Actus
Sur nos forums
NWSL 2017
Dernier message de shamrock à 29/05/2017 20h45
NWSL 2017
Dernier message de patisstillalive à 29/05/2017 20h32
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de gromit à 29/05/2017 19h02
Toutes les discussions

D1-J13 : Juvisy ralentit Montpellier, Lyon et Paris faciles


Publié le 05 février 2017 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


D1-J13 : Juvisy ralentit Montpellier, Lyon et Paris faciles

Au terme d'une journée de D1 à nouveau perturbée, Montpellier a lâché ses premiers points à domicile ce dimanche, face à Juvisy. En revanche, Lyon et Paris ont gagné facilement, face à Marseille et Rodez, alors qu'Albi s'est provisoirement sorti de la zone de relégation en battant Metz.


 

 

 

Bordeaux-Guingamp et Soyaux-Saint-Etienne reportés
Les matches de la 13e journée prévus ce dimanche à 15 heures entre Bordeaux et Guingamp au stade Jean-Pierre Delhomme et entre Soyaux et Saint-Etienne au stade Léo Lagrange ont été reportés. En cause, les conditions climatiques qui sévissent sur la partie ouest de la France. La date du report de ces matches n’a pas, pour le moment, été communiquée.


Par ailleurs, deux matches de D1 reportés ont été reprogrammés. Il s’agit de la rencontre entre Lyon et Juvisy, prévue lors de la 9e journée et qui se jouera finalement le mercredi 15 février prochain à 15 heures. Dans le même temps, Metz et Guingamp s’affronteront pour le compte de la 12e journée.

 

 


Rodez-PSG : 0-3

Trois jours après le tirage au sort des 8es de finale, qui le verra affronter Metz, Rodez retrouvait la D1 face à l’ogre parisien, qui restait sur un large succès (6-0) face à Saint-Etienne un peu plus tôt dans la semaine. Là encore le match fut perturbé par la météo. Il pleuvait depuis une journée sur le stade Paul Lignon, et les stigmates que portaient le terrain ne rassuraient pas les deux équipes, surtout le PSG, quant à leur qualité de jeu aujourd’hui. Pourtant le PSG allait rapidement prendre la mesure des éléments et d’une équipe ruthénoise encore marquée par sa défaite face à Marseille lors de la précédente journée (3-1). Pour sa deuxième titularisation de suite en D1 avec le PSG, Amandine Henry faisait passer les premiers frissons aux 500 spectateurs présents dès la 13e minute mais manquait le cadre de peu. Dans la foulée, le PSG touchait deux fois coup sur coup les montants (16e) par Henry et Boquete que coup franc, sans plus de réussite. Rodez tenait le choc et rentrait aux vestiaires à hauteur des joueuses de Patrice Lair.

 


Mais la furia parisienne allait s’abattre sur les locales à leur retour sur le terrain. Henry inscrivait son premier but sous les couleurs de la capitale en D1 à la 59e minute, après qu’une frappe de Marie-Laure Delie, déviée par Niphon, lui revenait dans les pieds. Irene Paredes se chargeait de doubler la mise quelques minutes plus tard, d’une belle tête au second poteau (2-0, 59e). Cristiane inscrivait son premier but de la saison en D1 suite à une tête d’Henry, qui avait fini sur le poteau mais qui lui revenait dessus, à nouveau. Passé ce quart d’heure de folie, le PSG se contentait de gérer et de patienter, en tuant chaque occasion de la RAF dans l’œuf. Deuxième victoire de la semaine pour le PSG qui continue son redressement après sa défaite à Montpellier, avant la réception de Saint-Etienne, dimanche prochain. Rodez s’enfonce au classement et voit la zone rouge se rapprocher, avant un déplacement capital à Guingamp.

 

 

Les compositions d’équipes :


Rodez : Niphon, Barbance, Couturier, Cugat, Daniel, Bonet (Farrugia, 66e), Saunier, Guitard, Hoarau, De Sousa (Banuta, 61e), Lemaître (Da Costa, 71e). 


Paris-Saint-Germain : Kiedrzynek, Perisset (Morroni, 45e), Paredes, Lawrence, Delannoy, Boquete, Cristiane, Cruz, Henry (Diallo, 66e), Geyoro, Delie (Sarr, 61e).

 


Buts : Henry (48e), Paredes (59e), Cristiane (62e)

 

 

 

Montpellier - Juvisy : 0-0


Voir le résumé du match ici

 


Les compositions d’équipes :


MHSC : Philippe, Torrent, Agard, Sembrant (C), Karchaoui, Torrecilla (Romanelli, 69e), Dekker (Le Bihan, 45e), Toletti, Cayman, Blackstenius, Léger (Gauvin, 82e).


Juvisy : Deville, Tounkara, Butel, Matteo, Diani, Thiney (C), Bilbault (Vaysse, 83e), Gréboval, Cascarino, Soyer, Catala.

