Actus
Sur nos forums
Copa America 2018
Dernier message de gromit à 19/04/2018 23h55
UWCL - Road to Kiev
Dernier message de sab8969 à 19/04/2018 12h05
Coupe d'Asie 2018 (qualificatif à la CM 2019)
Dernier message de thenightwalker à 19/04/2018 03h39
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

LDC : À quoi Montpellier doit-il s'attendre ?


Publié le 21 mars 2018 | Actus
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


LDC : À quoi Montpellier doit-il s'attendre ?

Après quatre mois d'attente, la Ligue des Champions fait son grand retour ces 21 et 22 mars, avec les quarts de finale aller de la compétition. Mercredi (20h45), Montpellier recevra son homologue de Chelsea, alors que jeudi (18h45), Lyon sera opposé à Barcelone. Aujourd'hui, focus sur l'adversaire des Héraultaises : le Chelsea LFC.


 

 

La Ligue des Champions féminine s'est fait attendre... Les huitièmes de finale de la compétition s'étaient joués il y a maintenant quatre mois (en novembre dernier), alors forcément tout le monde est très impatient de retrouver le gratin du football européen et de voir les huit équipes encore en lice s'affrontaient pour tenter de se rapprocher un peu plus de la finale, qui se tiendra le 24 mai prochain à Kiev. Mais la route de Kiev est encore longue... Pour Montpellier, cela devra passer par une double confrontation face à Chelsea. Alors à quoi doit-on s'attendre avec les Londoniennes ?

 

Les Blues sont loin de l'avoir

Ces dernières saisons, l'équipe féminine de Chelsea est l'une des formations montantes sur la scène européenne. L'intérêt de la fédération anglaise pour développer la pratique des femmes et faire en sorte de mettre les joueuses dans de meilleures conditions n'y est sans doute pas pour rien. En tout cas, pour les Blues cette tendance d'ascension se confirme avec une troisième participation en Ligue des Champions (en autant de possibles) et un premier quart de finale atteint cette saison. En effet, lors des deux précédentes éditions les joueuses de Chelsea s'étaient fait éliminer par les Allemandes de Wolfsburg : en 16es de finale l'année dernière, et en 8es de finale lors de la saison 2015/2016.

 

Si Emma Hayes, la coach des Ladies de Chelsea, devra se passer des services de trois de ses joueuses à cause de blessures : Karen Carney, Anita Asante, et Deeana Cooper, la technicienne semble malgré tout avoir de quoi faire pour composer une équipe solide, ce mercredi soir, face aux Héraultaises. Lors la conférence de presse ce mardi, au Stade de la Mosson, Emma Hayes a déclaré : « Nous sommes une équipe en confiance qui joue bien, mais nous ne sous-estimons pas nos adversaires car nous savons que cette équipe est l'une des meilleures équipes en France ». Confiant(e)s mais pas trop, c'est souvent ce qui sort de la bouche des joueuses et des entraineurs avant ce genre de rencontres, mais lorsque la coach londonienne annonce : « La priorité sera de se concentrer sur la défense et de garder notre cage inviolée. », on a un peu de mal à la croire. Un, parce que les plus grosses qualités de l'équipe anglaise sont offensives et que c'est en attaquant qu'elle joue le mieux. Deux, parce que quand on connait la valeur d'un but à l'extérieur, on doute que Chelsea vienne à Montpellier pour défendre. Une petite dose d'intox Emma Hayes ?

 

 

« L'équipe de Chelsea est bien rodée »

 

 

Pour la Belge, Yana Daniëls, qui évolue à Bristol City en Angleterre, l'une des grandes forces de l'équipe londonienne est d'être très dynamique, toujours en mouvement : « Les joueuses n'hésitent pas à croiser, et à changer de zone. L'équipe de Chelsea est bien rodée, et chacune s'adapte en fonction des déplacements des unes et des autres. Pour l'adversaire c'est quelque chose qui peut être très déstabilisant ».


Parmi les joueuses clés de l'effectif, la joueuse des Red Flames cite Fran Kirby, qui « excelle dans la finition et fait de très bons appels dans le dos de la défense », la sud-coréenne Ji So-Yun, « relativement active dans le coeur du jeu et précieuse dans la distribution », mais aussi la Suédoise Magdalena Eriksson, qui en plus d'être efficace défensivement est « dotée d'un superbe jeu long et d'énormément de précision dans ses transmissions ».

Mais si Yana Daniëls ne donne que trois noms en exemple, les joueuses influentes sont plus nombreuses que cela au sein de l'effectif londonien : Hedvig Lindahl, Katie Chapman, Gilly Flaherty, Ramona Bachman, Drew Spence... Au final, en passant le groupe à la loupe, on peut avoir le sentiment que toutes les Blues sont influentes. Reste à savoir, lesquelles le seront vraiment et s'illustreront ce mercredi soir, face à Montpellier.

 

 

Le leader du championnat anglais (FAWSL), jusque-là invaincu dans ce dernier, réservera-t-il à Montpellier le même sort qu'au Bayern Munich et à Rosengård, éliminés par les Ladies en 16es et en 8es de finale ? En tout cas, les Montpelliéraines de Jean-Louis Saez sont prévenues, il faudra être prêtes pour passer au vert et laisser les Blues sur le côté de la route...de Kiev.

 


 


Les 20 Blues retenues pour le déplacement à Montpellier :
Becky Spencer, Carly Telford, Claire Rafferty, Drew Spence, Eni Aluko, Erin Cuthbert, Fran Kirby, Gemma Davison, Gilly Flaherty, Hannah Blundell, Hedvig Lindahl, Jade Bailey, Ji So Yun, Jonna Andersson, Katie Chapman, Magdalena Eriksson, Maren Mjelde, Maria Thorisdottir, Millie Bright, Ramona Bachmann

 

Le programme des quarts de finale (+diffusions)

 

 

  

 

 

Crédit photos : chelseafc.com, mhscfoot.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
9 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.