Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 12/12/2017 13h32
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 12/12/2017 13h25
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 12/12/2017 13h23
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J6 : Paris et Lyon prennent les devants


Publié le 30 octobre 2016 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J6 : Paris et Lyon prennent les devants

Paris est sorti vainqueur de son duel face à Montpellier (1-0), alors que Lyon s'est baladé (9-1) face à Guingamp, les deux équipes prenant ainsi à elles seules la tête du championnat. Juvisy et Saint-Etienne et Soyaux l'ont emporté, alors que Rodez a concédé le nul face à un Marseille vaillant.


 

 

PSG-Montpellier : 1-0


Voir le résumé du match ici

 


Olympique Lyonnais – En Avant Guingamp : 9-1
Ce dimanche au Groupama Training Center, l’OL, encore privé de Dali, Kaci, Mbock et Thomis, voulait poursuivre sa balade en championnat (100% de victoire pour l’instant). Face à lui, un En Avant Guingamp qui avait le profil idéal de la victime (13 victoires de Lyon lors des 13 derniers matches), mais qui restait sur une victoire et un match nul obtenu durement face à Bordeaux, voulait y croire. La belle dynamique bretonne allait logiquement être brisée par le mastodonte lyonnais. Grâce à Camille Abily, déjà, qui inscrivait le premier but de la rencontre après 8 minutes de jeu. Puis par Amel Majri, qui continuait sa belle saison en inscrivant son cinquième but de l’année quelques minutes plus tard (2-0, 11e). L’OL qui compte les deux meilleures buteuses du championnat (avant la rencontre, 7 buts pour Le Sommer et Hegerberg), allait faire parler sa puissance offensive puisqu’une troisième joueuse allait devenir buteuse lors de cette rencontre, quand Bremer marquait juste avant la demi-heure de jeu (3-0, 28e). Kumagai sur penalty, puis Lavogez juste avant la mi-temps, allaient conclure cette superbe prestation offensive et collective lyonnaise (5-0, 45e).

 

Un festival qu’Ada Hegerberg traversait sans marquer, puis du banc lorsqu’elle fut remplacée par Le Sommer à la 56e minute. L’attaquante rhodanienne, originaire de Bretagne, n’allait pas faire de cadeau à l’équipe de Sarah M’Barek. Alors qu’Abily s’était offert le doublé (6-0, 46e), Le Sommer allait inscrire un nouveau triplé (63e, 82e, 84e), faisant ainsi passer à 10 son nombre de buts inscrits cette saison. Si Oparanozie avait fait craquer, pour la deuxième fois de la saison, la défense lyonnaise à la 67e minute, son quatrième but depuis le début l'année restera anecdotique tant les Lyonnaises ont une nouvelle fois archi-dominé leur adversaire. Lyon se déplacera la semaine prochaine à Rodez, tandis que Guingamp va attendre de pied ferme Marseille au Roudourou, afin de poursuivre sa belle saison.


Compositions d’équipes :

Lyon : Gerard, Renard (C), Kumagai, Petit, Houara, Lavogez, Abily, Majri, Bremer (Cascarino, 69e), Seger (Marozsan 46e), Hegerberg (Le Sommer, 56e)


Guingamp : Lebastard, Drozo, Debever, Lorgeré, Morin, Abadou, Bueno (Palis 65e), Pervier (C), Robert (Amani 55e), Ewele (Quéro 77e), Oparanozie.


Buts : Abily (8e, 46e), Majri (11e), Bremer (28e), Kumagai (31e), Lavogez (45e), Le Sommer (63e, 82e, 84e) pour Lyon ; Oparanozie (67e) pour Guingamp.

 


FC Metz- Saint Etienne : 0-3
Tenu en échec par Soyaux la semaine dernière, Saint-Etienne, qui ne comptait que 5 points avant la rencontre, voulait se donner de l’air face au bon dernier du championnat. Décu après le nul concédé à domicile, l’entraîneur stéphanois Hervé Didier avait déclaré : « Nous avons fourni une bonne prestation, nous ne sommes pas récompensés de nos efforts à cause de deux erreurs, deux cadeaux de notre part, c'est dommage, nous aurions dû clore les débats plus tôt en menant par deux ou trois buts d'écart à la pause ». C’est à croire que ses joueuses ont écouté ses paroles avec attention.

 

Sur la pelouse du stade Saint Symphorien, les Vertes ont tout d’abord pris l’avantage au quart d’heure de jeu grâce à un coup franc de Maëlle Garbino. Quelques minutes plus tard, Audrey Chaumette venait inscrire son cinquième but de la saison sur une passe de Gauvin (2-0, 30e). Au bout du temps additionnel de la première mi-temps, Garbino inscrivait un nouveau but et concluait le festival offensif stéphanois (3-0, 45+2e). Le 4e but de l’ancienne joueuse de l’OL était le dernier de la rencontre, puisqu’à la fin de la partie, le score n’avait pas évolué, et Metz concédait son sixième revers en 6 journées. Saint Etienne profite des mauvais résultats de ses concurrents pour prendre de l’avance au classement, alors que le cauchemar se prolonge pour Metz, qui a concédé 22 buts sans en marquer aucun pour le moment, à une semaine de la réception de Bordeaux.


