Actus
Sur nos forums
FA WSL 2017
Dernier message de gromit à 25/05/2017 19h57
NWSL 2017
Dernier message de shamrock à 25/05/2017 19h10
FA WSL 2017
Dernier message de pivote à 25/05/2017 16h53
Toutes les discussions

Bilan D1-J21 : Montpellier en LDC, Lyon en patron


Publié le 13 mai 2017 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J21 : Montpellier en LDC, Lyon en patron

Alors que Montpellier s'est assuré la Ligue des champions et Marseille la 4e place, Lyon a battu Paris pour l'honneur. Bordeaux continue de croire au maintien après son nul contre Juvisy, tandis que Metz a sombré face à Guingamp, et que Rodez est sorti vainqueur du derby face à Albi.


 

 

 

OL – PSG : 3-0


L'Olympique lyonnais tient sa revanche. L'OL a fait la différence en première période grâce à un but de chacune des joueuses de son trident offensif, Eugénie Le Sommer étant à la passe sur les buts de ses deux coéquipières après avoir ouvert le score suite à un exploit personnel juste avant le quart d'heure de jeu. Les undécuples championnes de France ont ensuite pu gérer en seconde période et auraient même pu alourdir encore le score alors que le PSG s'est montré inoffensif. Après sa défaite lors du match aller, l'OL a tapé du poing sur la table et remis les pendules à l'heure. Il ne s'agissait cependant que d'un match sans enjeu aujourd'hui, les choses sérieuses commencent vendredi prochain avec la finale de la Coupe de France. Une rencontre qui pourrait se jouer sans Alex Morgan, sortie sur blessure en fin de première période (ischios).

 


Les compositions d’équipe :
Lyon : Bouhaddi - Houara d'Hommeaux (Buchanan 57e), Mbock, Renard, Majri - Kumagai, Abily, Marozsan (Seger 69e)- Morgan, Le Sommer, Hegerberg.
Paris-Saint-Germain : Kiedrzynek - Delannoy, Georges, Paredes (Morroni 57e), Lawrence - Geyoro, Formiga, Cruz - Cristiane, Boquete (Perisset 37e), Delie.

Buts : Le Sommer (13e), Hegerberg (27e), Morgan (28e)

 

 

Montpellier - Soyaux : 10-0


Match à sens unique, Montpellier prenant l'avantage dès la première minute de jeu grâce à Valérie Gauvin, finalement auteure d'un doublé. Stina Blackstenius a marqué quatre buts consécutivement, et Lindsey Thomas a inscrit un coup du chapeau en sortie de banc. Grâce à la défaite du PSG, Montpellier retrouve officiellement la Ligue des champions sept ans après sa dernière participation et continue sur sa très belle lancée en cette fin de saison.


Les compositions d’équipe :
Montpellier : Philippe - Torrent, Agard, Sembrant, Daughetee - Torrecilla, Toletti, Le Bihan (Léger 39e), Cayman - Gauvin (Thomas 61e), Blackstenius (Romanelli 66e).
Soyaux :Munich, Dumont (C), Viana, Thibaud, Boudaud, Blais (Davy 66e), Tandia, Bourgouin, Deschamps, Hurault (Clérac 70e), Babinga (Nakkach 58e).

 

Buts : Gauvin (1e, 60e), Le Bihan (14e), Blackstenius (30e, 45e, 47e, 56e), Thomas (73e, 75e, 90+1e).

 

 

Bordeaux-Juvisy : 1-1


Avant un déplacement périlleux à Paris, Bordeaux avait une dernière balle de match en vue du maintien, à domicile face à Juvisy. Les supporters girondins ne s’y trompaient pas et étaient plusieurs centaines présents pour le dernier match de la saison en D1 au stade Jean-Pierre Delhomme. L’ambiance était donc assurée pour la réception d’un Juvisy, 5e avant la rencontre et qui voulait rapporter les 3 points de ce déplacement en Aquitaine avant de recevoir Marseille lors de la dernière journée. Le début de match était donc animé et rythmé par de nombreuses occasions d’un côté à l’autre du terrain.