 

 

 

Lyon - Marseille : 4-0
C’était l’autre choc de cette journée. Le 2e Olympico de l’année s’annonçait plus corsé pour les joueuses de Gérard Prêcheur que celui de l’aller, en Provence (6-1). Marseille restait avant cette rencontre sur une très bonne série de victoires en D1 (5, meilleure équipe de D1 entre la 8e et la 12e journée) dont la dernière, mercredi, face à Albi (1-0), avait replacé les Marseillaises à la 4e place du classement. Lyon, dont le match en retard face à Juvisy, prévu le même jour, avait été à nouveau repoussé, entraînant le courroux de Jean-Michel Aulas, retrouvait les terrains après sa large victoire face à Grenoble (5-0) en Coupe de France. Avec deux de ses recrues en tant que titulaires, Buchanan en défense et Morgan, associée à Hegerberg devant. L’OL prenait rapidement l’ascendant sur son adversaire, mettant d’entrée de jeu Peyraud-Magnin à contribution (8e, 12e, 17e). Marseille suffoquait et allait tousser une première fois sur une faute dans la surface d’Amandine Blanc, dont c’était la première titularisation cette saison, à la 27e minute. Saki Kumagai ne se privait pas d’inscrire son 3e but en D1, d’un plat du pied placide. Appliqué, Lyon l’était à nouveau quelques minutes plus tard, lorsque Camille Abily se chargeait d’envoyer le ballon en lucarne suite à un coup-franc à l’entrée de la surface (2-0, 37e). Alors que Sarah Bouhaddi n’avait pas été inquiétée, l’OL repartait aux vestiaires avec un avantage rassurant.

 


Prêcheur en profitait pour faire rentrer Le Sommer à la place de Morgan, qui aura provoqué le penalty, mais dont on n’aura toujours pas vu le premier but avec l’OL. Un choix payant puisque l’internationale tricolore se mettait en évidence d’entrée, marquant un but logiquement refusé puisqu’en position de hors-jeu (50e), avant de rejoindre Sofia Jakobsson en tête du classement des buteuses (14 buts), en reprenant un centre d’Amel Majri au premier poteau (3-0, 54e). Toujours aussi dominateur, Lyon n’était stoppé dans sa course au but que par les nombreux arrêts de Pauline-Peyraud Magnin (73e, 79e, 83e), encore très bonne cet après-midi malgré le score. Ada Hegerberg y allait de son but (4-0, 84e), le 11e cette saison dans l’élite. Asseyi sollicitait Bouhaddi de loin en fin de match (90e), mais Mme Guillemin sifflait bel et bien la fin du match sur le score de 4-0. La 11e victoire de la saison, la deuxième dans l’Olympico cette saison, qui permet aux Fenottes de prendre la tête du classement, seules, avant la double confrontation face à Juvisy, dont le premier volet se jouera dimanche prochain. Marseille est stoppé net dans sa remontée fantastique, avec la ferme intention de la reprendre dès le week-end prochain face à Albi.

 

 

Les compositions d’équipes :


OL : Bouhaddi, Buchanan, Renard (C), Mbock, Houara (Bremer, 57e), Seger (Marozsan, 45e), Kumagai, Abily, Majri, Hegerberg, Morgan (Le Sommer, 45e).


OM : Peyraud-Magnin, Soulard (Torossian, 88e), Multari, Gadea, Blanc, Pizzala (C), Elisor (Cousin, 75e), Laplacette, Coton-Pélagie, Asseyi, Lozé (Brétigny, 68e).

 


Buts : Kumagai (28e), Abily (37e), Le Sommer (54e), Hegerberg (84e)

 

 

 

Albi - Metz : 1-0
Abattues après une nouvelle défaite à regrets face à Marseille, cette semaine, les Albigeoises étaient dos au mur avant d’affronter Metz, bon dernier, au stade Maurice Rigaud. Les filles d’Adolphe Ogouyon auraient pu définitivement basculer en cas de défaite face aux joueuses de David Fanzel. Mais Metz n’a comme d’habitude cette saison, pas su tenir. Le résultat final est certes rageant pour les Lorraines, qui pensaient bien tenir leur second point de la saison jusqu’aux derniers moments de la rencontre. Mais ce serait oublier qu’Albi a, encore une fois, gâché beaucoup d’occasions. Il manquait d’abord à la recrue serbe des Jaune et Rouge, Milica Mijatovic, quelques centimètres pour couper le centre de Mitchai (4e), avant que son centre ne soit mal repris de la tête par Saulnier (7e). Cazeau (26e) et Saulnier (29e), une nouvelle fois, voyaient le ballon fuir les filets grenat, avant que la barre ne s’interpose sur un corner de Mijatovic (30e). Des échecs trop nombreux qui permettaient à Metz de repartir aux vestiaires avec une lueur d’espoir.

 


Mais Albi ne comptait pas abandonner de si peu, et dans une mi-temps plutôt terne, il faudra attendre un peu plus de 45 minutes pour voir le dénouement du match se dessiner. Pour la plus grande joie des locales, c’est Khoury, entrée à la 73e minute à la place de Mijatovic qui inscrivait le but libérateur à la 92e minute de jeu. Le premier de la saison pour elle au plus haut échelon national, le 3e seulement, dans le jeu, pour Albi. Mais le principal est là pour les joueuses d’Adolphe Ogouyon, qui sortent provisoirement de la zone de relégation en atteignant du même coup la barre des 10 points. Mais rien n’est joué alors que Bordeaux pourra repasser devant en cas de nul ou de victoire face à Guingamp. Deuxième succès de la saison pour l’ASPTT, le 2e face à Metz, qui n’a plus grand-chose à jouer, déjà, à la 13e journée, alors que le maintien ressemble de plus en plus à un mirage.

 


Les compositions d’équipes :


Albi : Lambert, Gouineau, Rouzies, Cazes, Schlepp, Mitchai, Benlazar, Cazeau, Saulnier (Cervera 90+2e), Mijatovic (Khoury 73e), Barbe (Martinez 59e).


FC Metz : Lerond, Mansuy, Williams, Gomes Jatoba, Janela, Gathrat, Godard (C), Gavory, Wenger (Altunkulak 60e), Martins (Podgorny 84e), Peke.

 


Buts : Khoury (92e)

 

 

 

 

Crédits compositions Albi, Metz : Footoféminin. 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
19 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Ankara Rus Escort