Compositions d’équipes :

Metz : Laar, Dechilly, Gomes Jatoba, Papaix, Janela, Wenger (Mansuy 46e), Godart, Morel (C), Martins (Gathrat 68e), Gavory (Khelifi 46e), Wojdyla.


Saint-Etienne : Chavas, Gauvin, Sissoko, Courteille, Carage, Peruzzetto, Clemaron (C), Gherbi (Moreau 56e), Lavaud (Gago 30e), Garbino (Pingeon 67e), Chaumette.


Buts : Garbino (15e, 45+2e), Chaumette (29e).

 


Albi- Juvisy : 0-3
Albi, qui n’a pas connu la victoire dans son stade Maurice Rigaud depuis sept journées et un succès contre Nîmes début avril (2-1), souhaitait surtout confirmer après avoir décroché sa première victoire de la saison la journée précédente face à Metz (1-0). Malheureusement pour les filles d’Adolphe Ogouyon, Juvisy ne tenait pas à laisser passer l’opportunité d’un duel entre Paris et Montpellier pour refaire son retard au classement. Les joueuses d’Emmanuel Beauchet entamaient bien la rencontre et prenaient très logiquement l’ascendant sur leurs adversaires en début de partie, mais la tentative la plus dangereuse pour les Franciliennes restait une frappe non cadrée de Camille Catala (8e). Albi reprenait par la suite la possession de balle et pensait rentrer aux vestiaires sans handicap, mais c’était sans compter l’internationale tricolore, qui inscrivait le sixième but de sa saison juste avant la mi-temps (1-0, 44e).

 

A la reprise, Albi tentait bien d’inverser la tendance sur une frappe Solanet qui s’envolait loin du cadre. La Juv’ reprenait par la suite sa marche en avant, grâce à un but Clara Mateo juste avant l’heure de jeu (2-0, 57e). Juvisy, qui avait perdu gros après sa défaite face à Montpellier la journée précédente, validait son succès suite à une nouvelle passe décisive de Gaëtane Thiney, sa 6e cette saison. Sur corner, la capitaine juvisienne permettait à Annaig Butel, elle aussi appelée avec les Bleues la semaine précédente, de clore la marque de la tête (3-0, 73e). Un résultat qui permet à Juvisy de prendre une belle revanche- à distance -sur Montpellier et de revenir ainsi à 3 points des joueuses de Jean-Louis Saez. Albi conserve sa 10e place, de peu, à une semaine d’un déplacement compliqué face à Montpellier.


Compositions d’équipes :

Albi : Perrault, Mitchai, Arcambal, Schlepp (Gouineau 75e), Cazes, Cazeau, Pantelic (Benlazar 62e), Condon (Rouzies 58e), Cervera, Martinez, Solanet


Juvisy : Benameur, Greboval (Cascarino 67e), Tounkara, Dusang, Soyer, Declercq (Coleman 90e), Butel, Catala, Thiney, Diani (Makanza 77e), Matéo


Buts : Catala (44e), Mateo (57e), Butel (73e)

 

 


Rodez-Marseille : 2-2
Après deux défaites consécutives et 14 buts encaissés, Rodez recevait Marseille avec la ferme intention de se relever. Surtout qu’en face, c’est un OM dans la tourmente (4 défaites consécutives avant ce match) qui se présentait au stade Paul Lignon. Déjà privée de Brétigny (repos), Lozé (dos) et Elisor (plaie au tibia), Christophe Parra avait choisi de convoquer un groupe de 16 joueuses où ne figurait pas non plus Lakrar ou encore Closset. A noter tout de même le retour de Pauline Peyraud-Magnin dans les buts, elle qui n’avait plus joué depuis le Classico face au PSG, le 25 septembre dernier, ainsi que celui de Nora Coton-Pelagie au milieu. Lors d’une première mi-temps disputée où Rodez dominait quand même un peu les débats, surtout au milieu de terrain, aucune équipe ne parvenait à ouvrir le score. Il fallait attendre la 51e minute et l’ouverture du score de Anne-Marie Banuta, son premier but cette saison, sur corner, pour voir la partie s’enflammer.

 

De prime abord, le deuxième but ruthénois inscrit par Clara Noiran quelques minutes plus tard semblait décisif (2-0, 58e). Mais Marseille, déjà dos au mur avant la rencontre, allait faire preuve d’abnégation et d’esprit d’équipe pour venir chercher quelque chose dans le Midi. Les Olympiennes furent bien aidées par la défense du RAF, qui concéda un premier penalty à 76e suite à une main d’Hoarau après qu’Asseyi avait touché la barre sur coup-franc. Pizzala en profitait pour redonner l’espoir à tout un groupe (2-1, 78e). L’OM réalisait l’impensable au bout du temps additionnel, de nouveau sur penalty, après que Sophia Guellati avait touché le ballon de la main dans la surface. Elle était d’ailleurs expulsée par Sabine Bonnin, qui lui adressait alors un deuxième carton jaune. Viviane Asseyi se chargeait de plonger son équipe dans la joie, et Rodez dans le doute, en marquant pour la troisième fois de la saison (2-2, 90+3e). Un bon dénouement pour Marseille, qui s’était fait surprendre de manière similaire par Soyaux (1-2) il y a quelques semaines, mais qui reste tout de même onzième malgré ce deuxième point arraché in extremis. Rodez, qui s’était ouvert en grand les portes d’un deuxième succès cette saison, continue sa mauvaise série (3 matches sans victoire).