 

Devant son nouveau président, le Bordelais Stéphane Martin, présent pour encourager ses filles, Launay réalisait plusieurs parades décisives (4e, 19e, 21e, 31e). En attaque, c’est Emelyne Laurent qui jouait le rôle de couteau suisse pour faire trembler l’adversaire. Passeuse, tireuse ou dribbleuse, la jeune joueuse était de tous les coups en première période. Mais elle assistait impuissante à l’ouverture du score juvisienne sur corner. A la suite d'un corner dévié par la tête d'Inès Jaurena, c'est Clara Mateo qui poussait le cuir au fond des filets et donnait l'avanatge aux Essonniennes (1-0, 32e). Mis à mal par ce coup derrière la nuque, Bordeaux n’avait pas l’occasion de réagir avant le retour aux vestiaires.

 

De retour sur le rectangle vert, les deux équipes ne faisaient pas retomber la pression. Dès la 49e minute, Thiney touchait le poteau girondin sur coup-franc avant que Launay ne réalise une nouvelle parade salvatrice. Les fautes se multipliaient à mesure que la fatigue grimpait. La bronca qui s’élevait des travées à la 71e minute était due à une décision d’Anaelle Loidon, qui ne sifflait pas penalty pour Bordeaux après un contact dans la surface entre Cascarino et Laurent. Cette dernière prenait sa revanche moins de 5 minutes plus tard, en égalisant grâce à une passe en profondeur d’Eva Sumo (1-1, 75e). Le 4e but de la saison en championnat pour celle qui continue de se montrer décisive, semaine après semaine. Le stade se prenait alors à croire en un exploit. Le score ne bougeait finalement plus malgré l’ambiance qui régnait à Blanquefort. Les Girondines seront condamnées à l’exploit lors de la prochaine journée à Paris, mais profitaient tout de même du coup de sifflet final pour venir saluer chaleureusement leurs soutiens. Juvisy concède le cinquième nul de sa saison, et voudra s’assurer un épilogue heureux face à Marseille devant son public à Bondoufle, le 25 mai.


Les compositions d’équipe :
Bordeaux : Launay, Eliceche (Mannon 87e), Billaud, Mustaki, Lardez, Istillart (C), Cambot (Ouinekh 57e), Karchouni (Sumo 68e), Loumagne, Laurent, Chatelin.
Juvisy : Deville, Soyer, De Almeida (Vaysse 55e), Tounkara, Greboval, Dusang (Cascarino 46e), Butel (C), Jaurena, Declercq, Thiney, Mateo (Piérel 83').

 

Buts : Laurent (75e) pour Bordeaux ; Mateo (32e) pour Juvisy.

 

 

OM-ASSE : 3-1


Surpris par Bordeaux (0-1) la semaine dernière, lors de la 20e journée, Marseille retrouvait son stade pour la dernière fois de la saison avec la ferme intention de s’imposer face à un AS Saint-Etienne en déconfiture, sur une série peu envieuse de résultats défavorables (8 défaites et 2 nuls lors des dix derniers matches de championnat). Surtout, les Vertes n’avaient plus de marge sur la zone rouge (1 point), et devaient absolument prendre des points pour palier tout retour de ses poursuivants. Privé de Pizzala (suspendue) et Coton-Pelagie (blessée), l’OM démarrait sur les chapeaux de roues, en marquant deux fois en 5 minutes. Charlotte Lozé jouait les feux follets en inscrivant son 4e but de la saison en D1 d’une belle volée dès la deuxième minute, avant de servir parfaitement Asseyi sur un une-deux, que l’ancienne Montpelliéraine se chargeait de transformer (2-0, 5e). Saint-Etienne avait presque déjà perdu tout espoir de l’emporter alors que le match venait de démarrer. Mais les joueuses d’Hervé Didier ne se laissaient pas décontenancer, et tentaient de se montrer un peu plus dangereuses au fur et à mesure que le chronomètre défilait. Mais, si ce n’est sur un coup-franc de Lavaud (29e) et une frappe de Digonnet (38e), l’ASSE ne donnait que peu de sueur froide à la défense olympienne. Insuffisant pour refaire son retard une fois la pause venue.

