Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de rach63 à 18/12/2017 19h54
EDF Objectif 2019
Dernier message de leoj118 à 18/12/2017 19h32
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 18/12/2017 12h58
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J15 : Lyon et Paris se détachent définitivement


Publié le 25 février 2017 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J15 : Lyon et Paris se détachent définitivement

Respectivement vainqueurs de Montpellier et Juvisy, Lyon et Paris se disputent désormais seuls les premières places du classement. La fin de saison s’annonce compliquée pour les Franciliennes, désormais distancées par Marseille et Soyaux, au pied du podium.


 

 

 

 

Juvisy-PSG : 1-2

 

Le compte-rendu de la rencontre

 

Les buts de la rencontre

63' Irene Paredes (0-1). De la tête sur un coup franc de Shirley Cruz.

64' Marie-Antoinette Katoto (0-2). Sur un service de Delie, alors que Butel n'a pas dégagé le ballon.

66' Gaëtane Thiney (0-3). Toute seule, elle s'infiltre dans la surface et slalome au sein de la défense parisienne pour battre Kiedrzynek.

 

Les compos

Juvisy : Deville, Butel, Tounkara, Bilbaut, Gréboval (Ould Braham 83'), Jaurena, Declercq (Vaysse 77'), Catala, Thiney, Diani, Mateo

PSG : Kiedrzynek, Lawrence, Paredes, Georges, Perisset (Delannoy 68'), Henry, Formiga (Geyoro 46'), Cruz, Boquete (Katoto 46'), Delie, Cristiane

 

 

 

Montpellier-OL : 0-3 

 

Le compte-rendu de la rencontre

 

Les buts de la rencontre

13' Wendie Renard (0-1). Esseulée au second poteau, la capitaine rhodanienne trompe Philippe d'une tête lobée sur un coup franc lointain de Marozsan.

26' Pauline Bremer (0-2). Servie par Marozsan, Bremer s'avance dans la surface et marque avec l'aide du poteau dans un angle fermé.

67' Wendie Renard (0-3). Coup franc d'Abily, Renard au duel avec Philippe met le ballon au fond des filets.

 

Les compos

Montpellier : Philippe - Karchaoui, Agard, Sembrant, Torrent - Torrecilla (Romanelli 73'), Dekker, Toletti - Le Bihan (Thomas 46'), Cayman, Gauvin (Blackstenius 46')

OL : Bouhaddi- Renard, Buchanan, Mbock - Kumagai (Seger 46'), Abily, Marozsan (Lavogez 79'), Majri, Bremer (Thomis 75') - Hegerberg, Le Sommer

 

 

Rodez - Bordeaux : 0-0


Au fur et à mesure que le couperet de la fin de saison se rapproche, les équipes concernées par la relégation tremblent un peu plus à chaque match. C’était le cas ce samedi entre Bordeaux (11e avant la rencontre), et Rodez (9e, à trois points de la zone rouge), et c’est peut-être ce qui explique le résultats final. Au stade Paul Lignon, les filles de Sébastien Joseph ne devaient absolument pas perdre pour rester à une distance raisonnable de la descente. En revanche, c’est avec un sentiment d’obligation que se présentaient les Girondines et Camille Elicèche, qui déclarait avant la rencontre sur le site du club : « Cela nous permettrait de préserver notre place, voire même de leur passer devant au classement. En plus, on sera animé d’un petit sentiment de revanche, par rapport à notre défaite du match aller », rappelait-elle, après la défaite 0-2 à Blanquefort début décembre dernier.

 


Mais au terme d’un match sans saveur et sans grand évènement, si ce n’est l’exclusion directe de Maëva Salomon après son entrée en jeu à la 77e minute, renvoyée fissa aux vestiaires par Mme Bonnin (pour avoir fracturé le nez de Guitard), l’arbitre de la rencontre, c’est bel et bien Rodez qui repartait avec le sourire. Même si les propos de l’entraîneur ruthénois, rapportés par le Centre Presse Aveyron, montrait aussi la déception qui couvait du côté de la RAF : « Ce n’était pas un grand soir. En plus, ce résultat n’arrange personne... Les deux équipes auraient pu jouer longtemps sans qu’un but ne soit marqué. Il y avait trop de déchet technique chez nous, nous étions battues dans trop de duels. Je leur ai dit à la pause qu’on avait l’impression de voir des petites filles, trop gentilles... ». Pour Bordeaux en revanche, le temps presse alors que de nombreuses échéances importantes se profilent en championnat (Saint-Etienne, Metz et Albi lors des prochaines journées), sans oublier Guingamp, en match en retard de la 13e journée, le 12 mars. Les filles de Jérôme Dauba doivent remonter la pente. Ce dernier faisait d’ailleurs preuve d’optimisme après la rencontre : « Dans l’engagement, nous sommes mieux. On avance même si, ce soir (hier), on avait un peu le frein à main ». Rodez aussi sera attendu le 19 mars prochain face à Soyaux, en Charente.

