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

google