Compositions d’équipes :

Rodez : Niphon, Bornes, Guellati, Ginestet (Bonet 25'), Hoarau, Banuta, Barbance, Cugat (C), Cance, De Sousa, Noiran (Lemaître, 78e)


Marseille : Peyraud-Magnin, Vignal, Gadea, Multari, M'Bassidje, Laplacette, Pizzala (C), Caputo (Boutaleb, 58e), Coton-Pélagie (Yüceil, 79e), Soulard (Torossian, 73e), Asseyi.


Buts : Banuta (51e), Noiran (58e) pour Rodez ; Pizzala (sp, 78e), Asseyi (sp, 90+3e) pour Marseille

 

 


Bordeaux – ASJ Soyaux : 2-3
Bordeaux doit s’en vouloir ce dimanche soir d’avoir de nouveau perdu des points à domicile cette fois face à Soyaux. Après leur match nul face à Guingamp lors de la dernière journée, les filles de Jerôme Dauba avaient à cœur de l’emporter devant leurs supporters pour ce premier derby de l’histoire entre les deux équipes en D1. « On ne se met pas trop la pression. On sait que c’est une bonne équipe. Mais elles restent largement prenables et à notre portée », avait d’ailleurs déclaré Eva Sumo, sortie blessée lors du match face à Guingamp, sur le site officiel du club avant la rencontre. Dominées mais pleines d’envie, les Bordelaises allaient ouvrir le score à la 21e minute grâce à Loumagne, qui inscrivait une magnifique frappe retournée qui ne laissait aucune chance à Munich. Un but fabuleux, qui a surpris tout le monde, à commencer par son auteure : « Ce n’est pas mon point fort de marquer des buts, je ne savais même pas que j’avais marqué, j’étais surprise » a-t-elle avoué au micro d’Eurosport à la mi-temps. Avant cela, son équipe s’était fait rejoindre par Soyaux, emmené par une grande Laura Bourgouin qui égalisait froidement juste avant la pause (1-1, 40e).

 

Au retour des vestiaires, Soyaux semblait toujours supérieur, mais allait se faire de nouveau surprendre par les Girondines. A la suite d’un contre rondement mené, Cambot reprenait directement une passe de Loumagne, afin de redonner l’avantage à son équipe (2-1, 58e). Soyaux allait pourtant revenir, sereinement, grâce au doublé de sa buteuse Laura Bourgouin, qui devançait cette fois Launay sur un long centre de Nakkach (2-2, 67e). Bordeaux manquait d’énergie et de cohésion en fin de match, ce qui profitait aux Soljadiciennes, et surtout à la joueuse du match Laura Bourgouin, qui seule face à Launay, allait inscrire un triplé (3-2, 74e), et son 6e but de la saison. Un dénouement cruel pour les Bordelaises, forcément très affectées après la rencontre : « L’expérience a fait qu’elles ont pu mettre ce troisième but, je n’ai même pas de mot je suis déçue. On tenait vraiment à gagner ce match, on verra ce qu’on a retenu face à Metz le week end prochain », se désolait Sophie Istillart au micro d’Eurosport. Une mine abbatue qui contrastait forcément avec celle plein de sourire de Tandia : « On avait à cœur de gagner contre Bordeaux, finalement le gagnant de ce mat on avait une revanche par rapport à l’année dernière (en Coupe de France, NDLR), on est content de gagner ici ça fait plaisir. Je pense sans prétention qu’a a le potentiel pour viser haut, le groupe est jeune et si on gomme certaines imperfections je pense qu’on peut aller chercher beaucoup d’équipes, et on va aller les chercher croyez-moi. Il y a une belle équipe à Soyaux », exultait-elle après la rencontre. Des promesses à tenir à une semaine de la réception du PSG.


Compositions d’équipes :

Bordeaux : Launay, Hamidouche, Elicèche, Lardez, Lacroix, Billaud (Ferreira 85e), Montegut (Sumo 68e), Istillart, Salomon (Ouinekh 70e), Cambot, Loumagne 


Soyaux : Munich, Dumont (Krauser 60e), Viana, Awona, Boudaud, Tandia, Thibaud, Blais (Nakkach, 63e), Bourgoin, Clerac (Deschamps 81e), Babinga 


Buts : Loumagne (21e), Cambot (58e) pour Bordeaux ; Bourgouin (40e, 67e, 74e), pour Soyaux.

 

 

 

 

Crédits compositions Metz, ASSE : Footoféminin

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
21 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.