 

Dos au mur à l’approche des 45 dernières minutes, les Stéphanoises entamaient la seconde mi-temps en pressant leurs adversaires très haut. Prises à la gorge, les Olympiennes avaient finalement le souffle coupé sur un sauvetage sur la ligne de leur capitaine du jour, Kelly Gadéa, à l’heure de jeu. En manque de réussite, l’ASSE ne se décourageait pas mais manquait la plupart de ses tentatives, tandis que les défenseures marseillaises se chargeaient le plus souvent de reprendre Chaumette et compagnie sur le fil. Viviane Asseyi s’offrait finalement le doublé en toute fin de rencontre (3-0, 90+1e), scellant définitivement le sort de cette partie. Mais Audrey Chaumette n’abdiquait pas et inscrivait un but plus honorifique que décisif dans la foulée (3-1, 90+3e). Saint-Etienne n’en est toujours pas moins menacé par Bordeaux, qui s’est même rapproché, et tremblera certainement lors de la 22e journée. Alors qu’elles recevront Guingamp, les Vertes devront faire un résultat positif si Bordeaux parvenait à créer l’exploit à Paris. Marseille, quant à lui, s’est assuré la 4e place devant son public pour sa première saison en D1 dans son histoire. De quoi mettre les joueuses de Christophe Parra dans les meilleures dispositions avant d’affronter Juvisy le 25 janvier prochain.

 

Les compositions d’équipe :
Marseille : Peyraud-Magnin, Soulard, Gadea (C), Blanc, Lakrar, Elisor (Cousin 53e), Storti (M'Bassidje 63e), Yüceil, Lozé (Bretigny 70e), Caputo, Asseyi.
Saint-Etienne : Chavas, Digonnet, Mery, Boishardy, Carage, Gherbi (Peruzzetto 36e), Clemaron (C) (Pingeon 69e), Lavaud, Moreau, Fleury (Vallet 62e), Chaumette.

 

Buts : Lozé (2e), Asseyi (5e, 90+1e) pour Marseille ; Chaumette (90+3e) pour Saint-Etienne.

 

 

Albi-Rodez : 1-3


La présence des deux clubs en Ligue 1 est assuré depuis quelques semaines, mais cette idée, qui en rend de coutume plus d’un léger, ne pesait pas bien lourd face à l’enjeu comptable et symbolique devant lesquels se trouvaient Albi et Rodez, dans ce derby. Plus qu’une victoire sur le rival, le club qui l’emportait ce dimanche avait surtout l’occasion de finir devant son adversaire au classement. Comme l’avaient confié les deux camps, Albigeois et Ruthénois voyaient dans cette rencontre un beau moyen de conclure cet exercice 2016-2017. Les tribunes du stade Maurice Rigaud étaient forcément survoltées à l’entame du dernier match de la saison. Pourtant, la Ruthénoise Audrey Cugat se chargeait de refroidir l’ambiance dès la 10e minute, d’une tête puissante après un corner joué à deux qui avait surpris la défense tarnaise (1-0). Albi voulait réagir mais se montrait maladroit, Khoury touchant le poteau (16e), avant que Cazeau ne voit sa frappe être stoppée par Niphon (21e). Mais la gardienne du RAF se montrait impuissante quelques minutes plus tard sur un magnifique enroulé de Laurie Saulnier (1-1, 24e). Barbance avait bien la balle du 2-1 dans les pieds à la 31e minute, mais Lambert maintenait les deux camps à égalité. Finalement, l’issue de la recontre était toujours aussi floue au terme des 45 premières minutes.