 


Les compositions d’équipe :
Rodez : Niphon, Guitard, Daniel, Couturier, Hoarau, Cugat (C), Bonet (Cance 69e), Farrugia, Lemaitre (Saunier 82e), Banuta (Bornes 50e), Noiran.


Bordeaux : Launay, Hamidouche (C) (Ouinekh 87e), Chatelin, Elicèche, Billaud, Istillart, Karchouni (Montegut 78e), Sumo, Lardez, Laurent (Salomon 77e), Cambot.

 

 

Metz - OM : 1-3


L’occasion était belle pour Marseille de prendre de l’avance à la 4e place sur ses concurrents directs, alors que Juvisy avait perdu la veille et que Guingamp se déplaçait à Soyaux. Surtout alors qu’il faisait face à la lanterne rouge du championnat. L’OM se présentait notamment avec Pauline Peyraud-Magnin, qui a été remplacée dans la sélection de l'équipe de France B. En face, Metz avait amorcé un semblant de rébellion ces dernières semaines, avec deux nul acquis lors de leurs deux derniers matches, face à Soyaux et Guingamp. Les joueuses de David Fanzel démarraient idéalement la rencontre -disputée sous un vent fort-, en marquant dès la troisième minute du match en contre, sur leur première occasion. D’un tir croisé, Pekel battait la gardienne olympienne. Une entame de rêve que les Lorraines confirmaient tout au long de la première période en tenant ce score, face à des Marseillaises déstabilisées. Les joueuses de Christophe Parra enchaînaient les mauvais choix, et ne se créaient qu’une seule occasion, à la 40e minute, avec ce coup-franc de Lozé qui échouaient sur la barre avant de sortir.

 


Mais au retour des vestiaires, les Olympiennes retrouvaient leur allant pour renverser la tendance avec le vent dans le dos cette fois-ci. Devant les 200 à 300 spectateurs massés à la plaine des jeux de Saint-Symphorien, elles parvenaient tout d’abord à égaliser par l’intermédiaire de Coton-Pelagie, d’une frappe puissante à l’entrée de la surface (1-1, 49e). L’énorme occasion messine en contre, gâchée un peu avant par Khelifi sur son premier ballon (55e), avait boosté les visiteuses. A tel point que celles-ci prenaient les devants quelques minutes plus tard, sur le 6e but de la saison en D1 de Viviane Asseyi (2-1, 66e). Un peu plus tard, d’une frappe croisée, l’ancienne Montpelliéraine clôturait le score de la rencontre et battait à nouveau Laar, à la 81e minute, face à des Messines dépassées (3-1). Dans la douleur, Marseille décrochait sa 7e victoire de la saison, s’offrant un peu de répit au classement avant la réception ô combien importante du PSG, lors de la prochaine journée, le 18 mars. Metz peut s’en vouloir après avoir eu une énorme chance de réaliser le gros coup de la journée, tout cela avant de rattraper son match en retard face à Saint-Etienne dans le Forez, dimanche prochain. Les Messines reviendront ensuite sur leurs terres pour défier Juvisy, lors de la 16e journée.

 


Les compositions d’équipe :
FC Metz : Laar, Rigaud, Jatoba, Morel, Janela, Gathrat, Godart (C), Martins (Cordier 78e), Gavory, Altunkulak (Khelifi 54e), Pekel.


Olympique de Marseille : Peyraud-Magnin, Laplacette, Gadea, Multari (Blanc 71e), Soulard, Pizzala (C), Yüceil (Elisor 83e), Lozé, Coton-Pélagie, Asseyi, Brétigny (Caputo 65e).


Buts : Pekel (3e), pour Metz ; Coton-Pelagie (49e), Asseyi (66e, 81e) pour Marseille.

 

 

Soyaux - Guingamp : 1-0


Le match entre les deux équipes fut rude, ce dimanche, et il mit du temps à tourner en faveur des joueuses locales. Au coude à coude au classement, Soyaux (7e avant la rencontre) et Guingamp (5e, avec deux points d’avance sur leur adversaire du jour), qui comptent chacun un match en retard, envisageaient d’un très mauvais œil la défaite ce dimanche. Au stade Leo Lagrange, devant son public, Soyaux pouvait repasser devant les Bretonnes en cas de victoire, alors que ces dernières devaient suivre le rythme imposé par l’OM un peu plus tôt. Mais le groupe de Marlène Bouedec ne parvenait pas à faire la différence sur le terrain, sans Salma Amani ou Faustine Robert toujours. Désiré Oparanozie commençant seule devant. Les spectateurs venus assister à cette rencontre aussi indécise qu’importante ne voyaient donc pas le ballon caresser le fond des filets pendant les 45 première minutes.


