Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de odilon91 à 10/12/2017 18h48
D1 F 2017-2018
Dernier message de gidelon à 10/12/2017 17h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 10/12/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 : Rodez a un nouveau statut à défendre


Publié le 02 septembre 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


D1 : Rodez a un nouveau statut à défendre

La saison 2016-2017 de Division 1 reprend ses droits le 11 septembre. Avant le coup d'envoi, la rédaction vous propose son tour des clubs. Aujourd'hui, focus sur Rodez. Cinquième du précédent exercice, le club ruthénois entend bien assumer ce nouveau statut grâce à un recrutement intéressant et l'amélioration de la structure.


 

 


Après une saison 2015-2016 historique qui a vu Rodez terminer 5e de la Division 1 féminine avec un nouveau record de points inscrits (52) et de victoires en championnat (9), l'exercice 2016-2017 prend des allures de confirmation. Car, désormais le RAF n'a plus le même statut au sein de l'élite. Le club de l'Aveyron fait partie des équipes sur qui il faudra compter pour le milieu de tableau.

 
Un club plus attractif

Les bons résultats de la saison dernière n'ont pas tardé à avoir des conséquences directes sur l'intersaison ruthénoise. Cet été, Rodez a pu recruter différemment, se diriger vers des joueuses qu'il n'aurait peut-être pas pu attirer avec une huitième ou une neuvième place au classement général. « Cela nous a permis de faire un recrutement de qualité et un recrutement que l'on voulait. Les nouvelles apportent une exigence à l'entraînement supérieure peut-être à ce que l'on avait l'habitude de faire. Cela montre que l'on passe un palier ». C'est dans cette optique que Angéline Da Costa (Albi), Océane Daniel (PSG), et Elise Bonet (OL) ont rejoint le club. Néanmoins, même si deux d'entre elles sont issues de clubs professionnels, elles devront encore « s'aguérrir au haut niveau. C'est une année de transition pour elles, mais on mise sur du moyen terme », précise Sébastien Joseph. Trois arrivées qui ont notamment compensé les départs de Marine Haupais vers Montpellier (pas prévu au départ), d'Ella Kaabachi à Rouen et la retraite de Stéphanie de Revière.

 
Passer un palier

Si l'ADN du Rodez n'a pas été modifié pour autant, le groupe est toujours aussi solidaire et vit bien ensemble, cette batterie d'indicateurs positifs fait grandir les Rafettes. « Aujourd'hui, c'est un changement de mentalité au niveau du club et des joueuses. Chaque année on avait l'habitude de jouer le maintien, maintenant il y a une prise de conscience que l'on est un club de milieu de tableau. Dans la lignée des Soyaux et Saint-Etienne, on a la capacité de jouer ces rôles dans le championnat ». Avec cet objectif en tête, la préparation a été très intense durant ce mois d'août avec en point d'orgue un stage de cohésion de trois jours en Lozère. Même si les matches amicaux n'ont pas été toujours positifs sur le plan des résultats (une défaite, un nul et une victoire), le staff ruthénois a pu en tirer des enseignements intéressants pour le début de saison dont le calendrier sera abordable (déplacement à Saint-Etienne, réception de Soyaux puis déplacement à Metz).

Au-delà du recrutement, le club a également passé un cap en élargissant son staff technique. L'entraineur des U19 féminines qui intervient comme préparateur sur la D1 est salarié et un préparateur physique propre à la D1 (auparavant les féminines travaillaient avec le préparateur de l'équipe de CFA du club, ndlr) et la section féminine a été recruté : Tom Bouvier. À présent, c'est au tour des joueuses de confirmer leur belle saison 2015-2016.

 

 

LA STAT' : 52

C'est le nombre de points inscrits par Rodez la saison passée (neuf victoires, trois nuls, dix défaites). Un record en Division 1 pour le RAF depuis son arrivée dans l'élite en 2010. Si le RAF obtient huit victoires sur l'ensemble de la saison, il devrait se situer à un niveau de classement intéressant, conforme aux objectifs du staff et à peu près similaire à la saison passée. "L'objectif que l'on s'est fixé c'est que si on est dans cette fourchette de points 53-57 points on aura fait une belle saison. En termes de classement si on finit entre la cinquième et la septième place, ce sera une bonne saison." L'essentiel à la fin sera de terminer à la place en adéquation avec les ambitions du club.

 

 
Les joueuses à suivre

Après les belles promesses de la saison 2015-2016, les Rafettes vont devoir confirmer dans l'ensemble et collectivement. Mais on pourra regarder de plus près les performances de Déborah Garcia, auteure d'une saison solide dans les cages ruthénoises. Tout comme Audrey Cugat, la ratisseuse de ballons de l'entrejeu dont le potentiel est certain et qui s'est étoffée l'an dernier. Elle portera d'ailleurs le brassard de capitaine. En attaque, Flavie Lemaître qui avait connu une saison 2014-2015 prolifique (13 buts) va-t-elle retrouver ce rendement ? Enfin, les recrues devront faire preuve d'adaptation pour s'aguérrir au niveau de la D1 sur l'ensemble d'une saison notamment sur le plan défensif car Océane Daniel aura la lourde tâche de faire oublier Marine Haupais en défense centrale.

 

 

 

 

Crédit photo : ladepeche.fr

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
17 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.