 

Après la pause, Noiran ne mettait pas longtemps avant de redonner l’avantage à son équipe en inscrivant son 7e but de la saison (2-1, 48e). Puis Bornes se chargeait de larguer Albi en inscrivant le troisième but des visiteuses, dix minutes plus tard (3-1, 58e). Touché, Albi ne trouvait pas matière à réaction, et voyait le camp adverse lever les bras au ciel au coup de sifflet final. Albi retombe à la 9e place, sûrement déçu de ce dernier résultat acquis à domicile. Rodez savourait et pourra jouer son va-tout face à Montpellier, pour sa dernière sortie de la saison devant son public, dans 11 jours.

 


Les compositions d’équipe :
Albi : Lambert, Gouineau, Cazes, Rouzies, Arcambal (C), Cazeau, Mijatovic (Martinez 68e), Mitchai (Condon 78e), Pantelic, Saulnier, Khoury.
Rodez : Niphon, Guitard, Daniel, Couturier, Hoarau, Cugat (C), Barbance (Bonet 55e), Cance, Bornes, Noiran, Lemaitre (Austry 59e).

 

Buts : Saulnier (24e) pour Albi ; Cugat (10e), Noiran (48e), Bornes (58e) pour Rodez.

 

 

Guingamp-Metz : 6-2


Retombé à la 7e place après des revers face à Juvisy et Albi lors de deux dernières journées, Guingamp voulait retrouver le chemin de la victoire, qu’il avait perdu de vue depuis son match face à Bordeaux début mars. En face, Metz voulait profiter de ce seul match de la fin de saison qu’il ne disputait pas face à une équipe du podium pour sortir de la zone de relégation, à 3 points. Mais les Bretonnes douchaient rapidement les espoirs messins. Dès le quart d’heure de jeu, c’est Margaux Bueno qui ouvrait le score (1-0, 15e), tandis que ses coéquipières Le Garrec (20e) et Robert (22e) faisaient très vite tourner le tableau d’affichage (3-0). La première mi-temps était tout juste sifflée que Metz avait déjà la tête sous l’eau depuis un bon moment.

 

Dans le deuxième acte, le club grenat se remettait à y croire après le premier but de Wodjyla cette saison en D1 (3-1, 66e). Mais Agathe Ollivier poursuivait le festival offensif de son équipe (4-1, 68e), avant que Drozo (5-1, 73e), puis Désiré Oparanozie (6-1, 78e), de sa neuvième réalisation dans l’élite lors de cet exercice 2016-2017, n’enfoncent la pire défense de D1 (56 buts encaissés désormais). Cordier, entrée en cours de jeu, inscrivait un but anecdotique en toute fin de partie (6-2, 90e). L’En Avant a assuré le spectacle pour sa dernière à Fred Aubert, avant de se déplacer à Saint-Etienne. En revanche, Metz s’est fissuré en même temps que ses derniers espoirs de jouer en D1 la saison prochaine. Il lui faudra battre l’OL à domicile et espérer un revers de Saint-Etienne pour voir encore son nom en haut de l’affiche à l’issue de l’année. Mais cela paraît plus qu’impossible.

 


Les compositions d’équipe :
Guingamp : Gignoux, Drozo, Debever, Lorgeré, Morin, Bueno (Rogon 63e), Pervier (C), Robert, Le Garrec, Ollivier, Oparanozie.
Metz : Lerond, Mansuy (Altunkulak 19e), Simone, Godart (C), Williams, Dechilly, Morel (Cordier 60e), Martins (Diakhaté 71e), Janela, Wojdyla, Wenger.

 

Buts : Bueno (15e), Le Garrec (20e), Robert (22e), Ollivier (68e), Drozo (73e), Oparanozie (78e), pour Guingamp ; Wodjyla (66e), Cordier (90e) pour Metz.

 

 

Crédits compositions FC Metz, EA Guingamp : Footoféminin

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
45 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

cankaya Escort, Ankara Escort, eskişehir Escort, Bursa Escort, izmit Escort, Ankara rus Escort, Escortlariz, istanbul Escort, Antalya Escort, Ankara Eskort, istanbul Escort, Ankara Rus Escort