Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de mamounette à 21/10/2017 23h08
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 21h04
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 20h35
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

JO - Groupe E : La Chine veut confirmer


Publié le 13 juillet 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


JO - Groupe E : La Chine veut confirmer

Qualifiée brillamment pour les Jeux olympiques, la Chine nourrit de réelles ambitions pour ce tournoi brésilien de football féminin. Placées dans le groupe E, les joueuses de Bruno Bini chercheront à confirmer leurs récents résultats afin de s'installer durablement dans le top 8 mondial.


 

 

 

Actuellement 12e au classement Fifa, et dotée d'une équipe très jeune avec 24 ans de moyenne d'âge, la Chine semble armée pour réaliser une belle performance au Brésil et retrouver le premier plan de la scène internationale pour son retour au Jeux olympiques (après une absence en 2012).


Poursuivre la dynamique

Champion continental à huit reprises, la Chine a également connu les joies de podiums en Coupe du monde (1999) et aux Jeux (1996), sans pour autant jamais décrocher un titre mondial. C'était la grande période de Sun Wen et ses coéquipières qui a semblé bien lointaine pendant plusieurs années et notamment l'échec à domicile lors de l'Olympiade de 2008.

Plus récemment quart de finaliste du dernier Mondial (éliminée par les Etats-Unis 2-0), l’équipe asiatique a montré de belles choses au Canada. Victorieuse des Etats-Unis fin 2015 et ensuite invaincue en 2016, la Chine a même créé la sensation lors du tournoi de qualification olympique de la zone Asie en sortant le Japon, finaliste de la dernière Coupe du monde au Canada et champion du monde 2011. Les joueuses de Bruno Bini ont impressionné par leur rigueur défensive, leur solidité et leur homogénéité. « J'ai un groupe décomplexé qui n'a peur de rien ni de personne, cela ne veut pas dire que l'on gagnera tout le monde, mais déjà elles n'ont peur de personne. J'ai été bluffé quand on est allé aux Etats-Unis faire la tournée (en décembre 2015). Sur le premier match, on a perdu 2-0, on aurait pu perdre 7,8-0, la seule chose qu'elles m'ont dit à la fin du match : "coach, on n'a même pas eu peur" », confie Bruno Bini.

Placées dans le groupe E, avec le Brésil, la Suède et l'Afrique du Sud, les Roses d'Acier vont donc passer un test grandeur nature cet été, surtout face au pays organisateur et à la Suède. Même si les coéquipières se Lotta Schelin semblent un cran en-dessous, la confrontation face à la Seleçao de Marta lors de la première journée de poules risque d'être intéressante Plus globalement, de leurs performances au Brésil dépendront la validation des derniers résultats et l'élan de la sélection. Ne pas sortir du groupe dans un mois serait donc en quelque sorte une contre-performance, tout du moins un coup d'arrêt dans cette progression.


Viser un top 8

Emmenée désormais par Bruno Bini, l'ancien sélectionneur des Bleues (2007-2013), la Chine participera à Rio à ses cinquièmes Jeux. L'objectif minimal annoncé par le staff et les joueuses est clair : atteindre les quarts de finale. Et ensuite ce sera du bonus. « Aux Jeux olympiques, c'est le rêve de tous les athlètes de gagner une médaille. Il faut garder cette volonté de la conquérir. On espère, avec le travail de tout le groupe, y parvenir », annonce Gu Yasha, présente en 2008. Pour atteindre cet objectif, il faudra oser plus sur le terrain et prendre plus d'initivatives offensives malgré le manque d'expérience internationale de certains éléments. Ce qui permettra une installation durable dans ce top 8. La chance des Chinoises est qu'elles avancent un peu à visage couvert même si les radars se sont forcément recentrés depuis le Mondial et le TQO.

Pour faire la différence, les Roses d'Acier pourront notamment compter sur Ma Xiaoxu (la doyenne du groupe à 28 ans), Wang Shuang, Zhang Rui, ou encore Tan Ruyin. Avant une dernière confrontation sur place face au Zimbabwe le 30 juillet, la Chine jouera deux matches de préparation à Charléty : face à la France (16 juillet) et au Canada (20 juillet). De quoi se jauger avant de partir pour São Paulo.

 

Parcours en qualification

La Chine a terminé à la deuxième place du tournoi qualificatif olympique de la zone Asie disputé entre le 29 février et le 9 mars.

 

Les joueuses

Gardiennes : 1- Zhao Lina, 18- Zhang Yue 

Défenseures : 4- Gao Chen, 2- Liu Shanshan, 5- Wu Haiyan, 6- Li Dongna, 14- Zhao Rong, 3- Xue Jiao 

Milieux de terrain : 8- Tan Ruyin, 7- Ren Guixin, 16- Yang Man, 13- Pang Fengyue, 12- Wang Shuang, 15- Zhang Rui

Attaquantes : 9- Ma Xiaoxu, 11- Wang Shanshan, 17- Gu Yasha, 10- Yang Li

Suppléantes : 19- Han Peng, 20- Li Ying, 21- Lou Jiahui, 22- Bi Xaolin

 

Le programme

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.