Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de odilon91 à 10/12/2017 18h48
D1 F 2017-2018
Dernier message de gidelon à 10/12/2017 17h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 10/12/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Inséparables meilleurs ennemis


Publié le 20 novembre 2017 | Actus
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


Inséparables meilleurs ennemis

Lors du derby de cette 9e journée de D1, Rodez et Albi se sont quittés sur un match nul et vierge (0-0). Une rencontre engagée mais relativement fermée en termes de jeu, sur laquelle la capitaine albigeoise, Aïvi Mitchai, et ses coachs, Patrice Garrigues et Théodore Genoux, ont bien voulu revenir.


 

 

 

Un derby est toujours un match un peu particulier, et celui entre Rodez et Albi ne déroge pas à la règle. Avant la rencontre de ce samedi soir, la défenseure albigeoise, Manon Rouzies, nous avait fait part de son sentiment sur ce derby, et de son envie de mettre l'adversaire ruthénois à 4 points. Mais malgré la volonté, la rencontre n'a pas trouvé de vainqueur et les deux clubs restent collés l'un à l'autre au classement, séparés par un seul petit point. Un match nul qui a finalement profité à Guingamp -vainqueur à Lille, et désormais 7e-, et qui voit Albi et Rodez se classer respectivement, 9e et 10e.

 

Une première « tristounette »
Forcément lorsque le coup d'envoi est donné au stade Paul Lignon de Rodez, ce samedi soir, les deux équipes espèrent l'une comme l'autre remporter les 3 points de la victoire, et avancer un peu dans leur quête du maintien. Si les tout premiers instants semblent légèrement en faveur des Albigeoises, les locales vont finalement s'imposer au fur et mesure des minutes qui passent, et se créer les premières opportunités, notamment sur coups de pied arrêtés (15e, 17e). Quelques opportunités mais un jeu assez pauvre, avec trop de déchet technique et de pertes de balle... Un phénomène que la capitaine albigeoise justifie aussi par la tension autour de cette rencontre : « En plus d'être un derby, les matches contre Rodez sont toujours particuliers, car l'un comme l'autre, nous nous battons chaque saison pour le maintien. Ce sont des points importants à prendre, et peut-être que nous nous sommes mis un peu trop de pression avant le match »

La première période va être compliquée pour les joueuses de l'ASPTT Albi. Acculées dans leur camp, elles n'arrivent pas à mettre le pied sur le ballon et à se projeter vers l'avant. Chose que Rodez, fait lui plutôt bien, notamment par le biais de ballons plus longs pour lancer Flavie Lemaître dans l'espace. C'est d'ailleurs elle qui est la plus proche d'ouvrir le score lorsqu'à la 29e, son plat du pied trouve le poteau de Lambert. Bien en place défensivement, Rodez empêche Albi de progresser, et ce dernier ne parvient pas à trouver la solution pour déstabiliser son adversaire et créer des déséquilibres. A la44e, sur un coup-franc tendu de Peruzzetto, Océane Saunier va faire se lever les supporters ruthénois, mais finalement sa tête passe au-dessus, et les deux équipes rentrent au vestiaire à 0-0.

 

Déception et contentement
En deuxième période, l'équipe tarnaise semble plus conquérante, plus libérée, plus présente, comme l'explique Théodore Genoux : « Nous avons passé un palier dans le combat, et réussi à avoir certains temps forts ». Pourtant, Kim Cazeau et ses coéquipières peinent toujours à se créer de véritables occasions. Il y a bien un coup-franc intéressant au aux vingt mètres, à la 48e, mais la frappe de Manon Rouzies ne passe pas le mur... Après cela, Rodez et Albi se partagent la possession de balle, même si les joueuses de Théodore Genoux et Patrice Garrigues semblent un peu plus appliquées que leurs homologues, pour tenter de faire du jeu. C'est à la 69e minute, que les Albigeoises ont leur plus grosse occasion, lorsque Pilar Khoury déborde et centre pour Milica Mijatovic, qui voit sa tête bloquée par la portière ruthénoise, Déborah Garcia. Des occasions manquées, qui vont ensuite laisser place aux offensives de Rodez... D'abord un face à face entre Flavie Lemaître et la gardienne canadienne, Gabrielle Lambert (82e).

 

Un duel remporté par la portière qui a été décisive pour son équipe et qui « (nous) sauve le match, avec deux arrêts très importants », d'après son entraineur, Patrice Garrigues, qui souhaitait saluer le remarquable travail de sa gardienne. Ensuite, avec la dernière occasion du match, lorsque Clara Noiran voit sa frappe passer juste au-dessus de la barre transversale (84e). L'ASPTT Albi espérait prendre les 3 points, mais ne repart pas sans rien non plus. Un résultat entre déception et contentement, comme l'évoque tour à tour, les trois albigeois : 

Aïvi Mitchai : « Nous avons quelques opportunités pour faire la différence, mais Rodez a eu les occasions les plus franches, alors le match nul me paraît finalement assez logique. C'est une petite déception, mais ce n'est pas non plus un mauvais résultat car nous restons devant elles ».


Patrice Garrigues : « Nous sommes passés à côté de notre première période alors être à 0-0 à la mi-temps, était le seul point positif à ce moment-là. Ensuite, nous avons su rééquilibrer les choses avec une seconde période de meilleure qualité. Sur l'ensemble du match, je suis un peu déçu parce que nous avons été en dedans par rapport à nos matches précédents. Finalement, c'est un bon point de pris par notre équipe parce que je ne pense pas qu'on pouvait espérer mieux sur cette rencontre ».


Théodore Genou : « Même si nous venions chercher les trois points, je crois que vu la physionomie du match nous pouvons nous contenter du 0-0. Cela reste une bonne opération comptable malgré tout, parce que je pense que Rodez peut embêter d'autres équipes aussi ».

 

Et maintenant ?
D'ici la trêve hivernale, les Albigeoises joueront deux rencontres à domicile face à Guingamp (J10) et Bordeaux (J12), et se déplaceront sur le terrain du Paris FC (J11). Pour Aïvi Mitchai, l'objectif de ces derniers matches avant la coupure est on ne peut plus clair : « L'objectif c'est de prendre des points sur les trois matches ». Cela peut paraître envisageable pour les Albigeoises, même si la rencontre face au Paris FC, chez lui, s'annonce plus compliqué que les deux autres. Pour se rassurer et se convaincre qu'il pourra aussi ramener un ou trois points de ce déplacement en Île de France, le club du Tarn s'appuiera sur sa belle prestation contre l'autre club de la capitale, lors de la 5e journée, où elle ne s'était inclinée que d'un but (0-1).

 

En tout cas, Patrice Garrigues y croît : « Guingamp va être un match très important, et il va falloir se remettre au travail tout de suite pour le préparer du mieux possible. L'idéal sur les trois matches avant la trêve, ce serait de prendre 9 points évidemment, mais si on peut s'en sortir avec 7 points, ce sera très bien aussi (Sourire) ». Si l'ASPTT Albi parvient à marquer ces points, alors les « jaune et rouge » feraient probablement un grand pas vers le maintien en D1, division dans laquelle elles évoluent depuis maintenant quatre saisons, et qu'elles semblent ne pas vouloir quitter de sitôt.

 

 

 

Crédits photos : Aubin Lipke , ASPTT Albi

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.