Actus
Sur nos forums
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de gromit à 23/08/2017 16h34
D1 F 2017-2018
Dernier message de gromit à 23/08/2017 16h29
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 23/08/2017 16h13
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 : Les tops/flops de la saison


Publié le 26 mai 2017 | Actus
Par La Rédaction


D1 : Les tops/flops de la saison

Pour saluer la fin de cette saison 2016-2017, Foot d'Elles vous propose une dernière édition de Tops/Flops, cette fois-ci sur la saison et non sur une journée. Découvrez ci-dessous trois tops (Montpellier, OM, Bordeaux) et trois flops (PSG, Juvisy, Saint-Etienne), et n'hésitez pas à donner votre avis !


 

 

 

 

TOPS

 

Montpellier (2e)

Montpellier l'a fait ! Sept ans après, le club héraultais a retrouvé le chemin de l'Europe après une saison faite de hauts et de bas. S'il n'a pas particulièrement brillé contre ses concurrents directs, Lyon et Paris, avec trois défaites en quatre rencontres, il a su profiter des errements parisiens pour revenir dans la course à l'Europe alors que la fin de saison approchait. Une fois la seconde place atteinte, Montpellier a enchaîné les cartons, démontrant son envie de retrouver la compétition européenne ainsi que son potentiel offensif, un secteur pourtant privé depuis février de sa meilleure joueuse, Sofia Jakobsson, et où les jeunes auront pris la relève avec brio après quelques semaines de flottement. Montpellier, c'est un effectif riche et complet, à la fois jeune et expérimenté construit sur plusieurs années. La patience finit par payer, il va désormais falloir continuer, voire passer un cap. Voir Montpellier obtenir la qualification pour la Ligue des champions relance également la concurrence en haut de tableau alors que le duo OL/PSG s'était détaché ces dernières années.

 

Olympique de Marseille (4e)

Pour sa première saison en D1, l'Olympique de Marseille a frappé fort. Après un début de saison difficile, qui l'a vu occuper la zone de relégation pendant plusieurs journées -le temps certainement de s'adapter à cette nouvelle division après un gros recrutement estival-, l'OM a fini par trouver la recette pour aller se frayer un chemin jusqu'à la quatrième place. Une performance rare en présence du quatuor OL-Montpellier-Juvisy-PSG, qui plus est pour un débutant. Toutefois, l'OM n'était pas un promu comme les autres, et pouvait se targuer dès le début de la saison de disposer d'un des meilleurs effectifs du championnat sur le papier. Avec un entraineur et un staff beaucoup moins expérimentés que ses joueuses, le mérite en revient à l'ensemble du club pour avoir su profiter des circonstances et s'être montré très solide après son « (r) éveil ». Désormais, il va falloir confirmer. Voir le club phocéen jouer les premiers rôles sur le long terme sera forcément bénéfique pour le football féminin en France.

 

Bordeaux (10e)

Après un début de saison encourageant, où Bordeaux aura montré de belles qualités de combativité notamment, le promu a connu une période de moins bien, jusqu'à se retrouver dans la zone rouge après la victoire d'Albi sur tapis vert contre le PSG. Une zone dont il n'est ressorti que lors de la dernière journée après avoir été chercher le maintien sur la pelouse du club de la capitale. Alors que le club girondin semblait avoir grillé tous ses jokers pour le maintien avec des défaites notamment contre ses concurrents directs, son calendrier de la fin de saison n'incitant pas à l'optimisme, il n'a pas abdiqué et a su profiter de la longue agonie de Saint-Etienne pour aller lui griller la politesse et le maintien lors de la dernière journée. Avec l'OM, Bordeaux est le deuxième promu à avoir conservé sa place dans l'élite cette saison, avec comme le club phocéen plusieurs résultats positifs face aux meilleures équipes du championnat. Plutôt encourageant pour l'avenir.

 

FLOPS

 

Paris Saint-Germain (3e)

N'ayant pas terminé à la deuxième place du championnat, le Paris Saint-Germain n'a donc pas réussi à se qualifier pour la prochaine Ligue des champions (sans prendre en compte la possibilité d'y parvenir par la finale de jeudi prochain). De ce point de vue, Paris a raté son championnat. Il s'est mis tout seul dans l'embarras suite à une erreur sur une feuille de match qui l'aura poursuivi toute la saison, et se sera montré trop inconstant. Vainqueur contre Lyon et Montpellier lors de la phase aller, il a perdu contre l'OM, partagé les points avec Guingamp et Bordeaux. Insuffisant pour continuer à faire partie du top 2 et concurrencer vraiment l'OL pour le titre. Le club a des circonstances atténuantes (intersaison mouvementée, effectif réduit...) et atteint la finale des deux autres compétitions auxquelles il participait. Mais en championnat, le résultat brut reste décevant pour un club de ce standing.

 

Juvisy (5e)

Sa défaite lors de la première journée face à Guingamp a donné le ton d'une saison historique, tant en terme de défaites concédées que de place finale. Une saison de transition avant de passer à un nouveau statut suite à sa fusion, qui a vu le club perdre sa place dans le "top 4". Si le club a parfois été capable de se montrer parfois à la hauteur des membres de ce qui est devenu par la force des choses le top 3, l'écart a continué de se creuser et le club a aussi payé une certaine inconstance et maladresse offensive. Mais avec un effectif jeune et talentueux, et de nouvelles perspectives d'avenir avec sa fusion, le club de l'Essonne pourra compter sur cette saison pour faire engranger une expérience précieuse aux jeunes joueuses de son effectif.

 

Saint-Etienne (11e)

Particulièrement concerné par les reports de matches, Saint-Etienne n'a pas su en profiter pour s'assurer d'un maintien qui semblait lui tendre les bras après un début de saison encourageant. Puis, ce fut le grand vide après sa victoire face à Juvisy en match retard, pour le premier match de l'année 2017. Après le 11 janvier, les Vertes ont enchainé avec dix défaites, dont huit sans marquer, et deux matches nuls. Une longue descente vers la D2 difficile à véritablement expliquer au vu de l'effectif et de sa capacité à faire de belles performances (comme éliminer Montpellier en Coupe de France), alors que le club aura profité jusqu'à la dernière journée d'un calendrier favorable pour assurer son maintien. Avec ce retour en D2 et le départ d'Hervé Didier, c'est une page qui se tourne dans le club du Forez qui fera partie des favoris pour la montée la saison prochaine mais avec le départ attendu de plusieurs joueuses.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
14 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

instagram takipçi satın al instagram takipçi satın alma instagram takipçi kasma instagramajans.com instagram takipçi satın al

Dokunmatik ekran degisimi İstanbul nakliyat Kiralık Asansör İstanbul Asansörlü Nakliyat İstanbul nakliyat İlden ile nakliyat İstanbul depolama İstanbul taşımacılık

Ankara Escort istanbul Escort Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort Gaziantep Escort izmir Escort kızılay Escort Ankara Rus Escort Eskişehir Escort Eryaman Escort