Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de nanard1 à 23/10/2017 16h55
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 23/10/2017 16h39
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 23/10/2017 16h35
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 - J3 : Les tops et flops du week-end


Publié le 14 septembre 2015 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


D1 - J3 : Les tops et flops du week-end

Après chaque journée de Division 1, retrouvez notre article Top(s) / Flop(s). Un éditorial sur les performances, les joueuses ou les faits de jeu qui ont plu ou déçu pendant le week-end de championnat.


 

 

 

 

 

LES TOPS

Dix-sept ans après, première pour Saint-Maur

Après avoir connu logiquement un baptême du feu plutôt difficile face à l'Olympique lyonnais (défaite 7-0), et s'être incliné face à Albi (4-2), peut-être un épouvantail cette saison, la VGA Saint-Maur courait donc après sa première victoire depuis dix-sept ans en D1. Les joueuses de Régis Mohar ont su saisir l'opportunité dans un duel de promus face à Nîmes (3-1), en grosse difficulté depuis le début du championnat. Et évidemment lorsque l'on parle de buts à Saint-Maur, on y associe très régulièrement Marlyse Ngo Ndoumbouk, auteure d'un doublé (17' et 83'), qui a débloqué la situation en première période. L'attaquante francilienne confirme match après match son étincelante saison en D2 l'année dernière.


Soyaux enchaîne

Après avoir posé des problèmes au Paris Saint-Germain la semaine précédente, Soyaux a retrouvé la victoire face à Saint-Etienne ce week-end. Avec deux victoires en trois rencontres, les Sojaldiciennes pointent à la sixième place dans le bon wagon de tête à une longueur de Montpellier et Paris. Des performances encourageantes en comparaison à la saison dernière. Lors de l'exercice 2014-2015, Soyaux s'était incliné par deux fois face à Saint-Etienne (2-1 et 2-0), et avait explosé face à Guingamp (défaite 4-0). 

 

LES FLOPS

Le PSG lâche (déjà) ses premiers points

L'objectif a été clairement affiché en début de saison. Ce Paris Saint-Germain là veut décrocher des trophées. C'est seulement à cette condition que la saison sera réussie. Mais pour l'instant, force est de constater que le PSG est encore en rodage même si parfois il y a du mieux dans le jeu parisien. Les intégrations de Mittag, Christiane et Erika et les nouveaux dispositifs tactiques (surtout sur le plan offensif) ne sont pas encore digérés par les joueuses de la capitale. Résultat : un match nul face à Montpellier au Camp des Loges ce dimanche (0-0) au cours d'une rencontre où les coéquipières de Sofia Jakobsson se sont finalement procuré les occasions les plus franches. L'attaquante suédoise trouvant notamment le poteau en première période. Les coéquipières de Caroline Seger vont devoir vite atteindre leur vitesse de croisière pour ne pas perdre tout espoir en championnat.

 
Après trois journées, un championnat déjà plié ?

Large vainqueur de Guingamp (8-0), l'Olympique Lyonnais a été intraitable au Roudourou. Une troisième victoire en autant de rencontres qui s'est vue bonifiée grâce au match nul du Paris Saint-Germain et Montpellier (0-0). Après trois journées, les coéquipières de Wendie Renard possèdent déjà deux points d'avance sur leurs deux principaux rivaux. Surtout, se profile fin septembre (le 27) le choc OL-PSG, en cas de victoire lyonnaise, le club du Rhône possédera cinq points sur son adversaire parisien. Autant dire un gouffre si les joueuses de Gérard Prêcheur conservent la même cadence que la saison passée : vingt-deux victoires, aucune défaite. Donc le suspense autour du champion national pourrait vite être éteint a priori. Dommage. Bien sûr, il faudra attendre les confrontations entre Héraultaises et Lyonnaises pour jauger le niveau actuel des nonuples championnes de France et confirmer leur supériorité. 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
18 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.