Il leur fallait attendre jusqu’au dernier quart d’heure de la rencontre pour voir celle-ci s’animer. A la 75e minute, Quéro fauchait Bourgouin du côté gauche de la surface, et Viviane Boudaud se chargeait d’inscrire le premier but de la rencontre, en prenant Gignoux à contre-pied (1-0). Son premier but sous les couleurs soljadiciennes cette saison. Dans une ambiance explosive, alors que les supporters donnaient de la voix pour les joueuses de Jean Paredes, Guingamp poussait mais ne parvenait pas à revenir. Et devait s’incliner pour la 5e fois de la saison en D1. Une défaite qui les fait reculer à la 6e place, alors que leurs adversaires du jour frappent un grand coup en s’intercalant entre l’EAG et l’OM. Pour les Bleue et Blanche, un nouveau rendez-vous couperet s’annonce à domicile face à Rodez, lors de la 16e journée, alors que Guingamp, éliminé par Lyon en Coupe de France la semaine dernière, et tenu en échec par Metz un peu plus tôt, s’apprête à accueillir une bête blessée, Montpellier, le 18 mars prochain, en championnat.

 

Les compositions d’équipe :
ASJ Soyaux : Munich, Dumont (C), Awona, Viana, Boudaud, Thibaud, Nakkach, Djebbar (Tandia 67e), Babinga (Deschamps 89e), Blais (Clérac 72e), Bourgouin.


EA Guingamp : Gignoux, Quéro, Debever, Lorgeré, Dinglor, Bueno (Rogon 80e), Le Garrec, Fleury, Pervier (C) (Amani 58e), Fourré (Robert 58e), Oparanozie.


Buts : Boudaud (75e)

 

 

ASSE - Albi : 0-1


Après une double confrontation compliquée face au PSG, où elles avaient encaissé dix buts en deux matches, les Vertes retrouvaient les terrains dans la peau des favorites face à Albi. Une équipe qui devait absolument l’emporter pour s’éloigner de la zone de relégation, surtout après le résultat de Bordeaux. Pourtant, devant leur public à l’Etrat, les coéquipières d’Audrey Chaumette avaient également une obligation de résultat pour recoller au haut de tableau. D’entrée, les locales poussaient, et obtenaient une occasion sur corner (1e), puis Julie Peruzzetto voyait Gouineau repousser sa frappe sur la ligne (3e). Albi répondait du tac au tac, mais Saulnier manquait sa chance de peu. Puis Saint-Etienne était à tout près d’ouvrir le score sur corner. Mais Carage ne parvenait pas à reprendre le ballon qui longeait la ligne de but albigeoise. Dans ce match spectaculaire, au complexe sportif des Ollières, les deux équipes restaient pourtant muettes à la mi-temps.

 


L’intensité ne retombait pas dans le deuxième acte, la double-parade de Lambert sur Chaumette succédant à celle de Chavas sur Khoury. En manque de réalisme depuis le début de saison, Albi finissait par trouver la faille à la 62e minute à la suite d’une très belle action collective. Au départ de l’action, Laura Condon trouvait Khoury, qui renversait le jeu sur Cazeau. Celle-ci lançait parfaitement Mijatovic qui envoyait le ballon au fond des filets. Un but décisif, puisque si les Stéphanoises poussaient en fin de match pour revenir, et s’offraient un dernier espoir sur coup franc dans les arrêts de jeu, celui-ci était victorieusement repoussé par les joueuses d’Adolphe Ogouyon, qui récoltait une victoire d’une grande importance à l’extérieur, leur troisième dans le jeu cette année. Non seulement les rouge et jaune se sont éloignées de la zone rouge, mais elles sont également revenues à hauteur de leur adversaire du jour. Tout cela avant de recevoir Lyon, lors de la 16e journée. En revanche, Saint-Etienne est plongé dans le doute, après cette 3e défaite consécutive en D1. Les filles de Hervé Didier auront l’occasion de se racheter, en quart de finale de la Coupe de France, face à Montpellier, le 12 mars prochain.


Les compositions d’équipe :
Saint-Etienne : Chavas, Gauvin (C), Boishardy, Sissoko, Carage, Gherbi, Moreau, Pingeon (Lavaud 60e), Chaumette, Garbino, Peruzzetto (Gago 77e).


ASPTT Albi : Lambert, Schlepp, Cazes, Rouzies (C), Gouineau (Manuel 80e), Condon, Saulnier (Cazeau 59e), Mijatovic, Pantelic, Khoury (Benlazar 77e), Martinez.


Buts : Mijatovic (62e)

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
37 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.